Trollistes & Compagnie

Jeux de Rôles, de sociétés, cartes et figurines (Association)
 
AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Soirée jeux de sociétés le Vendredi 13 Mars 2020 - de 20h30 à 1h- "Salle Jean Ferrat", Ancienne Mairie, rue du 19 mars 1962, 82290 Montbeton

Partagez
 

 [Les mystères de Terondë] Lanatel, Esther, Daë, Lothë.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
NeoZell
Admin -TerräFormeur-
Admin -TerräFormeur-
NeoZell

Association : T&C
Nombre de messages : 2533
Age : 36
Localisation : Moissac

Feuille de personnage
Jeu de Rôle: Terrä
Nom du Perso:

[Les mystères de Terondë] Lanatel, Esther, Daë, Lothë. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Les mystères de Terondë] Lanatel, Esther, Daë, Lothë.   [Les mystères de Terondë] Lanatel, Esther, Daë, Lothë. - Page 2 I_icon_minitimeLun 11 Nov 2019 - 19:55

Chapitre 22: Les archives secrètes.


Dans la salle commune, nos amis font le point sur leurs recherches respectives. Tous s'accordent à dire que seuls les ouvrages rares contenus dans les archives secrètes de l'académie seront en mesure de répondre à leurs questions les plus délicates. Un gnome se présente dans la salle avec une sorte de collier métallique muni d'une pierre à l'intention d'Aura. L'objet en question devrait lui permettre de ne plus avoir de métamorphoses intempestives une fois la nuit venue.

Le groupe est si pressé de se rendre dans ces salles interdites qu'il en oublie presque de savoir où les trouver. Nos amis partent alors en direction de la tour magique de Zangara, pensant que si salles secrètes il y a, elles doivent certainement se trouver dans les sous-sols de la tour... Après mûres réflexions, peut-être que les nouvelles relations que le groupe s'est faites au sein de l'académie devraient leur permettre d'en apprendre plus. Lothë pense d'ailleurs que Selmak, en tant qu'ancien professeur, devrait savoir au moins où ces salles secrètes se situent.

Le vieil alchimiste accepte de leur prêter main forte dans cette affaire mais il les met en garde sur la dangerosité des ouvrages consultables et aussi, et surtout, sur les mesures de sécurité qui empêchent quiconque de violer l'entrée à ces salles. Selmak guide nos amis au château de Zangara, dans les archives régionales. Une étrange créature ressemblant, dans une certaine mesure, à un gnome paraît garder des lieux, absorbé par des livres larges et poussiéreux.

Selmak détourne son attention et prétexte une recherche sur la période des Grandes Divisions. Le groupe a le champ libre pour un temps. L'entrée se trouve à priori dans un cul-de-sac d'une allée disposant des plus vieux ouvrages sur le IIème Âge. Aura commence à retirer un gros volume sur la période Chaotique; une étrange poignée semble visible derrière. Sans chercher plus à comprendre, la semi-elfe empoigne une sorte de levier et commence à tourner et tirer. Le résultat ne se fait pas attendre, un mécanisme métallique lui saisit le bras, la maintenant fermement entravée.

Allagör se rend compte que des runes baignées de lumière sont visibles dans l'ouvrage. Une phrase en chimérique apparaît alors aux yeux de l'Erator. La clé du code semble apparaître comme pour leur faciliter la tâche et Allagör commence à réciter la formule obtenue. Une porte massive s'ouvre alors, en glissant sans le moindre bruit, laissant apparaître une nouvelle pièce cachée. Malheureusement, la pauvre Aura manque de se faire broyer le bras alors qu'elle était maintenue par le mécanisme de sécurité; il s'en est fallu de très peu...

Une fois le groupe dans les archives secrètes de la période chaotique, Selmak propose de fermer le passage et de ne l'ouvrir que quand ils auront terminé. Nos amis se concentrent désormais sérieusement sur leurs recherches. Ils passent ainsi plus de trois heures à écumer diverses ouvrages occultes et des vieux récits d'intrigues et de batailles. Les informations glanées sont capitales même si des zones d'ombres subsistent. Li-Ming commence à établir des corrélations intéressantes et ses camarades en font de même de leur côté.

Apparemment, un Valar femelle appelé Malgana, Algana ou peut-être Algan'Ur, suivant les traductions, se serait infiltrée au sein des Adras que Maranor a fait passer jusqu'à Adrameleth. Malus Khantar, le grand sorcier d'Evelon, aurait envoyé les Fils de Dagoth menés par Reaper, un des principaux acteurs de la prophétie d'Emon'Sul, afin de traquer les traitres et en profiter pour porter un coup décisif aux forces de Maranor.

La bataille aurait été clairement en faveur des Fils de Dagoth car le Chaos était au courant des plans de bataille de Maranor grâce aux agissement de la Valar infiltrée dans les rangs Adras. Heureusement pour les Forces Libres, Les Adras se sont montrés redevables envers Maranor et sont intervenus corps et âmes dans la bataille repoussant farouchement les Fils de Dagoth désordonnés et forçant Repear à la fuite dans l'immense forêt de Terondë...

Nul ne sait ce qu'il est advenu de la traitre Valar. Dumézil, un contemporain de Maranor, indique que les Adras ont rejoint Adrameleth afin d'y trouver la paix et recouvrer leurs forces. La Valar a certainement dû rester cachée parmi eux. Les Fils de Dagoth ont été démantelés par Khantar et l'essentiel de la région a été épargnée par la destruction.
Reaper a disparu dans les méandres de la forêt de Terondë. Il n'en subsiste aujourd'hui que des histoires appartenant au folklore local. Aura se souvient que les pêcheurs de Galmur parlaient d'une étrange créature nommée Gueule'mort...

Concernant l'arche valarine, il semblerait que nos amis vont avoir besoin d'un auroc de puissance capable de drainer la corruption du portail. Selmak devrait pouvoir travailler dessus, même si l'entreprise ne sera pas aisée. La marque des Aspirants a été volontairement laissée dans la reluire d'un ouvrage, comme par provocation, alors que plusieurs pages de rituels ont été arrachées...

Daë finit par parler de la lettre d'Angus à Esther. La missive est écrite par une certaine Sharëe. Cette dernière aurait quitté Angus sans donner de véritables raisons suite à des événements qu'elle n'explique pas vraiment. Son passé paraît relié à une sombre histoire et elle a entamé des recherches sérieuses dans la région de Maranor et à l'académie de Zangara.

Selmak finit par intervenir en entendant le nom de la jeune fille en question. il semble se souvenir d'une femme métisse qui était venue travailler sur une théorie magique d'exorcisme concernant l'extraction d'esprits démoniaques au moyen d'aurocs de puissance. Etant donné que Selmak travaille sur les homoncules et l'enchantement des kayles, elle était venue lui demander conseils ; c'était il y a une quinzaine d'années selon l'alchimiste. Peut-être reste-il encore quelque chose des recherches de Sharëe dans les archives de son ancien bureau...

Personnage importants:

Grimau: Créature proche d'un gnome qui travaille en tant qu'archiviste au château de Zangara. Très suspicieux à l'égard de nos amis qui trainent un peu trop dans les allées, il semble être bien plus puissant que son apparence ne veut bien le laisser présager.

_________________
Terrä, c'est par là.
TerräFormeur
()_()
(='.'=)
(")_(")
Revenir en haut Aller en bas
NeoZell
Admin -TerräFormeur-
Admin -TerräFormeur-
NeoZell

Association : T&C
Nombre de messages : 2533
Age : 36
Localisation : Moissac

Feuille de personnage
Jeu de Rôle: Terrä
Nom du Perso:

[Les mystères de Terondë] Lanatel, Esther, Daë, Lothë. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Les mystères de Terondë] Lanatel, Esther, Daë, Lothë.   [Les mystères de Terondë] Lanatel, Esther, Daë, Lothë. - Page 2 I_icon_minitimeMer 1 Jan 2020 - 22:16

Chapitre 23: Empathie et fragment d'âme.


Nos amis ont pu faire le point sur leurs recherches mais ils doivent encore régler quelques affaires avant de quitter l'académie. Li-Ming prend le destin d'Esther en main: afin de trouver en elle suffisamment d'émotions pour briser la condition imposée par l'archimage Valérian, elle accepte de servir d'hôte à la liche. Leurs esprits se mêlent et la Yamato est alors capable de voir des souvenirs que même Esther ne pouvait soupçonner.

Il est temps de s'enquérir de la santé de Malryna. A l'infirmerie, la jeune magicienne est dans un coma cérébral profond. A travers Li-Ming, Esther peut alors expérimenter une nouvelle forme d'empathie que son esprit d'outre-tombe ne pouvait qu'imaginer. Les mots en encore du mal à venir mais Esther pense qu'en écrivant une lettre, les émotions devraient venir d'elles-mêmes.

De son côté, Daë décide de prendre le temps de discuter avec le directeur Altmore pour faire le point sur ses recherches sur la Sharkavar présente dans la serre. Le sage prend l'affaire en main et promet que la créature sera mise hors d'état de nuire dans les plus brefs délais, une enquête sera ouverte sur les origines de ce monstre au sein de l'académie. Le père de Lily-Rose, le professeur Ranthorn, exprime toute sa gratitude à Daë. Il est d'ailleurs prêt à rendre service à la jeune Zilmaar pour avoir pris soin de sa fille.

Allagör et Aura continuent leurs recherches à la bibliothèque; ils doivent savoir comment pratiquer le rituel qui leur permettra d'annihiler le flux magique corrompu de l'arche des dormeurs. Selmak leur a expliqué que Sharë s'intéressait aux recherches de son regretté collègue, un certain Sylventalis, elfe de son état, qui serait apparemment mort quelques temps après le départ de Selmak. Heureusement, le vieil alchimiste conserve encore un brouillon de Sharë qui leur en apprend plus sur toute l'affaire.

La traitre Adra "Algan'Ur" aurait survécu et se serait rapprochée de la lignée royale d'Eshmunn, il y a plus de 15 ans de cela. La valar aurait souhaité prendre possession de Sharë au moyen d'un rituel complexe de transfert corporel mais c'est Esther qui aurait été touchée à sa place. Le rituel n'aurait pas fonctionné comme prévu et Esther serait morte lors du processus. Une partie seulement de la Valar aurait été enfermée dans le corps de Sharë qui a du fuir...

Sharë n'a pas trouvé le moyen d'extraire la partie du démon qui est en elle malgré ses recherches et a fini par fuir tous ses proches, y compris Angus, car le pouvoir de la valar se réveille en elle et semble toujours plus fort... Aura et Allagör ont également étudié les ouvrages de Sylventalis. Aussi, ils comprennent qu'au moyen d'un auroc de puissance d'un flux remarquable, il serait possible de drainer l'énergie de l'arche des dormeurs...

De son côté, Lothë se rapproche de Selmak, il souhaite en savoir plus sur ce qui est arrivé à sa fille Amicia. Lors d'un rituel sur les homoncules, l'âme de sa fille a été fragmenté, une partie a été aspirée dans un cristal de puissance qui devait servir de kayle pour l'homoncule. Selmak ne se l'ai jamais pardonné et tente désespérément de redonner "vie" à sa fille par le moyen d'êtres artificiels.

L'Eddar décide de plonger au plus profond du kayle afin de mieux comprendre comment le fragment d'âme d'Amicia a pu s'enfermer dans le cristal. Pour atteindre l'esprit d'Amicia, Lothë doit luter contre une force qui semble faire partie de lui. Une immense et effrayante créature des abysses semble baigner dans cet océan de mana, flux provenant de l'orbe marine qui avait fait appel au kraken lors de la traversée d'Escondra de nos amis. L'Eddar choisi d'accepter cette nouvelle partie de lui en tentant de la maîtriser pour communiquer avec le fragment d'âme de la jeune femme.

Lothë apprend que le reste de l'âme d'Amicia, qui n'a pas été aspiré par le kayle lors du rituel, à été déphasé. Ce morceau d'âme existe toujours mais il se trouve dans un autre plan désormais. Les fragments d'âme s'attirent mais ne peuvent fusionner en l'état. Il faudrait donc atteindre le plan où se trouvent les fragments restants afin d'unifier l'âme de fille de Selmak.

De son côté, Esther se porte au chevet de Malryna pour lui lire la lettre qu'elle a écrite de sa propre main. Une fois la lettre lue, Esther se rend compte que la jeune mage s'est réveillée. Elle est assise et a pu entendre les dernières paroles la liche. L'archimage Valérian apparaît dans l'infirmerie alors que la condition s'efface, l'amulette enchantée tombe au sol... Esther est libérée, cependant, par empathie, elle partagera désormais les émotions des vivants...


_________________
Terrä, c'est par là.
TerräFormeur
()_()
(='.'=)
(")_(")
Revenir en haut Aller en bas
NeoZell
Admin -TerräFormeur-
Admin -TerräFormeur-
NeoZell

Association : T&C
Nombre de messages : 2533
Age : 36
Localisation : Moissac

Feuille de personnage
Jeu de Rôle: Terrä
Nom du Perso:

[Les mystères de Terondë] Lanatel, Esther, Daë, Lothë. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Les mystères de Terondë] Lanatel, Esther, Daë, Lothë.   [Les mystères de Terondë] Lanatel, Esther, Daë, Lothë. - Page 2 I_icon_minitimeDim 5 Jan 2020 - 17:26

Chapitre 24: Le rituel d'Amicia.



Nos amis ont terminé leurs recherches sur l'académie de Zangara, ils vont bientôt devoir rejoindre le port de Maranor. Lothë semble toutefois avoir une dernière requête et pas des moindres. Il souhaite demander à Esther de lui ouvrir un passage dans le plan éthérée afin de réunifier l'âme d'Amicia, la fille de Selmak. Le vieil alchimiste accepte de gérer l'essentiel du rituel pendant qu'Esther accompagne Lothë, muni du kayle d'Amicia, dans l'éthéré. Aura, Li-Ming et Allagör devront s'occuper des spectres qui profiteront de la brèche pour pénétrer en Terrä.

L'ouverture du passage ne pose pas de problème, mais il faut se dépêcher. Le spectre d'Amicia est bientôt visible dans le laboratoire de Selmak. La pauvre semble revivre inlassablement le moment où son âme a été séparée lors du rituel avec l'homoncule. Bientôt, les premières émanations spectrales se manifestent et l'un des poltergeists traverse la brèche et s'en prend à Allagör. Ce dernier tente de le bloquer avec un sort d'eau vive mais le fantôme vient le frapper avec rage. Aura tente bien de l'avoir avec ses lames d'argents altérées par Li-Ming, mais le spectre est diablement rapide.

Le passage attire de plus en plus d'apparitions et nos amis doivent lutter. Selmak se retrouve encastrer dans un mur de son propre laboratoire, comme s'il avait été aspiré. Li-Ming commence à écarter, à la hâte, les différentes fioles d'ingrédients et d'essences diverses afin qu'elles ne se brisent pas et qu'elles ne se mélangent pas avant d'aller aider l'alchimiste. Le livre de rituel est tombé dans la panique et Allagör tente de reprendre la lecture de l'incantation pour garder le passage ouvert pendant qu'Aura se défait du spectre errant d'un magnifique coup de lame.

De l'autre côté, Lothë tente de résonner l'âme d'Amicia mais celle-ci panique au fur et à mesure qu'elle se rapproche du moment qu'elle redoute le plus dans sa boucle mémorielle. Esther lance plusieurs frappes d'Horion afin d'empêcher les diverses apparitions de trop interagir dans le plan du vivant. Un spectre de petite taille arrive pourtant à se frayer un chemin et apparaît devant Aura sous la forme d'une petite fille en pleur, appelant sa maman...

Aura hésite quelques instants mais se résout à trancher net la tête de l'apparition avec sa lame d'argent, dans un effroyable hurlement de souffrance. Selmak est libéré et incante à l'unisson avec Allagör afin de renforcer le passage. Tout commence à virevolter dans la pièce, les urnes, les pots, les fioles sont renversés, de même que les livres sur les étagères. Un cavalier muni d'une lance traverse la pièce et Aura démontre encore fois toute sa détermination en brandissant son bouclier de Blanche-Egide et sa lame d'argent. Elle ouvre en deux la monture en ne laissant aucune chance au cavalier spectral.

Allagör doit combattre un mage de feu fantomatique en proie à une folie soudaine. Leurs pouvoirs magiques s'entrechoquent et l'Erator laisse exploser toute sa puissance; l'apparition est soufflée par l'attaque alors qu'une vague se fracasse sur les murs du laboratoire. Le fragment d'âme d'Amicia laisse exploser sa rage et plusieurs tombent à la renverse, dont Lothë qui se fait happer par plusieurs poltergeists. Esther n'hésite pas à lancer une frappe d'Horion sur les malheureux afin de libérer l'Eddar lui-même touché par l'attaque. Ce dernier arrive alors à raisonner le fantôme d'Amicia et à l'encourager à s'unifier au sein de son kayle.

De son côté, Li-Ming entrevoit l'apparition d'un mage elfe correspondant au défunt alchimiste Sylventalis. Elle décide de suivre le spectre tant que les brèches sont ouvertes. Dans l'autre salle, elle aperçoit une jeune femme ressemblant étrangement à Esther. Nul doute qu'il s'agisse de Sharë qui s'entretient avec Sylventalis. Alors que tous deux discutent calmement du moyen théorique pour extraire une partie d'âme de valar et l'enfermer dans un auroc, le regard de Sharë change radicalement. La jeune femme se jette alors sur le pauvre elfe ne lui laissant aucune chance de survie. La jeune Yamato fuit la scène avant qu'une seconde boucle mémorielle ne se répète.

Esther aide Lothë à reprendre le passage pour revenir en Terrä et la situation se calme soudainement. Tout retombe au sol, le laboratoire est sans dessus-dessous. Lothë a réussi à réunifier l'âme d'Amicia. Il réalise une dernière introspection dans le kayle afin d'expliquer à la fille de Selmak tout ce qu'il s'est passé car cette dernière paraît bien déboussolée. Il est temps, désormais, de fixer le kayle avec le corps crée par Selmak: une magnifique jeune femme, certainement son plus bel ouvrage. Amicia se réveille alors dans ce nouveau corps et peut prendre son père dans ses bras, en pleurs...

Il est temps pour nos amis de faire leurs adieux à l'académie de Zangara: Aura passe au stade d'Istaral pour dire au revoir à Enric qui regrette de la voir partir si tôt. Esther s'entretient une dernière fois avec Malryna qui se confie d'autant plus qu'elle ne l'a jamais fait et lui offre la broche de son club. Nos amis font ensuite le bilan avec le directeur Altmore. Ce dernier pense que l'arche des Dormeurs doit être liée, d'une manière ou d'une autre, à l'histoire de Malgana. Il pense d'ailleurs que les Adras doivent en savoir plus sur toute cette affaire, malheureusement, le sanctuaire d'Adrameleth est caché et nul ne peut l'atteindre sans y être invité ou sans en posséder la clé.

Grâce au professeur Ranthorn, le groupe peut alors transposer à Maranor. Aura en profite pour s'interroger sur les fresques qui ornent les murs de la chapelle pendant que les autres interrogent le prêtre Adra sur l'Histoire de Maranor, l'Ancien hilan. Ils vont certainement devoir se mettre à la recherche de Reaper et du sanctuaire Adra s'ils veulent avoir le fin mot de l'histoire et trouver un moyen de détruire définitivement Malgana la Valar...


Personnages importants:

Amicia: Fille de Selmak. Son âme a été scindée par accident lors d'un rituel d'homoncule effectué par Selmak il y a près de 15 ans. L'alchimiste a réalisé l'irréalisable en créant un homoncule muni d'une âme véritable. Amicia vie désormais dans le corps artificiel d'une création de son père. Elle est énormément reconnaissante envers nos amis, particulièrement envers Lothë.

_________________
Terrä, c'est par là.
TerräFormeur
()_()
(='.'=)
(")_(")
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[Les mystères de Terondë] Lanatel, Esther, Daë, Lothë. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Les mystères de Terondë] Lanatel, Esther, Daë, Lothë.   [Les mystères de Terondë] Lanatel, Esther, Daë, Lothë. - Page 2 I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[Les mystères de Terondë] Lanatel, Esther, Daë, Lothë.
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Trollistes & Compagnie :: JEUX DE RÔLE :: Terrä :: Terrä : Campagnes-
Sauter vers: