Trollistes & Compagnie

Jeux de Rôles, de sociétés, cartes et figurines (Association)
 
AccueilPortailGalerieCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Vendredi 15 Décembre à 20h30 Soirée Jeux de Sociétés. Faite passer l'information !

Partagez | 
 

 Vox sanguinis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Axiae
Déesse Troll
avatar

Nombre de messages : 969
Age : 28
Localisation : Toulouse

Feuille de personnage
Jeu de Rôle: Pastrunner / Deathwatch
Nom du Perso: Novae et Dolle-Rhane / Astramael

MessageSujet: Vox sanguinis   Jeu 9 Aoû 2012 - 19:58

Il est grand temps de clore le GN Vox sanguinis auquel j'ai participé pendant trois mois :

Pour cela je vais écrire ici, le journal d'Ellia Anor Gangrel de 700 ans, 7 génération et infant du primogène Jean Chastel dit Gévaudan, dit le Baron sanglant de Toulouse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axiae
Déesse Troll
avatar

Nombre de messages : 969
Age : 28
Localisation : Toulouse

Feuille de personnage
Jeu de Rôle: Pastrunner / Deathwatch
Nom du Perso: Novae et Dolle-Rhane / Astramael

MessageSujet: Re: Vox sanguinis   Jeu 9 Aoû 2012 - 20:00

Premiers souvenirs ou BG :

Plus les décennies s’écoulent et plus mes pulsions gagnent en violences, une chose grouille en moi. Une bête qui ne demande qu’à sortir. Je dois m’éloigner du bétail, jusqu’à ce que je puisse enfin La contrôler.
Sa y est, je l’ai dompté, qu’il est bon de s’adonner à la traque en pleine nature.

Plusieurs siècles à errer dans Toulouse sans croiser aucun Caïnites, suis-je vraiment un « vampire » ? Oui, puisque que je vie depuis plus d’un siècle et que mon corps ne change pas, je ne sort que la nuit et me nourrie de sang. Mes yeux changent de couleur quand la Bête s’exprime et mes griffes peuvent tout couper même les lames de ceux qui veulent me transpercer.
Je rêve d’une personne qui me mort mais je ne distingue pas son visage, il était mon mentor je crois. Un chevalier du même clan que moi m’apprend à manier l’épée, nous étions très proche, mais je ne me souviens même plus de son nom, ni de son visage. J’ai engendré deux mal de mon espèce mais encore une fois, j’ai tout oubliée.

L’inquisition est à Toulouse, elle veut me tuer ? Qu’ils viennent !

Trois siècles déjà que je passe mon existence à traquer et exterminer les inquisiteurs qui possèdent la vrais Foie, grâce à un merveilleux réseau d’informateur humains, en échange de leurs services j’ai juré de toujours veiller sur leur descendance.
En 1463, Magaly, ma goule est venue me prévenir qu’un peintre m’a immortaliser entrain de dévorer un inquisiteur, on me reconnait parfaitement sur la peinture. La nuit même, je cours faire l’acquisition de ce tableau pour le jeter dans la Garonne. Une fois le tableau en ma procession Astramael, ma goule aigle, me prévient qu’un incendie ravage la ville. Heureusement j’arrive à me cacher dans les égouts.

Un caïnite mystérieux me contacte en 1793, le Sauveur. Il prêtant me sauver de moi-même et sauver tout les vampires en trouvant Golconde. Je ne comprends pas ce qu’est Golconde, mais enfin ! Après quatre siècles d’existence je rencontre d’autre être de mon espèce. Ils sont de clans différents, mais je m’intègre parfaitement à eux et à leur quête. Raziel le malkavian, Frankar le Bruja, Jean Montes l’Anarch et Faust le primogène toréador. Ce dernier m’apprend se que mon sir aurait due, me tenir en société cainïte, lire et écrire.

Deux siècles au service du roi :
En 1808 ; je montais à Paris pour me mettre au service du roi, avec Raziel. Là bas, je rencontrais d’autre vampire venu de Toulouse, Elysabeth la mystèrieuse toré, Wybert le primogène ventru fourbe et Hon-Klan l’infant de Wybert. A Paris apprend les rouages de la politique.


Dernière édition par Axiae le Mer 20 Mar 2013 - 11:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axiae
Déesse Troll
avatar

Nombre de messages : 969
Age : 28
Localisation : Toulouse

Feuille de personnage
Jeu de Rôle: Pastrunner / Deathwatch
Nom du Perso: Novae et Dolle-Rhane / Astramael

MessageSujet: Re: Vox sanguinis   Jeu 9 Aoû 2012 - 20:01

Tout commence :

Voila prèsque trois siècles que je tiens ce journal. Depuis que je me suis aperçut que je perdais régulièrement la mémoire et que Faust m’a appris à écrire. Seule Magaly est au courant.

Il y a quelques lunes, un archonte gangrel a demandé audience auprès du roi. Il venait de Toulouse et invitait les cainïtes issues de cette ville à la reprendre aux lupins.. Avant de partir, le roi m’a donné sa bénédiction et l’ordre que Toulouse soit sous la coupe de Paris.

Demain se tiendra le premier Elyseum de la Praxis de Toulouse à l’Ancien Carmel de Moissac. Tout mon clan y sera. J’ai appris que mon premier infant, René, avait renié le clan pour regoindre les Anarchs, Jean Montes a tenté à plusieurs reprises de me faire suivre le même chemin, mais la voie de la Bête est bien présente en moi et je ne désire pas quitter le clan.
Mais m’accepteront-ils alors que je les ai tous oubliés ? Mon sir et primogène dont je ne me souviens plus du visage, mon deuxième infant, Alaric et mon maître d’arme dont j’ai oublié jusqu’au nom. Suis-je encore une gangrel ? Moi qui est était élevé par le primogène tore puis par le roi de France lui aussi tore. Ma Bête me gronde pour me faire comprendre que oui.
Avant l’Elyseum, j’ai retrouvée mon refuge dans un forêt près du pont canal a Castelsarrasin. Il est en piteux état, mais rien d’insurmontable pour Ellia Anor « La terreur de l’Inquisition ».
Magaly, m’accompagnera au Carmel, elle est ma mémoire.


Dernière édition par Axiae le Mer 20 Mar 2013 - 11:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axiae
Déesse Troll
avatar

Nombre de messages : 969
Age : 28
Localisation : Toulouse

Feuille de personnage
Jeu de Rôle: Pastrunner / Deathwatch
Nom du Perso: Novae et Dolle-Rhane / Astramael

MessageSujet: Re: Vox sanguinis   Jeu 9 Aoû 2012 - 20:02

Ancien Carmel :

Pour l’occasion, je porte une tenue que le roi m’a offert lorsqu’il a commencé à m’appeler « féline de mes nuits ».
Un grand cainïte bourru m’a abordé, il était immense, encadrait par deux autres vampires à l’aire pas à l’aise en société et son odeur m’était familière. Il m’a détaillé de haut en bas et m’a lancé un « C’est quoi ça ? ». Je me suis inclinée comme me l’avait appris le roi :
« Ellia Anor du clan…
- Je sais qui tu es, je te demande c’est quoi cette tenue ? Je t’ai pas élevé comme ça moi. »
Alors c’était lui Gévaudan, mon sir, mon chef. Même pas une accolade ? Ma Bête s’est réveillé, après presque 7 siècles je mérité si peux de son estime ?
« Méfis toi chef. Un jour je prendrais ta place !
-Ca c’est ma fille. Ce que tu prends est à toi. Au fait, à partir de ce soir tu es chargé de la diplomatie avec les autres clan et tu es le champion qui nous représentera lors des duels sur l’honneurs. »
Qui étaient donc les deux gangrels à ses côté ?
« Alaric ?
-Oui c’est moi. »
En pensée, je me suis jeté à son coup. L’autre, Kaarl D Silva, me disait vaguement quelque chose. Je savais que j’étais sensé le connaitre, mais pour le moment mieux valait m’en éloigner, je le trouvais un peut trop collant.

Jean Montes vient discuter avec moi de René. Après lui, plusieurs cainïtes viennent me parler d’événements que je suis sensée avoir vécue. J’arrive à donner le change et m’éclipse. Un jeune vampire se faisant appeler l’Archiviste, veut absolument me parler. Il dit venir de Glasgo, moi qui aime les paysages Ecossais… Nous avons sympathisé et c’est pour ça que lorsque l’Archonte m’a demandé de lui voler des documents j’ai refusé.

Je suis arrivée troisième combattant de la Praxis lors du tournoi. Le champion malkav est redoutable, mais je suis prèsque sûre que j’aurais put battre le ventru, s’il s’était battu à la loyal comme moi.

Vient le conseil des primogènes. Ils élisent un régent : mon Chef ! L’état de guerre contre les lupins est déclaré, un malkav, Duncan est gardien de l’Elyseum, enfin, Aetémis (le champion ventru) et moi sommes nommé connétables et devons gérer les flux d’informations et les affrontements contre les lupins.


Dernière édition par Axiae le Mer 20 Mar 2013 - 11:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axiae
Déesse Troll
avatar

Nombre de messages : 969
Age : 28
Localisation : Toulouse

Feuille de personnage
Jeu de Rôle: Pastrunner / Deathwatch
Nom du Perso: Novae et Dolle-Rhane / Astramael

MessageSujet: Re: Vox sanguinis   Jeu 9 Aoû 2012 - 20:10

Les lupins :

Le clan s’organise, on échange nos informations, on se déplace en meute et on enquête. A cause de la distance, je ne peut participer à tous les affrontements, mais je prend très à cœur mon rôle de logistique.

Une info me parvient au terme de la première semaine : c’est dimanche au festival du jeu que les lupins apparaitront en grosse meute. J’y serais !

Un festival du bétail, il n’y a pas pire endroit pour se battre contre des lupins.

Kaarl est vraiment familier avec moi, quelle relations avions nous ?

Dans le festival nous nous séparons en deux groupes deux combats. Je menne le premier et je remporte fièrement le premier combat. Le deuxième est conduit par le chef, c’est aussi une victoire, mais Kaarl est blessé, je lui offre mon sang. Pour quoi ? Ma Bête à agis sans mon accord.

Mortis (champion malkav) est là. Après les combats, nous faisons des duels amicaux. Je perds encore, décidément, il est très fort.

Je profite de l'occasion pour sympatiser avec les clans malkav, tore et Arnach
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axiae
Déesse Troll
avatar

Nombre de messages : 969
Age : 28
Localisation : Toulouse

Feuille de personnage
Jeu de Rôle: Pastrunner / Deathwatch
Nom du Perso: Novae et Dolle-Rhane / Astramael

MessageSujet: Re: Vox sanguinis   Lun 13 Aoû 2012 - 14:06

Elyseum :

Nous avons vaincu, Toulouse est a nous !

J’arrive 2ème au tournois des champions, derrière le chevalier Artèmis.

Le chef n’est pas là, alors j’en profite pour améliorer les relations de mon clan avec celui de la rose, en excusant d’une mauvaise blague de mon chef. Kaarl me donne un remontant avant d’y aller :
« Seigneur Cabaniste, puis-je vous parler devant votre clan réunis ? Moi Ellia Anor, infant de Gévauban, Terreur de l’Inquisition et championne du clan gangrel, présente mes excuses pour la plaisanterie de mon sir qui vous a blessé. (Pose un genou à terre) Je vous demande à genoux d’accepter ces excuses, et de me donner la punition que vous jugerez nécessaire afin de laver votre honneur et celui de votre clan. »

Les mains tremblantes, j’accepte un deuxième remontant.

La toré Elysabeth, m’offre une rose de la part de Bixente, leur champion pour l’abnégation dont je viens de faire preuve.
Ce Caïnite est d’ailleurs fascinant au combat. Kaarl s’est battue à ses côtés et me raconte qu’il a un quelque chose de bestial tout en étant élégant. Une magnifique rose rouge sous la rosée du matin avec des épines affutées.
Quand à sa Dame, le Chef veut qu'on la surveille elle l'aurait plongé en torpeur. Comment une chose si fragile pourrait avoir mis le baron sanglant en torpeur ?

Kaarl, fait le concours de rhétorique à la façon gangrel : quand on a plus d’argument on se met en caleçons… Il gagne le concours. Quelque chose se produit dans ma tête, il parle mes se n’est pas les mots qu’il prononce que j’entends, c’est sa voix venant d’un lointain passé :

« Ma Sœur, nous serons toujours dévoué l’un à l’autre, jusqu’à notre dernier souffle. Mon tout, ma moitié, mon âme sœur. »
Je me souviens, Kaarl Durandal Silva, infant du chevalier Roland. J’en pleurerais si je pouvais, mon Frère, mon âme sœur mon tout. Je l’ai retrouvé et maintenant, Caïn m’en est témoin, je ne le quitte plus.

Mais au court de la même nuit, il part chasser en compagnie de Nelvea, l’infant d’Elysabeth, et je n’ai plus aucune nouvelle de lui. Pourtant il est partie sur notre territoire.

J’envoie Astramael à sa recherche. Quelques heures plus tard alors que l’aube menace ma race, mon aigle me rapporte qu’il a trouvé le corps inerte de mon Frère. Je cours comme je n’ai jamais couru pour récupérer mon âme sœur et le mettre à l’abri dans mon refuge. Il est en torpeur et les marques sur son corps m’indiquent qu’il s’est fait attaqué par des lupins. Aucunes traces du corps de Nelvea. Qu’est-ce que cela veut dire ?
Malgré ma toile d’animalisme sur le territoire gangrel, je ne localise ni la tore, ni les lupins.


Dernière édition par Axiae le Mer 20 Mar 2013 - 11:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axiae
Déesse Troll
avatar

Nombre de messages : 969
Age : 28
Localisation : Toulouse

Feuille de personnage
Jeu de Rôle: Pastrunner / Deathwatch
Nom du Perso: Novae et Dolle-Rhane / Astramael

MessageSujet: Re: Vox sanguinis   Mer 15 Aoû 2012 - 16:07

Les marques de pouvoirs de Toulouse :

Après avoir mis mon Frère en sécurité j’ai contacté la Dame de Nelvea, qui m’a annoncée que son infant était bien revenu de sa chasse. Elle n’a rien ajouté. Soit son sa sœur est dans le même état que Kaarl et elle le cache, soit Nelvea à tendu un piège je ne sais comment à mon Frère et elle va le payer !

Le clan est mis au courant de la situation. Là le Chef m’annonce l’air de rien que la semaine passée, alors que lui et Kaarl traquaient des lupins, ils sont tombés sur Nelvea mais avant de l’avoir identifié le chef s’est jeter sur elle. Elle ne doit son salut qu’à Kaarl qui l’a reconnue. Pour la soigner, le chef lui a donné un peut de son sang et ils l’ont laissé sur place. Est-ce là une vengeance ?
« Elle se souvient de ce qui s’est passé ?
- Je n’en suis pas sûr, me dit le chef. Mais elle sait que ce n’est pas un lupin qui l’a attaqué alors elle doit soupçonner un combattant de la praxie, toi, Kaarl, Michel, Alaric, moi…
- Si jamais elle en parle à quelqu’un je me dénoncerais. Tu es le Régent, il est hors de question qu’on t’accuse de quoi que se soit. Je ferais passer ça pour une vengeance détourné envers Elizabeth. »

Deux nuit après Kaarl se réveille. Juste à temps !
Le roi de France, exige qu’on retrouve les symboles de Toulouse datant de Raymond VI : Le sceptre des comptes de Toulouse, les clefs de la Ville et le sceau de Toulouse.
Mon Frère ne veut pas parler de l’attaque car ses souvenirs sont trop flous. Alors nous passons nos nuits à enquêter pour retrouver les marques de pouvoirs, à nous deux nous travaillons plus vite que la Praxie.

Le Champion toré, Bixente, m’invite à chasser sur son territoire. Peut on appeler ça une chasse ? Des immeubles, des rues éclairées… Bref, lui aussi est l’infant d’Elyzabeth, Kaarl me demande d’être méfiante mais d’y aller, « on ne refuse pas l’invitation à chasser tore. Surtout en se moment où toi et moi cherchons à nous faire bien voir de ce clan. » J’accepte donc bien que je n’ai jamais chasser avec un autre cainïte que ceux de mon clan.

Kaarl et moi trouvons la pistes des clefs et une correspondance entre Alecio Giaccomo Giovanni et Le compte de Montebello, ancienne identité de Vancoeur, primogéne Tréméres.
Le chef nous ordonnes de surveiller la rose des toré, elle l’aurait plongé en torpeur. Mais je ne vois vraiment pas comment une fleur si fragile aurait put. Kraal prend cette tâche très à cœur, la rose l’aurait-elle envouté ?

Le roi me manque, l’Elyseum emplis de musique classique me manque, le chef doit avoir raison, j’ai trop était entourée de toré dans mon existence. Dans une transe presque divinatoire, j’écris un poème :
De la bête, je ressens le souffle,
sans faillir je lui arrache le cœur.
Viens rejoindre les rangs de mes trophées.
Au milieu des crocs et des croix,
je te mettrais dans l’écrin de mon âme.

Laisse-moi m’enivrer de ton odeur,
pour que jamais je ne te perde.
Où que tu sois, je te trouve.
Quoi que tu fasses,
le musc de ton corps me guide vers ton cœur.

Entouré des roses tu m’échappes,
mais encore ton odeur te trahi.
Cours, fuis.
Ma vie est de tuer la bête,
je te traque et je t’abat.

Tu t’es joué de mon âme,
tu t’es amusé de mon cœur.
Ma peine sera ma vengeance.
Si je te trouve, je te tue.
Pour que jamais plus tu n’échappes à mon cœur.

Et sur ta tombe, accompagnée du couteau et du poison, je citerais les Fleurs Maléfiques :
« Imbécile ! –de son emprise
Si nos efforts te délivraient,
Tes baisers ressusciteraient
Le cadavre de ton vampire ! »


Sur les 12 clefs, Kaarl est moi en avons trouvé quatre. Mais il semblerait que les deux dernières soient aux mains de l’Ordre de Léopole. Je connais ce nom. Après avoir fouillé dans mes anciens carnets, je le retrouve. L’Ordre de Leopole, c’est à eux que je dois mon sobriquets : « La Terreur de l’Inquisition ». Alors, ils sont de retour à Toulouse ? Fort bien.

Pendant une semaine, les affrontements font rages, entre nous et l’Inquisition. Lorsque je ne peut apporter mon aide au combat, on m’assigne à la protection des primogènes non combattants, notamment Wybert Tancred, le primogène ventru. Je me retrouve donc à faire la baby sitter de ce caïnite antipathique. Mes longues, très longues nuits à ses côtés, me permettent de réfléchir au futur prince de Toulouse que je voudrais. Et une seule personne me vient à l’esprit : Kaarl. Il a toutes les capacités requises, il sait se faire obéir malgré sa haute génération, il est diplomate même les clans qui ne le méritent pas…

Je décide donc qu’il est grand temps que la petite gangrel (comme certaines aiment m’appeler) qui n’est pas très futé et ne connait rien à la politique, laisse la place à Ellia Anor, la vampire.

Je commence des actions subtiles : qui donc peut réellement concurrencer mon Frère ? Tancred. C’est un ventru, il aspire au pouvoir et malgré qu’il soit faible, c’est un meneur. Mes gestes son subtils, il fini par remarquer qu’il est le seul primogène que j’appelle « MON seigneur ». Nous conversons toutes les nuits.


Dernière édition par Axiae le Mer 20 Mar 2013 - 11:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axiae
Déesse Troll
avatar

Nombre de messages : 969
Age : 28
Localisation : Toulouse

Feuille de personnage
Jeu de Rôle: Pastrunner / Deathwatch
Nom du Perso: Novae et Dolle-Rhane / Astramael

MessageSujet: Re: Vox sanguinis   Jeu 16 Aoû 2012 - 20:32

Entre deux : Sabbat ou pas ?

Le Chef en tant que Régent de la Praxis reçoit une missive du prince de Barcelone :
Monsieur Chastel,

"Il m'a été raconté que vous étiez pour l'heure une sorte de Prince de la nouvelle Toulouse. Fort bien. Laissez moi donc me présenter : don Diego Alves Senestral, Prince de Barcelone. Je n'ai que peu l'habitude de votre langue, aussi vous voudrez bien me pardonner le manque de nuance dans mes propos.

Je vous contacte car un bris de Mascarade inacceptable a été perpétré selon toute vraissemblance par un membre de votre communauté. Vous êtes responsable de vos vassaux, aussi est-ce à vous que je demande des comptes. Et j'entends obtenir plusieurs choses.

Primo, je veux la tête du ou des coupables. Leur destruction pure et simple. Et je veux que vous le fassiez vous-mêmes.
Secundo, je veux une compensation de 20 jetons de monnaie pour les gènes occasionnées et la réparation du préjudice subi.
Tertio, je veux que tout soit fait sur votre territoire pour endiguer ce qui est clairement la pire affaire ce des deux derniers siècles.

Que l'on se comprenne bien : je vous donne une semaine. C'est plus que vous ne méritez, certes, mais je suis d'humeur badine.
Une semaine donc. Mettez ce temps à profit, car je vous tiendrai pour personnellement responsable en cas de non retour.

Votre Dévoué,

Don Diego Alves Senestral,

Prince en la Praxis de Barcelone"


Trois Toulousains ont étaient retrouvés morts sur la grande place de Barcelone, vidé de leur sang et des signes du Sabbats gravés sur le corps.

Gentiment le chef lui a répondu la missive suivante :

"Je t'emmerde Zorro!"
signé le gros con à 300km au nord.
cordialement et tout le tintouin.

Parfois j’aime mon sir plus que de raison….

Nous avons donc enquêter sur cette histoire et la raiponce est venue de endroit où je m’y attendais le moins. Alors que tout le monde accusé les un les autres, moi qui engueulé tout le monde pour y voir clair dans ce merdier , je crois même que j’ai envoyé chier Wybert (primo Ventru) ; Bixente (champion tore), vient me voir un soir et m’annonce que sa sœur, Nelvea est la coupable.

Il me demande de garder cette info pour moi car elle sera jugée par nos lois et non par la rage que son acte fait monter dans toute la Praxis. Quel que soit le verdict du jugement elle sera renier par son clan. J'engage donc ma parole et ne dit rien.


Dernière édition par Axiae le Lun 3 Déc 2012 - 9:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axiae
Déesse Troll
avatar

Nombre de messages : 969
Age : 28
Localisation : Toulouse

Feuille de personnage
Jeu de Rôle: Pastrunner / Deathwatch
Nom du Perso: Novae et Dolle-Rhane / Astramael

MessageSujet: Re: Vox sanguinis   Mer 21 Nov 2012 - 14:56

Elyseum :
Nous avons tous les symboles demandés par le roi. Les clefs sont confiées à Duncan le gardien de l’Elyseum ; le sceau à Isabele Lebadan (Anarch) le fléau et le sceptre à l’Archonte gangrel : Sergueil. Une représentante du roi est présente pour témoigner de nos actes, Lestrade est son nom.

Voulant vérifier ce que m’a dit Samuel Brit et Le Sauveur, je prends René martin (mon infant anarch) et commence à l’interroger.
« René, il y a une drôle de rumeur qui court à ton sujet. Mais avant de croire des courants d’airs, je veux l’entendre de ta bouche. As-tu oui ou non aidé le Sabbat à entrer à Toulouse ?
Mon infant me regarde droit dans les yeux et sans une once de mensonge me répond :
- Oui, Ellia, je l’ai fait. Mais je ne pensais pas que cela entrainer la destruction de nos frères.
- Tu te fou de moi René ? Tu ouvre la porte au Sabbat et tu pensais quoi ? Qu’ils allaient visiter Toulouse puis repartir ?
- Non, je l’ai fait car à l’époque, les golcondistes empêchaient la reconstruction de la Famille. Le clan Nosfé freinait la Famille avec une quête futile.
Je fais quoi ? Je l’étripe sur place ou je me contiens ? Je suis en Elyseum et il m’est interdis d’user de mes griffes ou de détruire un caïnite. Mon fil a de la chance.
- Écoutes moi bien René. Pour le moment je suis trop en colère pour penser lucidement, alors tu vas me faire le plaisir de disparaitre de ma vue avant que les griffes ne sortent. Et quand la nuit de ton jugement arrivera, je peux te jurer que tu affronteras dignement ton destin comme tout bon gangrel. De grès ou de force. Me suis-je bien fais comprendre ?
- Oui ma Dame »
Il avait compris le message et partit la queue entre les jambes.

Retour à l’Elyseum
Mon fils Alaric, fît honneur à notre clan lors du concours de rhétorique en appliquant la même tactique que Kaarl (en caleçon). A la fin des applaudissements provoqués par la nudité de mon infant, le chef à annoncé haut et fort, que le prochain qui représenterait le clan de la Bête lors du concours de rhétorique de l’Elyseum suivant serait sa championne. Le rouge aux joues et la colère au bord des lèvres, Kaarl calma le jeu en plaisantant.
« Celles et ceux qui voudrons y assister devront payer le clan gangrel de deux jetons de monnaies. »

Le primogène Ventru m’a demandé une faveur, il voulait me voir combattre. Je la lui ai accordé –au moins maintenant, il sait avec qui il traite-, je me suis donc battue contre Bixente (champion tore) et j’ai vaincue. Encore une défaite contre Siegmund, décidément ce malkav me plait beaucoup.

Lors du conseil des primogènes, Elizabeth (légate tore, Dame de Bixente et Nelvea) dénonce son infante des troubles causés à Barcelone. Elle réclame la justice de la Praxis et l’autorisation d’exécuter elle-même la sentence.
Peut être devrais-je faire pareil ?

Mais avant que je ne puisse faire quoique se soit, la représentante de Villon ouvre sa belle gueule. Pour nous dire quoi ? « Toulouse doit se placer sous la domination de Paris. Vous avez bien bossé maintenant prêtez allégeance à Paris »

Rien de plus normale, mais je trouve qu’elle l’a mal dit. De toute façon ma loyauté va au roi. Mais l’archonte Sergueil ne l’entend pas de cette oreille. Et il galvanise les caïnites qui ont des envies d’indépendance. La Praxie se divise en deux camps, les indépendantistes et les loyalistes. Mon clan est divisé en deux, d’un côté, Kaarl, Alaric et Michel et de l’autre Le Chef et moi.

Mon Frère tente de me faire changer de camp, mais je ne peux trahir le roi qui à était si bon avec moi. Mais qu’a cela ne tienne, le clan s’organise, lorsque la guerre sera fini, nous nous aurons survécu. Pour quoi ? Parce que nous sommes les combattants de la Praxie, et que nous sommes d’accord pour échanger des informations de façon à ce que nous ne nous retrouvions jamais face à face.

Je deviens officiellement « l’ange » de Duncan (gardien malkav de l’Elyseum) en échange il garde une chambre d’hôpital au chaud pour Kaarl. « Oui mon frère, je prévoie tout pour toi. ». Le champion de la rose (Bixente) me jure que jamais il ne m’attaquera.

Mais c’est la guerre, et Toulouse appartient à Villon. J’ai beau haïr les caïnites qui sont dans mon camp, je vaincrais pour mon roi !


Dernière édition par Axiae le Lun 3 Déc 2012 - 9:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axiae
Déesse Troll
avatar

Nombre de messages : 969
Age : 28
Localisation : Toulouse

Feuille de personnage
Jeu de Rôle: Pastrunner / Deathwatch
Nom du Perso: Novae et Dolle-Rhane / Astramael

MessageSujet: Re: Vox sanguinis   Lun 3 Déc 2012 - 9:40

La guerre civile :

Je les hais tous. Je hais ces politiciens qui nous oblige à nous battre entres frères. Nous avons eux deux nuits pour nous placer d’un côté ou de l’autre. Karrl, mon Frère, mon âme sœur, je sais que tu es cathare, cette guerre va-t-elle nous séparer à nouveau ? J’envie Bixente, il va se battre à tes côtés, alors que moi je serais en face. Mon Frère quel désespoir de ne pouvoir te soutenir au combat, mais je suis le chien du roi de France. Malgré ça et comme tu me l’as dis, je te reste dévoué jusqu’à mon dernier souffle et tu en fais de même.

Du côté des loyaliste nous avons : le clan ventru, le clan trémaire, le chef et moi des gangrels, la moitiè du clan malkav (primogène De Lamanche et Duncan gardien de l’Elyseum), un brujha (Monget). Touts les autres sont chez les indépendantistes. Mais il semblerait que deux toreadors soient en fait des infiltrés.

Le chef à réussi à réunir une dernière fois le clan avant la guerre. Nous avons décidé que la meute est au dessus de cette guerre. Nous restons donc unis malgré les conflits et nous échangeons des informations pour ne pas avoir à nous croiser, pendant les affrontements. Nous avons aussi défis la marche à suivre aux termes du conflit.

A côté de ça les messages du Sauveur se font de plus en plus rares, ou est-ce les messages qui me sont adressé ? Tous les autres des Amicorum sont du côté des indépendantistes.

Mon Frère Kaarl, mérite le commandement des indépendantistes, mais ses empafés l’on donné à Leon Armand (primogène Brujah).

Je ne veux pas participer aux affrontements. Je suis tiraillée entre mon Frère que j’aime tant et mon maître qui prend le temps de répondre aux lettres que je lui envoie. Mon roi, votre envoyé est-elle vrai digne de votre confiance ?

« Chère Ellia, comment aurais-pu oublier la féline de mes nuits ?
Vous êtes toujours dans mon coeur, et j'aime à voir que vous êtes restée cette enfant impétueuse d'autrefois.
Mlle. Lestrade est-elle digne de confiance me demandez-vous? Il y a deux réponses évidentes.
Non, car c'est un vampire, qui plus est de Paris, ce qui en fait une créature sournoise, amabitieuse et sans scrupules.
Oui, car elle me craint et ne risquerait jamais d'endure mon courroux, car j'ai sur elle tout pouvoir.
Ouvrez les yeux, la nuit est sombre est pleine de terreurs!
J'espère vous avoir rassurée.
Sincèrement,
François Villon,
Prince de Paris,
Roi de France »


Tancred (primogène ventrue) se rapproche de plus en plus de moi, il m’estime pour mon honneur. Il a l’air d’apprécier les chevaliers, sa tombe bien, c’est ma voie. A côté de ça, Elyzabeth (légate toréador) me nargue et se vente d’avoir Kaarl à ses côtés, comme quoi, mon poème était prémonitoire.

Suite à une insulte, je défis Eric (champion brujah). Nous nous retrouverons place du capitol, il a insisté pour que nous n’ayons aucuns témoins pour ramener les guerriers blessés. Notre duel de combattants se transforme en guérira. Les loyalistes menacent de me séquestrer si je me rends seule au rendez vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axiae
Déesse Troll
avatar

Nombre de messages : 969
Age : 28
Localisation : Toulouse

Feuille de personnage
Jeu de Rôle: Pastrunner / Deathwatch
Nom du Perso: Novae et Dolle-Rhane / Astramael

MessageSujet: Re: Vox sanguinis   Lun 3 Déc 2012 - 9:59

La guerre (deuxième semaine) :

Les loyalistes sont abjects, ils m’ont retenue prisonnière pendant le début la nuit pour m’empêcher d’aller à mon duel.
« Soyez raisonnable dame Anor. C’est un piège, ils vous attendent à plusieurs et vont vous détruire. me dit Tancred, qui utiliser domination pour m’empêcher de sortir de l’Elyseum.
- Je ne trahirais pas ma parole, libérez moi, laissez moi y aller !
- De toute façon si je vous laisse partir maintenant vous arriverez trop tard. Nous avons envoyé une goule se faire exploser sur la place du capitole, elle emportera avec elle les indépendantistes. »

Quoi ? Comment peuvent-ils faire ça ? Et le chef qui est caché chez moi, ne pourra pas les en empêcher. Il faut prévenir mes Frères. Heureusement le vieux ventrue m’empêcher de sortir, pas d’envoyer des messages. Je préviens Kraal et Michel car je sais qu’ils devaient être pas loin pour me récupérer si le combat tournait mal. Tancred fini par me libérer et je me rends au capitole le plus vite possible, trop tard pour éviter l’explosion. Mais les indépendantistes ont vue venir la goule, en même temps elle puait la poudre. Du coup les indé étaient là en nombres alors que moi j’étais poursuivie par le clan trémaire. Nous nous sommes donc affronté. J’ai mené l’assaut, mais mon cœur s’est brisé car en face, le caïnite qui lui aussi mené l’assaut s’était toi mon Frère, ma moitié. Face à toi je perds, c’est inéluctable. Les combat m’ont presque mise en torpeur mais je ne t’en veux pas.
Duncan n’a pas tenue sa promesse, et il fait payer l’accès à l’hôpital à Kaarl.

Je déclare une guerre personnel au clan trémaire, ils m’ont trahi et je suis passé à deux doigts de la torpeur à cause d’eux. Comme réponse à mes accusations j’ai eu un « il a due oublier de recharger la gemme de focus qu’il vous a prêté. »

« Comment ça il a oublié ?
On est en guerre MERDE !
Si j'avais mené la charge pour pas que Vancoeur se trouve en première ligne, (moi une gangrel, qui protège le primo tremeres à la place de ses gents) sans avoir charger mon arme. J'aurais fait quoi ? Oups, j'ai pas pris le chargeur plein mais le vide.

J'ai un gout amer dans la bouche, mélangé à celui de mon sang. Ce gout c'est celui d'un poignard planté dans mon dos par ceux qui sont dans mon camp.

Que se soit clair, je veux gagner cette guerre. Pas pour vous, mais pour mes idées !

Mais quand ce merdier sera fini, je le dis devant vous mes Frères, et toi mon sir : Ellia Anor ne fera plus jamais affaire avec les Trémaires.

J'ai peut être oubliée d'être méfiante envers mes "alliais", mais je n’ai pas oublie d'être rancunière. Je suis comme un chien quand je me fais frapper, je ne reviens pas.

Je crois avoir suivi mon code, mes règles jusqu'à maintenant. J'ai défendu votre maitre et qu'est-ce que j'ai eu en échange ? Une pierre vide et une humiliation devant mes Frères qui doivent bien se marrer de m'avoir vue me battre contre eux fièrement pensant avoir des alliers fiables, et au final perdre comme une merde.

Kaarl mon Frère je ne remets pas en doute ta victoire, elle était mérité, tu as trouvé de meilleurs soutiens que moi, et je t'envie.

Maintenant, tréméres, prouvez moi que j'ai tors, je reviendrais sur tout ce que j'ai dis au dessus et je me mettrais à genoux devant vous pour vous supplier d'accepter mes misérables excuses.

Mes Frères je vous salue.
Tréméres bonne nuit, surveillez vos arrières, parce que je n'y suis plus pour vous. »

Trop faible pour retourner au front, je me concentre sur autre chose de plus utile que le babysitting du primogène ventrue et du gardien de l’Elyseum. A nous deux René (mon infant Anarch), les choses me font penser que le Sabbat n’a pas totalement quitter les environs de Toulouse, alors tu vas me faire le plaisir de reprendre contacte avec les gengrels anti tribus comme la dernière fois et m’arranger un rendez vous. Ainsi tu commenceras à payer tes fautes.

La guerre est presque fini. Mon roi j’espère vous avoir bien servie. Mon Frère je t’ai montré ma dévotion et tu as fait de même. Peut importe qui est le gagnant ou le perdant, demain le clan se réunion à nouveau, demain la meute se reforme.



Dernière édition par Axiae le Mar 4 Déc 2012 - 14:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axiae
Déesse Troll
avatar

Nombre de messages : 969
Age : 28
Localisation : Toulouse

Feuille de personnage
Jeu de Rôle: Pastrunner / Deathwatch
Nom du Perso: Novae et Dolle-Rhane / Astramael

MessageSujet: Re: Vox sanguinis   Mar 4 Déc 2012 - 14:59

Elyséum :La guerre est finie

La guerre est finie et nous avons gagné la guerre. Vive le roi !

Les perdants sont réintégrés à leurs place, les primogènes renégats sont destitués de leur droits à la table des primogènes, et des légats prennent leur place.

Je hais toujours autant les trémaires et je le montre publiquement. Alors que je m’attends à une punition, rien ne se passe. Alors je le prends comme une approbation de l’archonte.

Pour réconcilier le clan Brujah et le clan gangrel, le chef m’a marié à Leon Armand (primogène Brujah), sans me demander mon avis. Ce dernier partage ma haine des trémaire, mais on ne peut pas dire que nous somme un couple modèle. A la première occasion nous rendrons caduc cette union, sur ça au moins nous sommes d’accord.

Comme prévue de fait le concours de rhétorique, non je ne fini pas en sous vêtements, car j’avais prévue une deuxième couche de vêtements plus courtes par-dessous. Je veux bien ne pas être pudique, mais soyons clair je ne me dessape pas devant toute la Praxie. Je prouve que les gangrels sont imberbes et arrive deuxième.

A nouveaux je suis avec mon Frère, nous passons l’Elyseum ensemble. Pour fêter la fin de la guerre, j’ai pillé mes réserves et offert ma tourné à toute la Praxie.

Un caïnite étrange est venue, mais je ne suis pas allé lui parler. Samuel Brit (léga brujah) m’a glissé qu’il s’agissait d’un Ravnos.
Les rumeurs du Sabbat commencent à se rependre au sien de la Praxie. René (infant Anarch) n’a pas encore réussit à prendre contact avec les gangrels anti tribu.

Duncan (gardien de l’Elyseum malkav) me nomme garde du corps officiel.

Vancoeur (primogène trémaire) est fait Sénéchal, chargé de la gestion des guerriers et Tancred (primogène Ventrue) Chambellan, chargé de l’application stricte de la Camarilla. Tous les caïnites doivent se placer sous le commandement de l’un ou de l’autre qui se réserve le droit de les réquisitionné s’il le besoin se fait sentir. Plutôt mourir une deuxième fois que d’être sous les ordres du trémaire. De plus, me mettre moi, la deuxième combattante de la Praxis, sous le commandement du ventrue sert mes plans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vox sanguinis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vox sanguinis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vox sanguinis
» Quel aurait été le meilleur maitre de guerre?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Trollistes & Compagnie :: JEUX GRANDEUR NATURE :: Discussions générales-
Sauter vers: