Trollistes & Compagnie

Jeux de Rôles, de sociétés, cartes et figurines (Association)
 
AccueilPortailGalerieCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Vendredi 20 Octobre à 20h30 Soirée Jeux de Sociétés. Faite passer l'information !

Partagez | 
 

 LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Premier)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fredraider
Le Primordial
avatar

Association : T&C
Nombre de messages : 1767
Age : 45
Localisation : Lavit de Lomagne

Feuille de personnage
Jeu de Rôle:
Nom du Perso:

MessageSujet: LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Premier)   Lun 19 Oct 2009 - 13:00

Le Ténébreux Chirurgien de Iocanthus



Les Personnages Joueurs :
Bruul – Garde Impérial (Anima) R.I.P.
Fansworth – Psyker Imperial (Yannosh)
Lucy – Assassin (Armadeus)
Sévérus – Adepte (Greg)

560.815M41 – Juste après avoir quitté Sepheris Secundus, les acolytes partent à bord du « Ciel Enflammé », un vieux cargo appartenant à un libre-marchand, ex-capitaine de la Marine Impériale, du nom de Durant. Ils font la rencontre du Maître Interrogateur Sand. Celui-ci leur montre un corps chirurgicalement modifié d’un ancien garde impérial tombé en invalidité répondant au nom de Saul Arbest. Des actes de chirurgie ont été pratiqués totalement illégaux, donc hérétiques. Sand demande aux acolytes d’aller enquêter à Port Souffrance, le spatioport de la planète désertique Iocanthus.

A peine arrivé au spatioport, les acolytes se dirigent directement à l’appartement de la victime. C’est une tour-hab abandonné, quasi incendié et insalubre. Quatre voyous autochtones leur tombent dessus. Malgré l’embuscade, le combat tourne rapidement à l’avantage des acolytes. Ils retiennent l’un des voyous et celui-ci propose d’être leur guide pendant un temps. Une fois dans la tour-hab, ils font la rencontre de la sœur de Saul, Lili Arbest. Celle-ci leur raconte, qu’elle a peur pour sa vie, qu’elle n’a même pas oser en parler aux FDP. Son frère invalide noyait son désespoir dans l’amasec et l’obscura, il traînait souvent à l’Union des Ouvriers du Pollen de Feu.

Une fois à l’Union des Ouvriers, les acolytes comprennent que le bar est plutôt malfamé. Un silence lourd ponctue l’anormale discussion avec les habitués. Les acolytes préfèrent s’éclipser et s’adresser aux forces de l’ordre de Port Souffrance. Bruul et Sévérus se rendent dans le fortin des FDP, Sévérus s’époumone et ne comprend pas le laxisme des forces de l’ordre. Forcément, l’agent de la loi prend assez mal la tournure de la discussion. Les deux acolytes sont désarmés, fouillés puis ensuite passer à tabac. Une fois assommé, Bruul est assassiné et Sévérus laissé pour mort. Grièvement blessé, Sévérus se réveille dans le désert proche. Les acolytes sont convaincus que les FDP sont corrompus ! Fansworth demande des renforts à Maître Sand, celui-ci leur envoi Lucy, une assassin du Temple Moritat.

Un peu plus tard, Fansworth et Lucy décident d’aller retrouver Sévérus à la tour-hab 717. Durant la nuit, deux voleurs de corps attaquent les acolytes. Fansworth est laissé pour mort (merci le point de destin), Lucy tétanisée par la peur, laisse le soin à Sévérus de les abattre. Le combat est terrible, à la surprise générale, Sévérus l’exalté, armé seulement d’un pied de biche broie et éclate les chairs des deux voleurs de corps.

Les acolytes constatent que leurs attaquants sont des êtres chirurgicalement et génétiquement modifiés. Au matin, les corps des monstres ont disparu, Lucy remonte la piste d’une manière quasi surnaturelle ( un 01 au lancer de dès, bravo !) Les acolytes arrivent à un bâtiment assez ancien, un hospice pour les blessés de guerre et indigents de tout poil. Sévérus et Lucy y rencontrent le craintif Directeur Moran. Il faut dire que les paroles « aimables » de Lucy ont semble t’il glacé d’effroi le Directeur Moran. Lucy s’éclipse et Sévérus l’opiniâtre se lance dans l’exploration du premier étage. Malgré sa discrétion, il est détecté et joue le pauvre d’esprit. Moran et deux adeptes souhaitent l’amener à l’étage pour que Sévérus reçoive des soins attentionnés.

Lucy et Fansworth sentant le piège, arrivent à grande vitesse. Brandissant son épée à deux mains, Lucy se jette sur Moran et les adeptes. La porte blindée du second étage s’ouvre et libère des voleurs de corps. Une fois les menaces abattues, les acolytes pénètrent au second étage, un immense laboratoire aux appareillages hérétiques. C’est à ce moment que d’affreuses bio-constructions apparaissent pour tuer les acolytes. Dans un rire hystérique, Lucy s’abandonne à la frénésie, elle s’acharne sur les monstres. Le massacre se poursuit jusqu’à l’arrivée des forces de l’ordre.

Apeuré Fansworth se réfugie dans un meuble de la cuisine de l’hospice. Lucy reprend ses esprits et ferme la porte blindée du second étage. Sévérus et Lucy découvrent une seconde porte blindée qui monte à un entre-plafond assez discret, ce n’est ni plus ni moins que l’antre de l’hérétique. Le Chirurgien est un Heretek, un logomancien, adepte de recherches génétiques impies. Lucy attaque le monstre et Sévérus lutte contre l’affreux familier scalpel du Chirurgien. Par un adroit coup de pied de biche, Sévérus envoie le familier blindé dans la cage d’un ascenseur abandonné. Après quelques esquives et une vilaine blessure, Lucy parvient à pourfendre le Chirurgien. Sévérus s’empare de quelques notes obscures de l’hérétique. Après avoir saccagé le bloc opératoire sacrilège, les deux acolytes s’enfuient par le toit de la bâtisse. Fansworth arrive à trouver un passe et quitte l’hospice par une entrée secondaire. Tout s'explique, les forces de l'ordre sont en fait des agents du Logomancien.

Après avoir renseigné Sand, celui-ci demande à Fansworth de pulvériser l'hospice hérétique à l'aide de missiles cachés dans la carcasse du vaisseau civil de l'Epreuve Cobalt. Fansworth réalise un tir adroit, trois des quatre missiles frappent le vieil édifice, le transformant en tas de gravats !


Dernière édition par fredraider le Lun 16 Aoû 2010 - 13:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fredraider.blogspot.com/
fredraider
Le Primordial
avatar

Association : T&C
Nombre de messages : 1767
Age : 45
Localisation : Lavit de Lomagne

Feuille de personnage
Jeu de Rôle:
Nom du Perso:

MessageSujet: Re: LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Premier)   Dim 25 Oct 2009 - 9:10

La Station de la Terreur



Les Personnages Joueurs :
Castus – Garde Impérial (Anima)
Fansworth – Psyker Imperial (Yannosh)
Lucy – Assassin (Armadeus)
Nihilius - Ecclésiaste (Master One) R.I.P.
Sévérus – Adepte (Greg)

572.815M41 – Sur les ordres de l'inquisiteur Globus Vaarak, les acolytes sont affectés sur la station minière de Priax 88 dans la périphérie du système solaire de Iocanthus. L'agitation gagne les serfs ouvriers du Collectif de la mine. D'étranges disparitions et des rumeurs concernant une présence malveillante circulent dans cette colonie de l' Adeptus Mechanicus. Les acolytes sont désignés pour enquêter sur les évènements mystérieux qui s'y déroulent. Une puissance maléfique commence à s'agiter au plus profond des cavernes de pierre.

La station Priax 88 est une énorme station construite sur un astéroïde. Un véritable dédale de tunnels angoissants ou les rares humains sont presque invisibles ! Logash, le maître Techno Prêtre de la station a invité l'Inquisition sous la pression du représentant du Collectif, nommé Mogensen. Les serfs ne peuvent plus supporter la terreur qui s'insinue dans la mine de prométhéum.

Les acolytes ressentent la terrible solitude et angoisse de cette vaste structure métallique et froide. Froide comme les techno-prêtres qui la peuplent, des ombres silencieuses et peu loquaces. Mogensen se propose d'être leur guide. Ils visitent le bar "SUPRA" ou Lucy offre aux ouvriers angoissés, une bouteille d'amasec. Ensuite, ils enquêtent au dôme d'habitation 04 auprès des familles endeuillés et apprennent l'existence d'une vieille peur, d'une malfaisance tapie dans les sous-sols. Dès le début du cycle nocturne, les acolytes sont attaqués par des drones serviteurs armés d'énormes hachoirs. Qui a bien pu envoyer ces êtres décérébrés contre eux ? Le Mechanicus ? Le Collectif ? La malveillance qui couve dans la mine ?

Lucy fait la détestable expérience du labyrinthe de couloirs de la station et s'égare tout le long du cycle nocturne. Peu après, les acolytes décident de se rendre dans la zone des disparitions, placée en quarantaine. Derrière une immense porte blindée, ils s'aventurent dans des tunnels désolés !

Puis tout s'effondre, le sol cède sous leurs pas ! Après une longue glissade, ils se retrouvent dans un tunnel étrange. La roche grisâtre semble curieusement veinée d'une matière noire durcie, des pictogrammes ténébreux apparaissent sur les parois. Cette écriture maligne alourdie l'atmosphère du tunnel, plongeant les acolytes dans des bouffées délirantes. Fansworth s'enfuit en proie en une sourde terreur, subitement Lucy s'évanouit de peur, les autres acolytes ébranlés tiennent le choc.

Peu après, les acolytes débouchent dans une vaste caverne cristalline. Au milieu de ces amas de cristaux coupants, trois étranges araignées cristalline à douze pattes fondent sur la troupe. Le combat est violent, Nihilius est mortellement blessé par une morsure acérée de ces étranges bêtes minérales. Suite à cet affrontement, ils découvrent non loin de là, une tour de cristal sombre, à l'ambiance macabre. Une trentaine de corps momifiés sont empalés sur des longues piques cristallines qui font le tour de la base de la tour, tel une couronne des plus sanglantes. Les cadavres parcheminés portent les lambeaux de vêtements de mineurs. Fansworth avec son don de Psyniscience, perçoit de fines manipulations de l'énergie du Warp. La réalité est ici plus fragile et l'Empyrean plus proche. C'est un lieu impie, il n'y a plus aucun doute !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fredraider.blogspot.com/
fredraider
Le Primordial
avatar

Association : T&C
Nombre de messages : 1767
Age : 45
Localisation : Lavit de Lomagne

Feuille de personnage
Jeu de Rôle:
Nom du Perso:

MessageSujet: Re: LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Premier)   Dim 8 Nov 2009 - 10:01

La Station de la Terreur (Suite et fin)


Le Ciel Enflammé, vaisseau du Libre Marchand Durant, Agent du Trône

les Personnages joueurs :
Attilas - Arbitratoir (Matias)
Castus - Garde impérial (Anima)
Garvel - Garde impérial (Krugger)
Lucy - Assassin (Armadeus)
Sévérus - Adepte (Greg)

- A quelques mètres de la tour sombre, les acolytes voient sortir cinq serviteurs dégingandés, au regard brûlant d’énergie Warp. Leurs mains émaciées tiennent des objets métalliques aiguisés. Fansworth tombe au sol, son corps curieusement en proie à d’inquiétants soubresauts et spasmes aliénants, Sévérus préfère lui loger une balle en pleine tête au cas où ! Par un tir adroit de fusil laser, Castus abat l’un des monstres avant la mêlée. Leur apparence horrifiante pousse Lucy à fuir en direction de la forêt cristalline. Après quelques secondes de fuite, Lucy se retrouve nez à nez avec une araignée cristalline. Cette rencontre inopportune met soudainement fin à sa bouffée délirante. D’un geste fulgurant, elle tranche en deux l’étrange bête. Attilas écope de deux blessures légères, esquivant maladroitement les couperets primitifs des serviteurs. Les secondes s’écoulent, la plupart des coups rebondissent sur les plaques blindées agrafées sur la peau parcheminée des créatures décérébrées. Seuls les tirs de laser, de Garvel et de Castus semblent entamer la résilience des serviteurs corrompus. D’une foulée rapide, Lucy se réinvite à la bataille et découpe proprement trois des serviteurs. Garvel parvenant à réaliser enfin quelques tirs heureux abat le dernier des monstres.

- Après quelques instants de repos, les acolytes pénétrèrent dans la tour. Elle n’était qu’un cylindre vide, aux murs constellés de pals ou gigotent quelques cadavres de mineurs momifiés. Trois cogitateurs grésillant, aux lumières blafardes caquetaient étrangement dans la pièce. Un hologramme de Quintus se matérialisa dans la pièce. L’Heretek invitait les acolytes a rebroussé chemin sans dénaturé cet endroit de recherches et d’expérimentations. Quintus semblait poursuivre des expérimentations visant à modifier des cogitateurs pour générer des entités technologiques pensantes. Les acolytes abattirent bien entendu leurs courroux sur les machines. Après quelques instants de destruction, les trois cogitateurs n’étaient plus que des amas de ferrailles fumantes.

- Les acolytes décidèrent de quitter ce lieu impie tout en réfléchissant à un moyen de tout détruire. Ils découvrirent plus loin, une foreuse de mines en proie à d’étranges phénomènes électriques. Ils préfèrent ne pas l’explorer et suivirent en sens inverse le profond tunnel qu’elle avait creusé avant de stopper sa course. Après une bonne demi-heure de marche, ils atteignirent un site de stockage et de raffinage du prométhéum.

- Le site était gardé par quatre serviteurs corrompus qui se déplaçaient de long en large comme de pitoyables surveillants. En observant, ils décelèrent l’entrée d’un complexe administratif, éclairé de lueurs blafardes et clignotantes. Après avoir dressé un plan et s’être installer pour réaliser des tirs précis, Lucy se lança dans la pièce telle une ombre vivante au milieu des cuves de prométhéum. C’est alors, qu’ils perçurent le réel danger de la pièce, un tir malheureux et boom ! Les tirs furent d’une mortelle précision, deux serviteurs sur les quatre furent abattus sans leur laisser la possibilité d’atteindre la mêlée. Voyant des bureaux, qu’un individu à couvert leur tirait dessus, Lucy par un rapide sprint à travers l’installation de raffinage lui tomba dessus ! Ce combat fut d’une terrible fulgurance, d’un coup adroit, l’épée à deux mains mono-moléculaire de Lucy sectionna en deux le corps du malfaisant ! Elle venait d’abattre l’Heretek Quintus, qu’il était bon de servir l’Inquisition, cela lui permettait d’assouvir ses instincts meurtriers ! Les deux derniers serviteurs furent abattus par Attilas, Garvel et Castus. Le saint pied de biche de Sévérus s’avéra peut létal sur les plaques blindées dermiques des serviteurs.

- Après quelques minutes de repos et la destruction d’un dernier cogitateur corrompu, Garvel ouvrit une vanne de prométhéum liquide, sans s’imaginer une seconde le terrible risque d’entrer en contact avec un liquide refroidi au zéro absolu ! Une esquive heureuse et inespérée, lui évita de perdre ses deux jambes. Après une fuite à bord d’un petit camion de transport, les deux gardes impériaux eurent la suicidaire idée de tirer des salves de laser en direction des cuves de prométhéum et de la cascade de liquide volatile hautement instable ! Ce fut une explosion cataclysmique !

- Allez toute l’équipe d’acolytes survécurent par un heureux coup de sort, la carcasse du camion les protégea par la grâce de l'Empereur (tous les joueurs sacrifièrent un point de destin pour ce coup d’une grande réflexion) ! Par contre le résultat fut à la hauteur de leur bravoure suicidaire, toute la zone corrompue fut détruite et ensevelie sous des tonnes de roches. Grièvement brûlés, les acolytes remontèrent à la surface, ce fut le temps des explications et des débriefings. Après une quinzaine de jours de convalescence, ils quittèrent Priax 88, l’âme sereine d’avoir réaliser une victoire pour le Trône et l’Inquisition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fredraider.blogspot.com/
fredraider
Le Primordial
avatar

Association : T&C
Nombre de messages : 1767
Age : 45
Localisation : Lavit de Lomagne

Feuille de personnage
Jeu de Rôle:
Nom du Perso:

MessageSujet: Re: LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Premier)   Mar 17 Nov 2009 - 12:44

Le Faucheur des Ruelles


Le Monde Capitale de Scintilla et sa station orbitale.

Les Personnages joueurs :
Castus - Garde impérial (Anima)
Garvel - Garde impérial (Krugger)
Lucy - Assassin (Armadeus)
Sévérus - Adepte (Greg)

602.815M41 - Après un voyage d’une quinzaine de jours en translation Warp, le Ciel Enflammé apparaît en orbite du monde ruche de Scintilla. Cette planète est la capitale du secteur Calixis. Le vaisseau de Durant prend place dans l’immense station orbitale de Scintilla Prime. A peine débarqué, les acolytes sont sommés de suivre le Capitaine Abel des troupes de choc de l’Inquisition. Ces « hommes en noir » ne sont pas des commodes, Lucy peu effarouchée leur demande un minimum de respect. Cette garde prétorienne des Ordos, les conduit au Bastion Castellus, centre névralgique de l' Inquisition au sein de la démesurée station orbitale.

- Peu après, les acolytes furent invités à déposer leurs armes au parvis de la cathédrale des Ordos, Lucy fut conviée de poser un couteau camouflé qu’elle tentait de garder ! Dans une vaste bibliothèque enténébrée et silencieuse, Magellan, un maître interrogateur amena les acolytes en présence de sa Seigneurie Varaak, Inquisiteur de l’Ordo Hereticus. Varaak les remercia de leurs précédentes victoires et leur donna leur nouvelle mission.

- Les acolytes doivent éradiquer une légende urbaine connue sous le nom, du « Faucheur des Ruelles » qui sévit depuis une dizaine d’années dans les bas-fonds de « Gun Metal City. » Ce mystérieux tueur en série, s’attaque aux indigents, aux rebuts et autres opprimés, rien de bien inquiétant ! Depuis quelques temps, la peur qu’il génère engendre un culte blasphématoire pour éviter son ire sanglante. L’Inquisition ne peut laisser une telle hérésie couvée au sein de cette ruche stratégique.

- Le capitaine Abel amena par navette impériale, les acolytes jusqu’à la ruche de « Gun Metal City », ville-usine gigantesque construite dans et sur les pentes d’un volcan en activité. Une fois débarqué, les acolytes firent la connaissance d’Arrian, Maître de l’Epreuve Coblast de « Gun Metal City. » Alors que Garvel et Lucy, avaient une légère discussion orageuse, Arrian calma la situation en présentant au groupe sa "Hurley 404", tout en chrome et moteur antigrav. Une fois à bord de ce véhicule de collection, ils partirent pour la tour-hab de Corscum afin d’y rencontrer Archus, un Devin Assermenté du Très saint Empereur. Archus est un vieux psyker, osseux et fatigué, néanmoins, il est une aide extraordinaire en matière d’enquête. Grâce à ses augures, il sait que le Faucheur des Ruelles va frapper dans la "Manufactoria Excelsior", une fabrique en plein marasme économique depuis une quinzaine d’années.

- Une fois là-bas, les acolytes constatent le délabrement du Quartier Excelsior, qui connaît un taux de chômage de 80%. Ce niveau intermédiaire bas n’est pas loin de rejoindre la Sous Ruche, tellement le délabrement est avancé. La plupart des rebuts ont faim et soif. Le quartier est quasi plongé dans l'obscurité et les recycleurs peinent à fournir un air pur. L’Adeptus Arbites a déserté la place, les ruchards parlent juste d'une « Marshall » nommée Lucretia, errante parmi les rebuts en quête de vengeance. Le quartier est aux mains du gang des Balles Ardentes, dont le chef un dénommé Sawyer contrôle la destinée de cette portion de ruche. Les acolytes squattent l’ancien fortin des Arbites. En l’explorant, ils se font attaquer par des rats mutants géants. A la lueur d'une lampe, ils découvrent avec effroi le sinistre garde à manger des rats, constitué d’enfants et de bébés dévorés et rongés. Garvel et Sévérus en garde un écœurant souvenir.

- Le lendemain, les acolytes commencent à explorer le quartier, Garvel fait la connaissance d’un des lieutenants de Sawyer, dénommé « la Carcasse », maître du Marché Noir d’Excelsior. Castus et Sévérus tentent de lire les rares enquêtes sur le Faucheur des Ruelles. Selon les témoignages, les rebuts des Manufacturia le décrivent comme un terrible mutant ou un spectre écarlate maniant d’énormes cisailles industrielles. Pour l’Ordo Hereticus et Malleus, l’apparition du Faucheur viendrait d’un événement lié, soit à la rafle inquisitoriale de psykers remontant à dix ans ou d’un compactage d’un étage dangereux de la Sous Ruche. Lucy et Garvel se rendent à la Manufactoria et apprennent que le Faucheur des Ruelles a frappé en découpant un gardien de l’usine. Son corps démembré repose d’une manière ritualisé dans une cour de l’endroit, le Faucheur n’a laissé aucun indice, aucune trace ! Pour la cycle nocturne suivant, Lucy et Garvel proposent au Sous Directeur Rook, de mener une vigilante surveillance de la Manufactoria...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fredraider.blogspot.com/
fredraider
Le Primordial
avatar

Association : T&C
Nombre de messages : 1767
Age : 45
Localisation : Lavit de Lomagne

Feuille de personnage
Jeu de Rôle:
Nom du Perso:

MessageSujet: Re: LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Premier)   Mar 24 Nov 2009 - 9:01

LE FAUCHEUR DES RUELLES - PARTIE 2


Scintilla, Monde Capitale du secteur Calixien

Les Personnages joueurs :
Attillas - Arbitrator (Matias)
Castus - Garde impérial (Anima)
Garvel - Garde impérial (Krugger)
Lucy - Assassin (Armadeus)
Sévérus - Adepte (Greg)


- Archus, très fatigué comme les acolytes qui ne veulent bien entendu pas le montrer, propose de s’installer dans un hôtel. Il a remarqué un immeuble d’habitation autour de la place du marché. Il s’agit du seul endroit où il est possible de se loger pour la nuit. Comme le reste du district, l’hôtel est dans un état lamentable, le plâtre part en lambeaux par endroits et les meubles sont couverts de moisissures et de taches suspectes. Le propriétaire de l’hôtel est un homme au faciès bulbeux, à l’air maladif, aux yeux injectés de sang, perpétuellement couvert de sueur, se faisant appeler Maxus Lokk. Sa femme décharnée et apparemment muette, lui sert de bourriche. Sévérus comprend d’après les manières de Maxus que celui-ci est un drogué de longue date. Une fois, les acolytes installés, ils décident de mener l’enquête.

- Archus, Lucy et Garvel partent à la Manufactoria pour leur tour de garde. Lucy a son habitude, refroidie l’ambiance, le gardien-chef frôle de se faire dans le caleçon face aux remarques morbides de la tueuse du Moritat. Les deux acolytes s’aperçoivent une fois là-bas que le lieu des entrepôts est quasi abandonné. Néanmoins, Archus perçoit des émotions résiduelles de haines et de peurs très fortes. En buvant un verre de tanna chaud avec les gardiens du lieu, ils apprennent la disparition d’un gardien nommé Zed. Ils décident d’aller enquêter sur les traces de Zed. Arrivés à la tour-hab 89, Garvel se renseigne auprès du voisinage de l’adresse exacte de Zed, Lucy en profite pour assassinée froidement un junky hérétique, assouvissant pour un temps ses instincts meurtriers. Une fois à l’appartement de Zed, ils découvrent un véritable charnier de cadavres, œuvre du Faucheur, vu les corps démembrés. Archus ressent de fortes émotions, voit le visage de Zed, souffrant milles douleurs. Il perçoit des vagues de haines convergées vers l’étage du dessus. A la lueur des lampes torches, ils remarquent un escalier trappe en bois. Lucy l’ouvre et Garvel attentif se reçoit un corps qu’il évite prestement. C’est le cadavre de Zed, couvert de sang séché, pas de blessures ou de commotions apparentes. Les deux acolytes montent à l’étage, ils remarquent un autel dédié au Faucheur, que Lucy détruit avec une sourde rage. Le reste de l’étage est un atelier d’équarrissage, empli de carcasses et de viandes sanguinolentes, un obèse équarisseur ivre de sang leur tombe dessus. Avec la fureur de l’empereur, Garvel l’abat d’une seule salve meurtrière de son fusil laser.

- De leur côté, Attilas, Castus et Sévérus partent pour le dépôt de La Crampe. Celui-ci est un récupérateur étranger au district, un hors monde à l’allure angoissante, qui bosse avec quelques « apprentis » et un mastiff pouilleux grossièrement augmenté. Les acolytes dont Sévérus lui serve quelques mensonges, prétextant qu’ils veulent se venger de Lucretia. Après une petite discussion, Castus comprend que La Crampe est sensible au pot de vin, prêt à vendre des informations. Il ne donne rien sans rien. La Crampe leur dit que Lucretia se cache et qu’il connait un moyen de la contacter, glisser un petit message dans le tronc de la statue de la Sainte Oblithia. Attilas se rappelle que cette sainte est invoquée pour se protéger du mal et qu’elle défend les pauvres et les malheureux. La Crampe leur parle de Darius, le vieux prêcheur se cachant dans son temple derrière sa foi devenue inutile dans ce quartier empli impiété. La Crampe regarde quelque peu interloqué Attilas se perdre dans un discours d’une ferveur peu intelligible.

- Après cette rencontre, les trois acolytes partent pour le petit temple dédié au Credo Impérial, domaine d’un vieux prêcheur alcoolique et fou du nom de Darius. A l’intérieur, des icônes et statues sont illuminées de centaines de chandelles, toutes allumées pour repousser les ténèbres. Darius ne quitte plus le temple et ne sort jamais durant le cycle nocturne. C’est un homme affaibli et perdu dans les méandres d’une foi d’ascète. Darius leur parle de l’impiété des égarés et des désespérés du district Excelsior. Qu’avant, l’arrivée du gang des Balles Ardentes, les gens communiaient et vénéraient tous les saints impériaux dont Sainte Oblithia, dont cette modeste chapelle a la chance de posséder une relique. Après un grand discours d’une rare ferveur, Darius oint les armes des acolytes par la Sainte Huile sacrée d’Oblithia. Excéder par tant et tant de ferveur, Attilas tente plusieurs fois de frapper le pauvre prêcheur, Sévérus s’interpose pour le protéger. Attilas aurait-il une âme noire pour frapper ainsi un prêcheur du Ministorum ? Peu après, Sévérus laisse un message à l’endroit indiqué pour Lucretia et les acolytes quittent l’endroit.

- Par la suite, l’ensemble des acolytes se retrouvent à l’hôtel, Garvel donne au propriétaire, une grosse poche de viandes pour préparer le repas du soir et les prochains. Autour d’un bon repas, les acolytes se communiquent les informations glanées durant la journée. Le restant du cycle nocturne se passe sans incident, les acolytes récupèrent de leur fatigue accumulée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fredraider.blogspot.com/
fredraider
Le Primordial
avatar

Association : T&C
Nombre de messages : 1767
Age : 45
Localisation : Lavit de Lomagne

Feuille de personnage
Jeu de Rôle:
Nom du Perso:

MessageSujet: Re: LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Premier)   Mer 2 Déc 2009 - 18:49


LE FAUCHEUR DES RUELLES
(Suite et fin)


Une navette aquila en approche d'une spire aristocratique de Sibellus

Les Personnages joueurs :
Attillas - Arbitrator (Matias) RIP
Castus - Garde impérial (Anima)
Garvel - Garde impérial (Krugger)
Lucy - Assassin (Armadeus) RIP
Malléor - Techno-prêtre (Armadeus)
Sévérus - Adepte (Greg)

- Au cycle diurne suivant, Attilas, Castus, Sévérus et Archus vont enquêter sur le site d’équarrissage. Un gros bras à Sawyer, bloque l’entrée du site, Archus utilise ses pouvoirs psychiques, l’homme de main quitte l’endroit, en ayant oublié sa mission et la venue des acolytes. Sur le site, l’équarrissoir n’a plus un monceau de viande, la population affamée est passée par là ! Les cadavres humains reposent dans un bac à chaux vives. Aucune trace du Faucheur des Ruelles, Archus perçoit un visage et un nom, celui de l’équarisseur Anton. Sévérus obtient le même résultat en interrogeant une vieille femme sensible aux charmes de l’acolyte.

- Dans le même temps, Garvel et Lucy se rendent voir La Carcasse, le marché est fort vide et désert. Six pistoleros gardent la tente du marchand. Ils interdisent l’accès au gourbi, Garvel tente de les intimider et bouscule le chef du groupe. Pour ne pas passer pour un lâche, le chef des pistoleros dégaine son revolver et fait feu ! C’est le déchaînement de violence, Garvel se bat rapidement à l’arme blanche contre le meneur des pistoleros, Lucy pourfend le lard des porte-flingues. Malgré une orgie de tirs à bout portant, Lucy abat deux scélérats au prix de terribles blessures, mortellement éclopée, elle s’injecte une drogue de combat pour tuer un troisième pistolero. Ce coup-ci, l’énième intimidation de Garvel porte ses fruits, le reste de la bande détale dans la rue. Lucy s’effondre, en proie à une hémorragie au niveau de l’aine de la jambe gauche. Garvel effrayé et désemparé, faute de connaissance en médecine, transporte le plus vite possible Lucy à l’hôtel, espérant là-bas trouver un soigneur. Mais Lucy décède de ses blessures sur le chemin, c’est un corps mort qui est posé sur la table à manger de l’hôtel Excelsior.

- Averti par Comm-vox, les autres acolytes rappliquent, le corps de Lucy est placé dans un sac et entreposé dans la cave de l’édifice. Après une courte prière adressée à l’Empereur pour le repos de l’âme de Lucy, Garvel se peinturlure le poitrail et les joues du sang de Lucy et prend l’épée à deux mains de la tueuse du Moritat. Les acolytes quittent l’hôtel, se disant que le coin va devenir invivable quand Sawyer va apprendre ce qui sait dérouler au marché. Ils se planquent en attendant le soir dans le fortin de l’Arbites. A l’approche du cycle nocturne, les acolytes se dirigent vers la chapelle de Darius.

- Une fois à l’intérieur, ils font la connaissance de Lucretia cachée dans les ombres. Après une petite discussion, Lucretia les laisse monter à l’étage dans les appartements de Darius. Lucretia leur raconte des évènements vieux de 10 ans, elle est convaincue que l’apparition du Faucheur des Ruelles est liée à la rafle inquisitoriale. Elle présente à l’équipe, un Techno-prêtre nommé Malléor, un agent de l’Inquisiteur Varaak. Peu après, le Sous Directeur Rooke et deux gardiens arrivent à la chapelle. Autour d’un bon repas et d’un verre d’Amasec millésimé, les acolytes apprennent pas mal des évènements passés. Subitement, Rooke reçoit un appel sur son Comm-vox, il vient d’apprendre qu’une des planques de Sawyer, est en proie à une vive agitation. Les acolytes ne perdent pas une minute et s’y rendent au plus vite ; Sur le chemin, ils croisent des pauvres gens apeurés, ils prétendent que le Faucheur massacre les Balles Ardentes !

- La planque est en flammes, du moins les derniers étages. Prudent, Sévérus préfère récolter des informations auprès du voisinage. Malgré la peur, les autres acolytes se décident à entrer dans le bâtiment, Archus ne peut aller plus loin, en proie aux terribles émotions y demeurant. Les pièces sont jonchées de cadavres de pistoleros, ils semblent s’être battus entre eux, à bout portant, certains corps ont été partiellement démembrés. Juste avant le dernier étage en flammes, ils découvrent le corps de l’équarisseur Anton, mort de peur semblerait-il ?

- A cet étage, les acolytes parviennent dans une gargote, un homme assis au bar, leur tourne le dos, une paire d’énormes cisailles industrielles repose plantée dans le bois près de lui. Garvel n’hésite pas une seconde, et lui loge une salve de laser dans le crâne. Le corps s’affale et une brume écarlate semble s’échapper de ses orifices respiratoires. La cisaille tremble et s’envole, semblant être manipulé par des mains spectrales… La peur est à son paroxysme, Garvel et Malléor sont pétrifiés pendant quelques instants. Les acolytes hurlent dans le Comm-vox, Sévérus est loin de là, il va lui falloir une minute ou deux pour arriver, de très longues minutes en fait !

- Dès les premières salves du fusil laser de Garvel, il ne fit aucun doute que l’entité démoniaque, appelé le Faucheur des Ruelles était immunisé aux blessures normales. Castus et Attilas s’élancent vers l’entité avec leurs armes ointes par l’eau bénite de Sainte Oblithia. Ces armes bénies semblent incommodées le Daemon, celui-ci essaye de prendre possession de l’âme d’Attilas, assombri par quelques points de corruption. Mais cela est peine perdue, la volonté de l’Arbitrator est plus forte. Un terrible de coup d’épée sainte de la part de Castus détruit l’enveloppe spectrale. C’est alors, qu’Attilas réalise la pire idée à faire dans cette situation, il se saisit de la paire de cisailles tombée au sol. A peine attrapé, il se fait posséder par l’entité. Terrible dilemme mais les acolytes ne peuvent s’attendrir et font feu sur le possédé. Après quelques coups, un terrible tir de fusil laser, réalisé par Garvel, brûle à mort le visage d’Attilas. Le possédé tombe au sol tandis que le spectre écarlate se reforme au-dessus du corps. Le combat reprend de plus belle contre le spectre, Malléor lance de l’huile consacrée en direction du monstre, le résultat est stupéfiant !

- Prenant peur, l’entité attaque mentalement tour à tour le Techno-prêtre et Castus. C’est Castus qui cède le premier et l’entité s’engouffre dans le corps du garde impérial. Attilas se redresse malgré ses blessures mortelles, Garvel et Malléor prenant peur tirent sur l’Arbitrator et mettent fin à sa vie. Ensuite, ils s’occupent du possédé, Malléor parvient à lancer sa gourde d’eau consacrée. Grâce à une réception parfaite, Garvel s’en saisit et en répand quelques gouttes sur l’épée à deux mains de Lucy. Dans un cri de rage et de désespoir, Garvel abat l’arme bénie sur le corps spectrale du faucheur, le renvoyant dans le Warp. Ivre de rage, Garvel brise les cisailles en de multiples fragments. Il en est fini de la légende urbaine du Faucheur des Ruelles. Belle réussite de l’Inquisition, le combat final s’avéra très angoissant !

- Castus survécu à la possession, ses compagnons décidèrent de passer sous silence cet épisode ! De plus, Sévérus n’étant pas là, le rapport à ses yeux ne fut pas falsifié, car Garvel, Malléor et Castus lui donnèrent leur version des faits !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fredraider.blogspot.com/
fredraider
Le Primordial
avatar

Association : T&C
Nombre de messages : 1767
Age : 45
Localisation : Lavit de Lomagne

Feuille de personnage
Jeu de Rôle:
Nom du Perso:

MessageSujet: Re: LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Premier)   Dim 20 Déc 2009 - 11:32

LES IMMORTELS DE STRANK


Strank, le plus malodorant des mondes du secteur Calixis.


Les Personnages joueurs :
Dariel - Psyker Impérial (Matias)
Garvel - Garde impérial (Krugger)
Lucy - Assassin (Armadeus) The Return
Sévérus - Adepte (Greg)

- Après un repos de trois mois, les acolytes Castus, Garvel et Sévérus reprennent le service actif auprès de la Sainte Inquisition. Une Aquila « Guncutter » les amènent sur Scintilla Prime. Dans le Bastion Castellus, Varaak leur donne une nouvelle mission. Les acolytes sont chargés de retrouver son premier interrogateur Sarangaas, qui a disparu en enquêtant sur les bouseliers de Strank.

- Son premier interrogateur est précieux pour Varaak, ainsi que quatre acolytes confirmés, Anthos, Malaken, Rayne et Cerik. Cette mission est de récupérer les éventuels survivants ou de récolter les preuves de leurs morts et éventuellement éradiquer les bouseliers de Strank.

- Les bouseliers de Strank seraient des monstruosités nées des influences malignes du Warp. Ils vivent dans la Maréselva profonde, des mangroves s’étendant sur une mer d’eau douce. Pour les indigènes locaux, ces créatures sont appelés les Immortels car certaines rumeurs prétendantes qu’ils existent depuis l’aube des temps.

- Varaak leur présente un nouvel acolyte, un Psyker Impérial du nom de Dariel et une recrue fort connue Lucy, revenue d’entre les morts. Le Techno-prêtre Malléor a pu la sauvée, désormais la cuisse gauche de la tueuse de l’ombre est une prothèse synthétique, son coeur est alimenté par une cellule énergétique au plasma raffiné et quelques côtes de sa cage thoracique sont en alliage renforcé. Après un bref passage à l’Armurerie, ou Sévérus remet à Lucy, un casque de garde Impérial tant et tant espéré et ou Garvel lui rendit cérémonieusement son épée à deux mains d’assassin. Les acolytes partirent sur l’Echtelion, un navire chartiste, appartenant à la dynastie Sarvus. Ils y font la connaissance de Xanthia, la Rogue Trader qui travaille quelques fois pour le compte de l’Inquisition. Après un voyage de quinze jours en translation Warp, l’Echtelion se place en orbite autour de la planète marécageuse de Strank.

- C’est une planète sauvage, avec guère d'attrait pour l’Impérium, il y a un avant-poste impérial situé à proximité de la capitale des sauvages, nommé Brazza. Les indigènes sont très superstitieux, et peu accoutumé au Credo Impérial. Il sont connus pour être un vivier de corruption que l'Inquisition fauche de temps en temps, au gré des courants hérétiques. Le Departemento Munitorum a l’habitude de recruter des sauvages pour grossir les rangs des recrues de la garde Impériale. Ces soldats sont connus pour avoir des tripes d’acier, une étonnante fureur guerrière néanmoins bridé par une vie primitive, à l'esprit étroit et superstitieux.

- Pendant la descente, Sévérus, pilote du groupe, remarque avec une chance insolente, qu’un autre vaisseau civil très discret, prend la direction de la planète. Arrivé au spatio-port, le Doigt du Ciel (une haute tour d’acier de 300 mètres) les acolytes font la connaissance de Titus, le représentant de l’Adeptus Arbites sur la planète. Dans l’unité Medicae, les acolytes reçoivent une injection d’anticorps pour se prémunir des nombreux virus peuplant l’air ambiant de la planète.

- Durant cette première nuit, Sévérus passe de longues heures dans les archives poussiéreuses de la caserne. Il remarque que des livres décrivant le dialecte local ont été soigneusement compulsés. Il mémorise quelques mots et lit des passages de géographie générale sur la Maréselva, la forêt flottante sur une mer d'eau douce. Un endroit dangereux pour les non initiés à la survie locale !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fredraider.blogspot.com/
fredraider
Le Primordial
avatar

Association : T&C
Nombre de messages : 1767
Age : 45
Localisation : Lavit de Lomagne

Feuille de personnage
Jeu de Rôle:
Nom du Perso:

MessageSujet: Re: LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Premier)   Mar 29 Déc 2009 - 7:45

LES IMMORTELS DE STRANK (Partie 2)


L'arme du chasseur, pour gros gibier et bipède énervant !

Les Personnages joueurs :
Castus - Garde impérial (Anima)
Dariel - Psyker Impérial (Matias)
Garvel - Garde impérial (Krugger)
Lucy - Assassin (Armadeus)
Sévérus - Adepte (Greg)


- Le lendemain, les acolytes se rendent au repas de bienvenue du Gouverneur Magnus Agrippa. C’est un homme débonnaire, loin des extravagances du cœur du secteur. Il semble être âgé d’une soixantaine d’années mais doit s’approcher de plus d’un siècle d’existence. Il raconte aux acolytes, qu’il y a de cela 80 ans, un inquisiteur, Felroth Gelt, de l’Ordo Malleus, est venu sur Strank, pour éradiquer des hérétiques dévoyés aux Puissances de la Déchéance. Il détruisit un culte à la gloire des bouseliers. Il se rappelle très bien de ce géant, à la chevelure blanche et au visage sévère. Même aujourd’hui, les autochtones ont bien du mal avec le Credo Impérial, si le statuaire de saint Drusus est présent dans les demeures, les indigènes cachent encore des statuettes de bouseliers.

- A la fin du repas, l’ensemble des acolytes vint à discuter avec un noble de Brazza, nommé Karl Grendel, c’est un homme âgé, de souche sibelienne, amoureux d’une indigène devenue sa femme. Karl n’a aucune nouvelle du groupe de Sarangaas, parti un mois plutôt dans la Maréselva. Nahimo était le guide qui amena l’interrogateur en direction de la mythique vallée des bouseliers. Grendel leur confirme que les acolytes non aucune chance de survivre dans la Maréselva sans un guide chevronné et aucun guide ne voudrait les amener jusqu’à ce lieu des plus inexploré. Néanmoins, il y aurait Abrexax Nokomis, un chasseur de bêtes, connu pour sa vénalité, son sadisme et sa folie qui accepterait de les y conduire.

- Sévérus interroge habilement le gouverneur et arrive à lui soutirer une faveur, disposé de cartes satellites de la Maréselva. Dans l’après midi, il retourne en compagnie de Castus dans les archives poussiéreuses. Malgré d’attentives recherches, ils ne découvrent aucun rapport de l’Inquisition et de la venue de saint Drusus sur cette planète.

- Dariel, Garvel et Lucy partent rencontrer Abrexax, Grendel les amène dans Brazza, une cité peuplée de sauvages, à l’aspect des plus rustique. La demeure du chasseur indigène dénote quelque peu, elle s’apparente à un bric à broc de matériel désuet de la Garde Impériale, de vieux préfabriqués miteux, d’une vieille et poussive draisine, produisant un faible éclairage. Au milieu de nombreuses cages enfermant des animaux exotiques et dangereux, les acolytes font la connaissance de Morg, un Ogryn, le gardien stupide de cette singulière ménagerie. Peu après, ils font la connaissance du dit chasseur, qui leur demande une coquette somme de trônes pour trois semaines d’exploration dans la Maréselva.

- Au matin, en compagnie du chasseur, les acolytes s’enfoncent dans les marais. Les quatre premiers jours se passent relativement bien, l’humidité et la chaleur sont omniprésentes, les acolytes s’habituent aux nuages d’insectes, aux moisissures galopantes et à vivre dans une moiteur perpétuelle. L’équipement est par contre en souffrance, des colonies de champignons s’infiltrent partout. Une étrange nuée de papillons éphémères, les encourage à progresser, leurs ailes diaphanes représentaient une tête de mort et du bas gothique pouvait se lire sur celles-ci « A Mort Terra.» Ces papillons semblaient teintés des énergies du Warp, Abrexax leur indiqua que les hérétiques réfugiés dans la jungle les utilisaient pour envoyer des messages, une propagande biologique ! Un matin, ils découvrirent des indigènes écorchés et pendus par les pieds à des branches basses. Les tribus vivant dans les marais se livraient à de sanglantes guerres territoriales perpétuelles. A l’aube du cinquième jour, ils s’aventuraient dans l’enfer vert de la Maréselva !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fredraider.blogspot.com/
fredraider
Le Primordial
avatar

Association : T&C
Nombre de messages : 1767
Age : 45
Localisation : Lavit de Lomagne

Feuille de personnage
Jeu de Rôle:
Nom du Perso:

MessageSujet: Re: LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Premier)   Mer 6 Jan 2010 - 12:47

LES IMMORTELS DE STRANK (Partie 3)



Castus et Garvel, les gars du 14ème Régiment de la Garde de Scintilla !

Les Personnages joueurs :
Castus - Garde impérial (Anima)
Dariel - Psyker Impérial (Matias)
Garvel - Garde impérial (Krugger)
Lucy - Assassin (Armadeus)
Sévérus - Adepte (Greg)

- Les acolytes s’enfoncèrent dans la Maréselva, un univers de moiteur infini et d’averses continuelles. La flore était omniprésente, même la lumière semblait se colorer de vert, le ciel n’était plus qu’une voûte mouvante de feuilles. Il n’y avait aucun relief caractéristique, un océan de plantes et d’arbres, agités quelque fois par l’océan situé sous la centaine de mètres d’humus. C’est alors qu’un affreux prédateur s’invita au détour d’un large arbre. Une immense araignée, qui devait peser dans les cinq cent kilos, bondit au milieu des acolytes. Elle était couverte de piquants, à la robe verdâtre et aux mandibules barbelées.

- A la vue de la créature, Dariel s’évanouit d’un coup, l’araignée lui tomba dessus et lui mordit profondément la jambe droite. La douleur le réveilla soudainement, il rampa pour s’éloigner d’elle. Sévérus fut la cible d’une des attaques de la bête, il reçut une vilaine blessure au bras droit. A la vision de l'arachnide, Garvel sombra dans l’hystérie, son esprit choqué hallucina, transformant chacun de ses camarades en affreuse araignée vorace. Il tira plusieurs coups de laser en direction de ses compagnons tout en laissant éclater un rire agité ! Pendant ce temps, Nokomis regardait le combat sans intervenir, un fin sourire aux lèvres. C’est Lucy, d’un coup dextre qui ouvrit le monstre de la tête à l’abdomen, le corps entier de l’araignée se contracta sous la mortelle plaie !

- Les blessures de l’araignée faites sur Dariel et Sévérus avaient tout l’air de s’être infecter en une poignée d’heures. Grâce au pouvoir psychique curatif du Psyker Impérial, les blessures furent traitées dans la soirée et le pire évité ! L’utilisation du pouvoir psychique entraîna un effet secondaire désastreux, pourrissant toute la nourriture transportée ! Au matin, des tambours de guerre retentir dans l’enfer vert. Pour Abrexax, les rebelles allaient les prendre en chasse pour les dévorer, le groupe avait à faire avec la tribu redoutée des Anthropophages de la Haine. Après quelques heures de marche forcée, il fut impossible de les distancer, le groupe se prépara à les affronter en choisissant un emplacement défensif au creux des racines d’un baobab.

- Une vingtaine de sauvages teintés par les énergies du Warp leur tombèrent dessus ! Ils portaient tous, d’affreuses mutations, des bras supplémentaires, des corps simiesques, des piquants, de longs cous, des interminables doigts griffus ! Le combat se transforma vite à un périlleux corps à corps. Les armes primitives des mutants ne pouvaient rivaliser face à l’équipement de l’Imperium. Les morts s’accumulaient parmi les impurs, alors que le ratio fut de quatre contre un ! Seul, Garvel arriva à enrayer son fusil laser, sur un tir malchanceux. Lucy distribuait la mort, elle s’attaqua même à un mutant gigantesque, dont elle eut tôt fait d’ouvrir le ventre, libérant dans un terrible gargouillis toutes les entrailles du monstre.

- Quand les impurs comprirent que leur assaut acharné prenait l’aspect d’un échec cuisant, ils s’enfuirent dans la jungle, les acolytes tuèrent la plupart des fuyards dans une orgie de rafales d’arme automatique et laser ! Garvel se confectionna pas mal de trophées pour exhiber sa férocité, Lucy récupéra la colonne vertébrale et le crâne de l’énorme mutant. Les deux acolytes suspendirent quelques cadavres à des branches basses, Lucy se livra sur eux à une mise en scène obscène (dont je censure la teneur nonobstant la Tueuse de l’Ombre reçut en récompense de la corruption.) Abrexax fut pris d’une franche rigolade, il appréciait de plus en plus ses clients ! Le sadisme de Nokomis semblait être communicatif !

- Toutefois, les acolytes portaient de nombreuses ecchymoses, d’autres des blessures légères sanguinolentes ! Ils noyèrent tout çà, dans du bactéricide et du gel hydroalcoolique pour éviter les infections. Aucun d’eux, n’avait la compétence en Médicae ! A la nuit tombée, malgré ce traitement de cheval, la plupart des blessures s’étaient infectées ! Dariel utilisa son pouvoir psychique curatif, une utilisation eut néanmoins un effet curieux, semant la mort de toute végétation sur une quinze de mètres à la ronde ! Pour l’instant, le groupe ne nourrissait aucune aversion envers le psyker, son pouvoir de guérison était bien utile…

- Après une courte discussion, Abrexax reçu l’ordre de chercher une tribu d’indigènes exempt apostat. Après deux jours d’exploration dans la jungle, le groupe s’approcha d’un arbre immense, haut de 200 mètres, un « Toupa » dans le dialecte local, c’est à dire un Arbre Ancien. Des indigènes, tout juste adolescent, armés d’arcs longs et de bolas haranguèrent les acolytes. Après un long dialogue entre Abrexax et un pimpant aborigène, les indigènes les amenèrent sur une immense plate-forme de plasto-sève située à 80 mètres de hauteur.

- Les indigènes s’appelaient les Yavanni et vivaient depuis des éons dans la Maréselva. Cette première plate-forme réservée aux adolescents de la tribu regroupait des dizaines de huttes sommaires. Ces jeunes autochtones passaient leur temps à jouer, à fumer de l’herbe et à se livrer à des compétitions sportives. Tombés sous le charme des tatouages tribaux, Lucy et Castus demandèrent au tatoueur tribal d’en réaliser certains sur leur propre épiderme ! Sévérus, Garvel et Dariel s’intéressèrent à la mission et apprirent qu’un des acolytes disparus, le dénommé Anthos séjournait ici !

- Dans une hutte isolée, ils découvrirent un Anthos assoupi profondément, comme plongé dans un profond coma. Les indigènes l’avaient trouvé non loin du Toupa. Pour eux, il était désormais un Immortel. A la stupeur générale, un indigène tailla grièvement la chair d’Anthos et les acolytes furent témoin d’une prodigieuse régénération. Anthos semblait immortel mais immergé dans un état végétatif continuel. Garvel subtilisa l’ensemble des bagues précieuses d’Anthos, sûrement pour l’achat de son futur lance-flammes ! Les jeunes adolescents proposèrent aux acolytes de patienter deux jours, les guerriers tribaux allaient leur rendre visite…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fredraider.blogspot.com/
fredraider
Le Primordial
avatar

Association : T&C
Nombre de messages : 1767
Age : 45
Localisation : Lavit de Lomagne

Feuille de personnage
Jeu de Rôle:
Nom du Perso:

MessageSujet: Re: LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Premier)   Dim 17 Jan 2010 - 13:13

LES IMMORTELS DE STRANK (Suite et fin)



La Barge Orbitale appréciée des autorités comme des cruels sectateurs du Secteur Calixis !


Les Personnages joueurs :
Castus - Fantassin impérial (Anima)
Garvel - Fantassin impérial (Krugger)
Lucy - Exécutrice (Armadeus)
Sévérus - Scribe (Greg)

- Après deux journées en compagnie des jeunes Yavannis, des sons de trompes retentirent au loin. Quelque chose d’énorme se profila dans les hauteurs des arbres. L’objet progressait à la vitesse d’un Grox paresseux. Les adultes Yavannis vivaient dans un curieux engin des cimes et venaient de temps en temps cherchés les plus vieux des adolescents pour vivre sur le Rodd. Les passagers de l’engin se pressèrent de parler à Abrexax et aux acolytes. Le navire de cimes était assez étrange. Un plateau grossièrement rectangulaire en formait le centre, surmonté d’habitations et de terrasses pourvues de balustrades. Un village combiné à un navire. Le feuillage de la Maréselva était assez dense pour le soutenir. Les habitants se massèrent à l’arrière pour observer l’ascension des acolytes.

- A peine débarqué, le vaisseau cahota en direction du nord. Garvel et Sévérus supportèrent assez mal le tangage des cimes, l’estomac mal habitué à de tels soubresauts. Les indigènes étaient assez décharnés, leur visage émacié, rongé de mycoses comme par l’acide, arborait des stigmates évoquant des tatouages ramifiés. Les réseaux sanguins de parasites dermiques expliquant Abrexax à voix basse aux acolytes. Les acolytes firent la connaissance d’Apher, le chef des Yavannis. Celui-ci considérait les acolytes comme des enfants, tout ce qui venait du bas était incomplet, et devait être ignoré. L’arrivée fit donc sensation. Apher connaissait l’existence de la Vallée des Immortels, un lieu terrible et pensait que les acolytes étaient fous, rendu débile par l’air corrompu des marais. Il décida de les amener de l’autre côté de la Maréselva, en bordure du la vallée interdite !

- Le chef leur présenta Rayne, une habitante du Ciel Étoilé (c'est à dire le cosmos), les acolytes venaient de retrouver un des agents du Trône tant recherché. Ils furent assez dégoûtés quand ils comprirent que la pauvre femme n’était plus qu’une poupée, une larve microscopique s’était nourrie de sa chair pour la remplacer par une sorte de cellulose. Elle n’était plus qu’un mannequin de coton, le squelette intact à l’intérieur. Décidément, l’équipe de Sarangaas avait essuyée malchance sur malchance !

- En fin de journée, une embardée du Rodd interrompit le repos des acolytes. Un affreux craquement se fit entendre, le Rodd s’immobilisa en travers. Dès le choc, des dizaines d’habitants sortirent de leurs demeures et une cacophonie s’éleva. Quelque chose avait éventré une partie de la coque. Le lieutenant d’Apher ordonna aux acolytes de regagner leur hutte, mais personne n’en tint compte. Abrexax insista pour avoir des détails. Apher les donna d’un air sombre. Le Rodd s’était empalé sur un rail ! Que faisait un tronçon de rail juché à pareille hauteur dans une jungle aussi sauvage ? Apher répondit dans le dîner du soir, ce rail et quelques autres étaient tout ce qui restait d’une tentative de chemin de fer transforestier de l’Adeptus Mechanicus. La forêt l’avait disjoint, disloqué puis soulevé jusqu’à 150 mètres de hauteur. Par bonheur, le Rodd allait à vitesse réduite quant était survenu l’accident. Sévérus avait observé le rail de près et il était fait d’un curieux polymère hautement résistant protégé de la corrosion et imprégner d’herbicide. Abrexax leur raconta une légende. Les pionniers de l’Imperium avaient aménagé une première colonie, il y a environ deux millénaires. De l’autre côté de la Maréselva, à l’endroit de la prétendue vallée !

- Les deux jours de voyage suivants apportèrent la réponse à ce mystère, la montagne carrée de la Vallée des Immortels n’était pas une légende, elle existait bel et bien, c’était une énorme tour en ruine de l’Imperium, une réplique exacte du Doigt du Ciel, une montagne carrée pour les indigènes ! Apher déposa le groupe en périphérie de la vallée, les arbres se faisaient moins hauts et plus espacés, un endroit dangereux pour le Rodd.

- Une fois en bas, les acolytes eurent la malchance de subir un tremblement de Maréselva, Dariel et Lucy se retrouvèrent coincés sous des amas de bois morts, et Abrexax semblait avoir disparu dans un puits de boue. Les marais devenaient de plus en plus profonds, les organismes des acolytes commençaient à montrer des signes de faiblesses. Lucy exténuée redoutait l’affrontement final ! A l’aide d’un tronc flottant, ils approchèrent du bâtiment, victime de la voracité de la forêt, des carrés de jungle s’empilaient jusqu’aux nuages. Le rez de chaussée, semblait habité par d’énormes créatures, hurlant à la mort toute la nuit durant ! Le groupe préféra les éviter et s’attaqua à grimper l’énorme bâtisse. Les acolytes avaient remarqué une barge orbitale en stationnant sur le faîte de l’immeuble ! Heure après heure, aidé des pistolets grappins et des harnais de descente, ils se hissèrent jusqu’aux derniers étages de la tour.

- Sur deux étages, des centaines de cages contenaient des bêtes féroces et des abominations moins légales, ils affrontèrent deux bio-constructions, mélange cauchemardesque d’humains génétiquement mutilés et de xeno-implants. D’un tir précis de fusil laser, Castus transforma la tête de l’une d’entre elles, en chair liquéfiée, Sévérus survécut à ce combat grâce à son dernier point de destin (les lames implantées des horreurs se révélèrent mortelles !) La dernière fut abattue par Garvel d’un tir de fusil laser dans la tête du monstre, fondant tout son crâne affreux. Lucy s’effondra peu après, exténuée, le contre coup des stimulants de combat eurent raison de ses dernières forces, elle sombra dans un profond sommeil !

- Les acolytes parvinrent dans la vieille barge orbitale des contrebandiers et s’en rendirent maître après quelques tribulations hasardeuses avec l’Esprit Machine. Dans une pièce, ils découvrirent le pauvre Sarangaas, ignoblement torturé, à l’aide d’une bio-alchimie interdite et d’une fusion blasphématoire entre l’homme et le machine. Après avoir obtenu quelques renseignements sur la Maison de la Bête, ils abrégèrent ces souffrances. Les contrebandiers tentèrent de reprendre le contrôle du vaisseau mais ils tombèrent sur le collier explosif de Garvel !

- Après avoir récupéré, Sévérus s’occupa de piloter la barge orbitale jusqu’au Doigt du Ciel. Après avoir posé dans les marais l’engin, qui s’enfonça rapidement dans la vase, les acolytes purent prendre quelques repos et soins infirmiers en attendant le passage du vaisseau chartiste de Xanthia. Après quelques réflexions, la Maison de la Bête semblait, derrière ses secrets et ses bains de sang, impliquée dans une conspiration démoniaque visant la venue de l’Hereticus Tenebrae…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fredraider.blogspot.com/
fredraider
Le Primordial
avatar

Association : T&C
Nombre de messages : 1767
Age : 45
Localisation : Lavit de Lomagne

Feuille de personnage
Jeu de Rôle:
Nom du Perso:

MessageSujet: Re: LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Premier)   Sam 30 Jan 2010 - 8:12

DES OMBRES SUR LE CREPUSCULE


L'Horologium, important quand le temps est compté ! Temps galactique, stellaire, régional, local, on peut s'y perdre !

Les Personnages joueurs :
Castus - Fantassin impérial (Anima)
Garvel - Fantassin impérial (Krugger)
Lucy - Exécutrice (Armadeus)
Sévérus - Scribe (Greg)

- Premier scénario de la gamme officielle dans ma campagne, je ne vais donc pas détailler les tribulations des acolytes dans celui-ci pour éviter tout spolier ! Je vais rester sur un court synopsis et je vais disserter sur mes petits acolytes et leurs péripéties !

- De tous les mystères de la galaxie, aucun n'évoque des images aussi puissantes que celui des Space Hulks, ces agrégats de débris qui contiennent des trésors amassés par le Warp. Quand un Space Hulk émettant le signal radio d'une inquisitrice disparue depuis longtemps entre dans le Quadrant de Golgenna, les acolytes de Varaak (qui sont bien entendu sacrifiables ! ) sont envoyés à bord pour voir ce qu'ils peuvent découvrir avant que la Marine Impériale ne détruise le vaisseau (et les personnages s'ils traînent à éclaircir l'affaire .)

- Castus – Un Fantassin Impérial du trépassé 14ème Régiment de la Garde de Scintilla, ce soldat valeureux vient de connaître les affres de la perte de santé mentale. Face aux horreurs du Warp, Castus vient d’écoper de ses premiers points de folie. La grenade Terrofex et les prédateurs du Warp ont entamé quelque peu sa virginale volonté de fer ! Victime d’une possession démoniaque, il garde la marque indélébile de l’Empyrean dans son âme, désormais maître de connaissances interdites sur le Warp ! Côté matos, il s’est rendu propriétaire d’un magnifique fusil laser à canon long de la Garde Impériale. Son cœur balance entre le combat au corps à corps, le combat à deux flingues ou l’utilisation d’un fusil de précision !

- Garvel – Lui aussi Fantassin Impérial du défunt 14ème Régiment de la Garde de Scintilla. (Beaucoup plus vulnérable mentalement que son frère d’armes Castus.) Il est le plus avancé en matière d’instabilité mentale. Désormais armé d’un lance-flammes, il trépigne de l’utiliser pour brûler les impurs au risque de blesser ses coéquipiers. Les prédateurs du Warp et l’Eldar noir ont été l’occasion de gagner pas mal de points de folie pour Garvel. Ce fantassin n’hésite pas à recourir aux tirs dans le tas, son pote Sévérus en a fait grièvement les frais ! En un mot comme en cent, une brute de plus en plus hystérique !

- Lucy – Exécutrice du Temple du Moritat, on ne compte plus les vivants qui ont goûté au Fil Tranchant de son épée à deux mains mono-moléculaire. Revenue d’entre les morts, elle a hérité d’une cellule énergétique stimulant son cœur, d’une cuisse prothétique et de quelques côtes en alliage renforcé. Elle tombe doucement dans les bras de la folie. D’un visage sévère, tatoué de crânes, elle inspire la crainte et la révérence à la mort !

- Sévérus – Désormais historiographe de l’Administratum et Primus du groupe des acolytes, il prend du galon dans l’Inquisition. A la vue de ses rapports écrits, de sa méticulosité à noter les indices lors des enquêtes, il fut logique que l’inquisiteur Varaak le nomma Primus du groupe. Sévérus est sur le fil du rasoir, érudit de carrière, il prend d’énormes risques dans les combats, en atteste ses nombreuses blessures de guerre. Dans le « Space Hulk », il a eut l’infortune d’être attaquer plusieurs fois par les prédateurs du Warp et d’être victime d’un tir dans le tas de la part de Garvel. Mortellement blessé, il doit sa survie à la « Medicae » du Space Marine de la Deathwatch. Jusqu’à quand parviendra t-il à se jouer de la faucheuse ? Le chemin est long jusqu’à la rosette…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fredraider.blogspot.com/
fredraider
Le Primordial
avatar

Association : T&C
Nombre de messages : 1767
Age : 45
Localisation : Lavit de Lomagne

Feuille de personnage
Jeu de Rôle:
Nom du Perso:

MessageSujet: Re: LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Premier)   Lun 22 Fév 2010 - 17:50

Les Chroniques des Ténèbres
LE TRIO DES ASSASSINS


Personnages Joueurs :
Arbalan Bernadon (Anima)
Leviticus Klute (Greg)
Lucy (Armadeus)

- Les scénarios de type Chroniques des Ténèbres (Armadeus, qu’elle est bonne cette idée !) explorent les tranches de vie des acolytes au service de Varaak. Ce sont des « flash-back » qui permettent de lever le voile sur les tribulations passées des personnages joueurs.

- C’est au tour du personnage de Lucy de commencer les chroniques. Au cœur du Twilight, au détour d’un sombre couloir, lors d’une petite pause, Lucy la glaciale décide à la grande surprise de l’équipe de raconter des évènements qui se sont dérouler peu après sa singulière résurrection.

- Cet évènement se déroula entre la mort du Faucheur des Ruelles et le départ pour Strank. Elle était à bord, d’un vaisseau spatial, de type Vindicator, vieux de 3000 ans, appartenant au Temple du Moriat, surnommé La Gorgone. Ce croiseur discret transporte dans tout le secteur Calixis, une tripoté d’assassins et l’un de leurs maîtres, Jonus Kraus, Premier Faucheur du Moriat. Jonus réalisa le rite de passage de Lucy, au rang d’exécutrice du Moriat. Peu après, il lui raconta qu’il avait retrouvé sa trace à « Port Errance », hagarde et l’esprit purifié. Après avoir interrogé et occis quelques témoins, il avait appris qu’elle venait d’un monde mort, nommé Zinitra, dans la Nébuleuse d’Adrantis. La Gorgone se trouvait en orbite géosynchrone au-dessus de celui-ci. Il souhaitait que Lucy, Arbalan et Leviticus aillent explorer la planète pour découvrir des indices sur sa curieuse réviviscence.

- Zinitra était une planète désolée, à l’atmosphère épaisse, par chance riche encore en oxygène, un énorme océan gorgé d’oxyde de fer, entourait un unique continent à la roche rouge. Avec une chaleur au sol de 72°, celle-ci tombait en 32° en moyenne dans les régions voilées. Son soleil, une supernova se faisait grignoter par un trou noir (dans 20 millions d’années, le soleil aurait disparu.) Vu de la planète, le clair de soleil était des plus inquiétant, dispensant une curieuse clarté cramoisie et palpitante. Le vaisseau de type « Orpheus », du trio d’assassins se posa sur un curieux héliport, au faîte d’une singulière locomotive. Ce train-convoi automatisé, long de 250 mètres, propriété de l’Adeptus Mechanicus, exploitait l’iridium se trouvant sur une immense plaine calcifiée.

- Après avoir sommairement interrogé un serviteur connecté à la vieille machinerie, les assassins apprirent l’existence de l’unique base de l’Adeptus Mechanicus, nommée Belophron. Dans un wagon, ils empruntèrent des motos « antigrav » et traversèrent un lac de sel jusqu’à contempler une immense cheminée de refroidissement, haute de deux cent mètres, en plastoacier rouillé et lessivé par les vents corrosifs. construite au milieu d’un canyon désolé. Cette curieuse installation semblait avoir été construite sur les ruines d’une civilisation disparue.

- Le site semblait désolé, le sable avait envahi la plupart de l’infrastructure. Lucy ressentie des réminiscences de sa mémoire en lambeaux. Elle avait été dans ce lieu, elle s’était enfuie et avait massacré la plupart des gardiens décérébrés. Les assassins découvrirent des sarcophages rouillés et gauchis, Lucy comprit qu’elle avait été transportée dans l’un d’eux. Elle reconnut un des cryptogrammes, ciselé sur un des couvercles, le symbole honni et hérétique des Logomanciens ! Une sourde angoisse la traversa, Lucy avait été modifiée par cette affreuse secte.

- Dans une autre pièce dévastée, le trio d’assassins affrontèrent trois serviteurs d’armes, lourdement équipés d’autocanons jumelés. Les assassins frappèrent avec une extrême fulgurance, voulant éviter de mourir sous les rafales de ces armes automatiques ! Peu après, ils atteignent une morgue vide. Lucy ressentie qu’elle avait séjourné dans un de ses casiers, morte et vivante à la fois ! Ensuite, ils fouillèrent une salle de chirurgie, à l’équipement chirurgical angoissant, Arbalan détruisit cet affreux dispositif !

- Après, ils arrivèrent au cœur de l’infrastructure, c’est à dire à l’intérieur de l’énorme cheminée de refroidissement. Celle-ci protégeait les fondations d’une civilisation disparue. Des passerelles aériennes en acier, placées en hauteur, partaient en direction d’un démesuré obélisque, haute de 100 mètres, en pierre mate et noire, ciselée d’étranges hiéroglyphes, pulsant d’une clarté glauque. Des arcs électriques verdâtres, apparaissaient de temps en temps sur la pointe de l’obélisque et allaient s’écraser sur des antennes construites tout le long de la cheminée.

- L’endroit puait l’hérésie, un lieu dévolu aux xénos et à la technologie apostate ! Un endroit vieux de plusieurs milliers d’années, voir peut-être de centaines de milliers d’années ! Quatre gargantuesques réacteurs à plasma, se trouvait à chaque point cardinal du site. Seul, l’un d’eux fonctionnait encore, des cheminées, laissaient échapper des flammes rougeoyantes, indiquant que le réacteur peinait à contenir son effroyable énergie. A l’approche de celui-ci, en interrogeant un serviteur emboîté dans la machinerie, le trio d’assassins compris que le réacteur allait exploser ! La masse critique serait atteinte dans les trois heures et ne pouvait plus être inversée !

- Malgré les risques, ils s’aventurèrent vers l’obélisque ! En faisant, le tour de celle-ci, le long d’une vieille passerelle corrodée mais encore solide, le trio remarqua une plate-forme, débordante de caisses et disposant d’un zone atterrissage ! Un vaisseau civil de type « Orpheus » était posée sur celle-ci, des serviteurs décérébrés portaient de lourdes caisses à l’intérieur de sa soute. En approchant, les assassins furent détectés par des drones serviteurs qui foncèrent en voletant jusqu’à l’intérieur de la soute. Le trio accéléra en cherchant un chemin dans ce labyrinthe de caisses ! En vain, le bruit caractéristique des tuyères s’élevait dans le gouffre, ils arrivèrent sur la plate-forme pour constater le décollage vertical du vaisseau.

- A une hauteur de 25 mètres, alors que la porte de la soute se refermait, deux humanoïdes sautèrent en direction de la plate-forme. La chute aurait du être mortelle mais ces affreux automates n’étaient plus fait totalement de chair et d’os ! Leur peau blanchie semblait avoir fondue comme de la cire, dévoilant l’ossature renforcée de fer. Une lueur verdoyante émergeait entre les côtes de leurs cages thoraciques, comme si les os d’acier s’échinaient à empêcher la clarté de s’échapper ! Des lames barbelées sortirent de leurs avant-bras dans un chuintement angoissant ! Leur face n’était plus que métallique, le peu de chair et de cuir chevelu subsistant sur le crâne révélait leur lointaine humanité ! Un regard verdoyant émergeait du fond de leurs orbites obscures, une dentition aux canines démesurées et avides indiquait leur intention mortelle !

- Titubant et vacillant d’effroi, Arbalan recula devant la source de sa terreur. Lucy se mit à trembler mais surmonta le choc. Seul, Leviticus demeura imperturbable. Une des monstruosités métallique attaqua Lucy et la dernière se jeta sur Leviticus. Sur un coup mal placé, Leviticus perdit sa hache, d’une geste fulgurant, Arbalan essaya de la rattraper mais elle glissa et tomba dans le gouffre ! Peu désappointé, Leviticus donna plusieurs coups de bouclier à la créature, voulant la faire tomber dans le vide ! Peu après, il récupéra une épée adroitement lancé par Arbalan. Lucy arriva à pourfendre d’un coup dextre son adversaire, découpant la jambe gauche du monstre dans un grésillement verdâtre. D’un mouvement éblouissant, elle se jeta sur l’autre monstruosité. C’est alors, que la créature abattue se releva, sa jambe sectionnée se rattachait comme guider par des mains invisibles ! Le moral du groupe vacilla quelque peu !

- Grièvement blessé, Leviticus se battait avec l’énergie du désespoir. Les coups répétés de Lucy parvinrent à abattre le monstre de métal. La créature déséquilibrée tomba dans l’abysse insondable ! Toujours secoué, Arbalan ne pouvait se résoudre à approcher cette horreur, c’est Lucy et Leviticus qui affrontèrent la créature régénérée ! Leviticus caressa la mort, son bras droit frôlant d’être découpé (c’est bien les points de destin.) C’est Lucy qui distribua l’effroyable coup de grâce. Les assassins s’empressèrent de jeter le corps gigotant dans l’abîme craignant encore une fulgurante régénération !

- Par la suite, le trio préféra lever les voiles, la crainte de l’explosion nucléaire devint plus pressante ! Le voyage du retour se déroula sans difficulté. Une fois en orbite, ils purent regarder à loisir l’énorme déflagration atomique… Ainsi, s'acheva la petite histoire de Lucy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fredraider.blogspot.com/
fredraider
Le Primordial
avatar

Association : T&C
Nombre de messages : 1767
Age : 45
Localisation : Lavit de Lomagne

Feuille de personnage
Jeu de Rôle:
Nom du Perso:

MessageSujet: Re: LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Premier)   Jeu 18 Mar 2010 - 10:22

DES OMBRES SUR LE CREPUSCULE
(Suite et fin)


A la vue de ce symbole, des souverains tremblent !

Les Personnages joueurs :
Castus - Fantassin impérial (Anima)
Dariel - Psyker Impérial (Matias)
Garvel - Fantassin impérial (Krugger)
Lucy - Exécutrice (Armadeus)
Sévérus - Scribe (Greg)

- C'est un scénario de la campagne officielle, donc je ne vais pas m'attarder sur l'intrigue elle-même pour ne pas dévoiler les secrets du Twilight.

- Castus - Ce brave soldat du 14ème Rég. fut des plus heureux quand il reçut l'honneur de brandir Lumineuse Vindicte, épée trois fois bénie par Sébastian Thor. C'est une épée que l'on aimerait garder, mais elle ne peut être porter que par un inquisiteur de talent ! Le Space Marine de la Deathwatch veilla à la récupérer à la fin, on en contredit pas un guerrier de l'Empereur !

- Dariel - Cela faisait quelques temps que Mathias ne nous avait pas rendu visite, son retour n'est pas passé inaperçu, avec la ribambelles de 9 sur les dés de pouvoirs psychiques de la soirée ! Entre un passage dans le Warp et l'invocation inopportune d'un porte-peste de Nurgle, le psyker fut utile pour rendre l'épisode plus angoissant... Avec tous ses effets tragiques, il fut à deux doigts de rater le coche à la destruction du Twilight par la Marine impériale !

- Garvel - Une séance assez difficile pour ce garde impérial. Dariel n'est pas innocent dans les affres de Garvel. Ce soldat quelque peu instable a mal vécu son petit passage dans le Warp, une petite seconde en enfer, et Garvel à écopé de trois degrés de corruption. Avec Garvel, on ne fait pas les choses à moitié. Les murmures du Warp ont été terribles... Existe t-il une rédemption possible pour lui, l'avenir nous le dira ?

- Lucy - Une des premières à régler le compte d'un groupe d'acolytes d'un inquisiteur rival à Varaak. Ce petit épisode d'effusion d'hémoglobine entre acolytes ne restera pas sans conséquence ! Encore une fois, l'Exécutrice du Moritat a fait son boulot, celui de trancher des têtes ! Côté santé mentale et corruption, on peut dire quelle a évité les plus gros écueils à cette séance ! Comme les autres, l'expérience du Twilight a été assez riche en expérience, fortifiant ses capacités létales !

- Sévérus - Une séance beaucoup moins stressante que la dernière, il n'a écopé d'aucune blessure sérieuse; heureusement, vu que sa santé physique était des plus ténue ! Plus prudent dans son approche, il a négocié le final comme tout bon Primus qui se respecte, avançant habilement de couvert en couvert. Sévérus est bon pour un séjour à la section Medicae de la Marine Impériale ! Mais l'Inquistion a quelques avantages, disposer de la logistique de l'Imperium sans aucun frais !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fredraider.blogspot.com/
fredraider
Le Primordial
avatar

Association : T&C
Nombre de messages : 1767
Age : 45
Localisation : Lavit de Lomagne

Feuille de personnage
Jeu de Rôle:
Nom du Perso:

MessageSujet: Re: LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Premier)   Jeu 18 Mar 2010 - 18:39

LUMINEUSE VINDICTE, L'EPEE BENIE PAR SEBASTIAN THOR

Lumineuse Vindicte reste au creuset. Jusqu'au jour, ou un inquisiteur l'aura mérité par ses actes et pour abattre l'ire des Ordos sur un puissant Daemon!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fredraider.blogspot.com/
fredraider
Le Primordial
avatar

Association : T&C
Nombre de messages : 1767
Age : 45
Localisation : Lavit de Lomagne

Feuille de personnage
Jeu de Rôle:
Nom du Perso:

MessageSujet: Re: LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Premier)   Jeu 25 Mar 2010 - 18:05

Les Chroniques des Ténèbres
UN QUADRILLE D’ORPHELINS


Les Personnages Joueurs :
Gabriel (Anima)
Gothicus Ahaus (Xototh)
Maximus (Armadeus)
Severus (Greg)

- C’est à bord du croiseur de classe Galaxie, nommé la “Bénédiction de l’Empereur” que le Primus Sévérus se décidait à raconter à ses compagnons, une période ancienne de son existence. Dans le calme et le silence de sa chambre de soins de la zone Medicae du navire, il relata un événement de sa vie d’adolescent à la Schola Progenium. Rien de mieux pour détendre l’atmosphère après l’angoissant épisode du Twilight.

- Il passa l’ensemble de sa petite enfance et l’adolescence sur la morne et froide planète Mizera II, une planète de niveau féodal, habitée par des peuples frustres et même pas assez nombreux pour participer à la levée des troupes impériales. Au sein d’une chaîne de montagnes désolées, une vieille et énorme bâtisse, vieille de 1500 ans, accueillait 2500 enfants de la Schola Progenium.

- Sous la férule tyrannique d’une énorme troupe d’abbés instructeurs, les orphelins de l’Imperium y recevaient un conditionnement mental et physique pour rejoindre à 16 ans, les divers Adeptus du vaste Imperium. Sévérus et ses compagnons de chambrée, Gabriel le fayot, Gothicus la brute et Maximus le rebelle avaient formé un club secret, un quadrille occulte, dont le but principal était d’arriver à s’introduire dans le bureau du Directeur Général et consulter leurs fiches d’orphelins. Ils ne savaient rien de leurs parents et voulaient apprendre leur passé avant d’être obliger à 16 ans de quitter définitivement cette triste planète.

- Ils se réunissaient en secret dans les sanitaires, à la lueur de bougies dérobées, ils échafaudèrent un subterfuge. D’abord, dérober à l’infirmerie de la Schola, des somnifères et des laxatifs à la sèche et revêche infirmière, Eliza Jeanne. Cette soignante détestait les enfants, n’hésitant pas à les maltraiter quand ils venaient à passer le seuil de l’infirmerie. Ensuite, droguer le surveillant général du corridor F, pour subtiliser les plans de la zone centrale, où se trouvait le bureau de l’énigmatique Directeur Général. Bien entendu, tout ce plan devait retomber sur la tête de turc du dortoir, le dénommé bon élève Darius.

- Maximus, Gabriel et Sévérus arrivèrent à convaincre Gothicus que le pote à Darius vilipendait sur le prétendu père Arbitrator de Gothicus, que tout cela n’était qu’un fantasme d’un gamin limité. Comme attendu, Gothicus s’empourpra et mis la tête au carré au pote à Darius. Les gamins se proposèrent d’aider les abbés à amener le blessé à l’infirmerie. Severus tenta la diplomatie avec l’acariâtre, Eliza Jeanne. Maximus prétexta une grosse constipation pour éloigner l’abbé surveillant de l’infirmerie. En plus d’être méchante, cette infirmière était laide et malodorante. En redoublant d’effort et de phrases amicales voir de franche drague à deux sous, il réussit à occuper l’infirmière pour que les autres gamins subtilisent les produits. Malheureusement, Gabriel désirant atteindre une haute étagère, fit tomber tous les médicaments au sol. Severus se jeta aux pieds de l’infirmière et embrassa les mains fripées de celle-ci. Cette ruse permit à Gabriel de dérober quelques boîtes de médicaments.

- Une fois l’épisode de l’infirmerie passée, il s’occupèrent de la tête de truc du dortoir. Ils dérobèrent son cahier de catéchèse, que Gabriel modifia en rajoutant des pages de magazine porno pour bien plomber la future face déconfite de Darius. A un repas, ils tentèrent même les laxatifs sur lui, pour voir le temps qu’il fallait pour déclencher l’effet voulu. Ensuite, dans les vastes combles, ils cachèrent le fruit de leur rapines, une corde, un grappin, un harnais de descente, le fayotage de Gabriel était vraiment sans limite ! Après tout ces tests, ils s’attaquèrent au plan, visant de voler les plans. Le surveillant du dortoir F, avait un gros mastiff qui faisait trembler la plupart des enfants. Maximus, brillant coureur se proposait d’occuper le chien, quasi assurer de pouvoir le distancer…

- Puis le plan fut enclencher, devant la porte du surveillant, les gamins disposèrent le cahier de catéchèse de Darius, et quelques-unes unes de ses affaires. Maximus simula une engueulade pour faire surgir le surveillant. A peine la porte ouverte, il avait le gros mastiff sur les talons. Les trois autres gamins profitèrent de la diversion pour entrer dans la pièce du surveillant et voler les plans. Maximus se pris une sacré rouste, mais son rôle de rebelle fut une fois de plus redoré face à tous ses amis.

- Bien entendu, le surveillant remarqua le vol et le dortoir fut passer au peigne fin. Gabriel roublard transféra sa petite contrebande sur le dos de Darius, qui fut encore sévèrement corriger pour cette entorse au règlement. Les plans furent cacher par Sévérus dans les toilettes. Ils ne firent rien pendant quelques jours pour que l’ambiance au dortoir se tasse quelque peu. Pendant ce temps là, ils s’intéressèrent aux allers et venues du Directeur Général. Après bien des palabres, ils décidèrent d’intervenir quand le D.G. rencontrait les chefs barbares à l’extérieur de l’orphelinat.

- Dès le jour J, après le cours d’Hagiographie Calixienne, les gamins empruntèrent en catimini les couloirs étroits et traversèrent les immenses combles, dérangeant quelques groupes de volatiles et de vermines. Puis, à la verticale du bureau, les gamins soulevèrent une dizaine de tuiles pour s’aventurer sur le toit de la Schola. Le passage d’escalade jusqu’à la grande baie du bureau fut crispé, Maximus utilisa un point de destin pour éviter la chute fatale ! Grâce au plan dérobé, Sévérus avait appris l’existence d’une ouverture cachée, ainsi les quatre gamins purent s’empresser de rentrer dans le bureau. Le temps était compté, ils se rejetèrent sur leurs dossiers respectifs. Gothicus fut soulagé, il était vraiment le fils d’un Marshall de la planète Tranch. Maximus semblait bien être un bâtard d’un noble de la ruche de Sibellus et Gabriel, un fils de hauts fonctionnaires planétaire. Pour Sévérus, le choc fut plus important, c’est l’Inquisition qui l’avait placé à la Schola, un certain Inquisiteur Varaak veillait régulièrement sur l’apprentissage de celui-ci. Il avait déjà donné des indications précises au D.G. pour qu’il rentre à 16 ans dans tel Administratum planétaire. Il était un élément clé de l’Inquisition du secteur Calixien, catalogué PERSONAE MAJORIS…

- Cette histoire rafraîchissante, fit bien sourire Lucy. Par moment, elle fut tordue de rires face aux bévues de ces gamin. En résumé, nous avions une Lucy transformée par les Logomanciens et un Sévérus héritier d’une lignée surveiller de près par l’Inquisition.. A l’écoute de cette histoire, Garvel et Castus comprirent que la nomination de Primus n’était pas uniquement du aux qualités de Sévérus, tout avait été calculé depuis des années, depuis la naissance même de Sévérus…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fredraider.blogspot.com/
fredraider
Le Primordial
avatar

Association : T&C
Nombre de messages : 1767
Age : 45
Localisation : Lavit de Lomagne

Feuille de personnage
Jeu de Rôle:
Nom du Perso:

MessageSujet: Re: LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Premier)   Lun 29 Mar 2010 - 12:58

UN TAXI POUR SOLOMON


Lucy l'Exécutrice du Moritat

- Avec quelques jours de repos sur Scintilla Prime, Sévérus en profita pour réactiver son contact, Gabriel de l’Adeptus Terra ; Permettant à certains de s’équiper quelque peu. Peu après, ils furent tous convier au Bastion Castellum pour leur future mission. L’Inquisiteur Varaak leur demanda d’escorter un pair de l’Inquisition, le Magos Thyrel. Ce membre éminent de l’Adeptus Mechanicus doit se rendre à une Chapelle de l’Esprit Machine, sur la planète Solomon. Des rites de maintenance doivent être entrepris pour le bon fonctionnement de celle-ci. Cette chapelle est sous mandat Inquisitorial.

- Les acolytes vont assumés le rôle de garde du corps du Magos Thyrel. Le voyage jusqu’à Solomon se fera à bord du vaisseau « Le Martyr Cygeanais » du Libre Marchand Lucius Shadrack et devrait durer 21 jours dont 15 jours en translation Warp. Une fois à bord, les acolytes font la connaissance de l’ensemble des voyageurs à destination de Solomon. La grande majorité des voyageurs se rendent à Solomon pour participer à une vente aux enchères liée à la succession de la lignée Haarlock :

  1. Octavia Niles, une belle femme d’affaires, chargée par une guilde d’Arts de s’approprier des œuvres importantes lors de cette vente. Elle est escorté par des gardes du corps silencieux portant des robes et d’amples capuches.
  2. L’Historiographe Cisten, un riche collectionneur qui se doit de posséder un objet de la collection Haarlock. Il est accompagné de son scribe personnel nommé Whent. Lucy lui a fait peur, sans toutefois dévoiler son identité. Désorienté, Cisten craint pour sa vie !
  3. L’Ecclésiaste Talas, un homme obèse, malodorant et suant. A l’aspect rustre, il est accompagné d’une troupe de sauvages qu’il considère comme ses animaux de compagnie. Il donne une triste image du missionnaire ! Les acolytes l’ont déjà en ligne de mire, surtout Garvel et Lucy ! Garvel l’a giflé sur ordre de Castus et Lucy l’a déjà fortement intimidé par sa rhétorique courte et glaciale. Garvel le surveille avec son talent inné de discrétion maladroite !
  4. Deux mercenaires, Vymer et Klauss, peu bavard et armés de canons de poing et fusils à pompe. D’une manière lacunaire, ils ont précisé à Garvel qu’ils représentaient un individu désirant régler une affaire à Solomon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fredraider.blogspot.com/
fredraider
Le Primordial
avatar

Association : T&C
Nombre de messages : 1767
Age : 45
Localisation : Lavit de Lomagne

Feuille de personnage
Jeu de Rôle:
Nom du Perso:

MessageSujet: Re: LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Premier)   Mar 6 Avr 2010 - 17:36

Les Chroniques des Ténèbres
LE JOUR LE PLUS LONG



Personnages joueurs :
Le Caporal, Castus – Anima
Le pilote de Sentinelle, Sammael – Greg
Le porteur d’armes lourdes, Mephisto – Armadeus
Le combattant des tranchés, Victorinus – Mathias

- Au cours du dîner sur le Martyr Cygeanais, Castus se décida de meubler la soirée en racontant l’une de ses tribulations dans le défunt 14ème Régiment. Le 14ème Régiment de la Garde Impériale de Scintilla dont est issu Castus & Garvel a connu son heure de gloire sur la planète Lukia III dans l’Abysse d’Azeroth. En 812M41, un météork s’écrasa sur ce monde ruche de la périphérie du secteur Calixis. Plusieurs dizaines de régiments de la Garde Impériale ont répondu à l’appel de détresse du Gouverneur Planétaire Méridian. Les armées impériales furent placées sous le commandement du Seigneur Général Leto Magnus. Leur déploiement fulgurant, parvint à stopper l’avancée des orks du Big Boss, Gogkilla dans la péninsule de Libratis.

- Une vaste ligne de défense impériale, longue de 300 kilomètres, verrouillait la péninsule de Libratis aux mains des orks. Pendant de longs mois, le Big Boss Gogkilla organisa peu à peu sa Whaaaggg en une vaste armée, forte d’un bon million d’orks. Il décida de concentrer toutes les forces de la Whaaaggg dans le Saillant de la Mort, c’était une zone de la ligne défensive, étroite, encaissée et à la jungle épaisse. En face des peaux vertes, se tenait le 14ème Régiment de la Garde Impériale de Scintilla, ce fut le jour le plus long pour ces gars de l’Imperium…

- Le caporal Castus reçut une mallette blindée de l’Etat Major à remettre en mains propres au Commissaire Impérial Garrus se trouvant dans le fortin 4 du Saillant de la Mort. Trois hommes, de véritables têtes brûlées, lui furent adjoint pour cette mission, Sammael, Victorinus et Mephisto. Si leur état de service était impressionnant, Castus comprit très rapidement qu’il avait à faire à des soldats instables, quasi réfractaires à tout ordre… Une Walkyrie les transporta dans les dernières heures de la nuit jusqu’au fortin 4 du Saillant de la Mort.

- Sans attendre, Castus remit la mallette à Garrus, un Commissaire Impérial, maladif et épié, par tous les officiers du fortin 4. Les trois têtes brûlées ne se firent pas prier et en profitèrent pour jouer aux cartes, boire de l’alcool et se livrer à de la contrebande. A son retour, Castus leur indiqua la mission. Exfiltrer un Psyker Impérial, nommé Mark Raynor se trouvant derrière les lignes ennemies. Le Commissaire permettait à Castus de partir avec dix gardes impériaux supplémentaires et confiait à Sammael, le pilotage d’une Sentinelle, un apport blindé non négligeable.

- Dans les premières lueurs du jour le plus long, ils s’enfoncèrent dans les gorges de Libratis. La Sentinelle, pilotée par Sammael, ouvrait la marche et se frayait un chemin dans le sous bois dense. Après une demi-heure de marche, ayant dépassé une épave incendiée d’un truck ork, ils furent attaqués par une bande de trente Boyz, commandée par un Nobz impressionnant. Le combat fut effroyable, ils comprirent à ce moment précis ce qu’était un ork au combat. Le groupe des gardes impériaux fut mis en pièce, alors que tout espoir semblait vain, la mort du Nobz fit s’effondrer le moral des peaux vertes qui détalèrent dans la jungle.

- Plus loin, arrivé à un embranchement, alors que le Caporal Castus ordonnait de prendre la gorge de droite, les têtes brûlées décidèrent de passer par celle de gauche, sans être gêné le moins du monde par ce non-respect de l’ordre. Castus soupirait, parviendrait-il à faire quoi que ce soit de ces soldats indisciplinés ? Une telle insubordination pourrait leur coûter la vie dans un tribunal militaire. Mais ce n’était pas sa méthode de commander…

- Castus avait vu juste, dans la gorge de gauche, ils tombèrent sur un terrible Nobz en méga-armure. L’énorme peau verte, cisailla à l’aide de sa pince énergétique, d’un coup puissant, l’une des jambes de la Sentinelle. D’un dextre contrôle, Sammael parvint à la stabiliser quelques secondes, logeant un tir de canon laser à bout portant dans l’ork. Néanmoins, c’est l’autocanon de Mephisto qui eut raison de l’énorme xéno. Puis, la Sentinelle tomba au sol, les dégâts étaient irréparables…

- C’est vers midi qu’ils atteignaient les coteaux de la vallée. Sur la rive d’un fleuve paisible, ils remarquèrent les ruines d’un camp de fermiers. Désormais, ce petit hameau en préfabriqués grouillait d’orks. Sur la place du village, un blindé volé par les orks stationnait devant l’ancien hôtel de ville. L’auspex de Castus signalait que le Psyker Impérial se trouvait dans l’un de ces préfabriqués.

- [ Note du MJ : L’attaque du camp fut planifiée d’une main de maître par les joueurs mais sans l’apport de la Sentinelle, l’assaut fut des plus rude] Le combat fut âpre et sanglant. Mephisto en appui avec son arme lourde géra méthodiquement les groupes d’assaillant, leur laissant aucune chance de survie. Victorinus décéda face à la chaîne d’éclairs d’un Bizarboyz terré dans l’hôtel de ville, Sammael fut quasi estropié par un Squigg hargneux et Castus grièvement blessé par des coups effroyables de kikoup ! A la fin de l’attaque, ils étaient maître du blindé et avaient réussi à délivrer le Psyker Impérial, qui se révéla être une acolyte, de l’Ordo Xeno. Celle-ci utilisa ses pouvoirs psychiques pour les soigner, mais le chemin de retour jusqu’au fortin 4, serait une autre histoire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fredraider.blogspot.com/
fredraider
Le Primordial
avatar

Association : T&C
Nombre de messages : 1767
Age : 45
Localisation : Lavit de Lomagne

Feuille de personnage
Jeu de Rôle:
Nom du Perso:

MessageSujet: Re: LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Premier)   Dim 11 Avr 2010 - 12:42


UN TAXI POUR SOLOMON
(Deuxième partie et fin)



Cisten Lahnus : "Le savoir est le pouvoir !"

- Une séance très « roleplay », pas un seul jet de dès important et pas mal de discussions entre les acolytes et les divers passagers du Martyr Cygeanais. On peut dire que le Huis Clos se place lentement mais sûrement, avec comme vous en douter une montée d’adrénaline vers la fin du voyage…

- Severus a pas mal parlé à ses risques et périls ce coup ci ! Il a plus ou moins révélé au capitaine Shadrak, que le Magos Thyrel travaillait pour l’Inquisition. La discussion avec Octavia, vu aussi riche en suspicion, avec les commentaires sur le progrès de l’humanité. Octavia tient un discours limite séditieux en matière d’avancée technologique, elle voulait savoir ce qu’en pensait Severus, mais il resta sur ses réserves mais senti bien que la demoiselle était fan de l’Adeptus Mechanicus et de ses reliques technologiques… Elle s’intéresse au lot 99 de la vente aux enchères, la Veuve d’Or, une étrange vierge de fer, à l’enchère de départ la plus haute de la vente, soit 1 000 000 de trônes ! Apparemment, ces commanditaires auraient les moyens de se l’acheter !

- Castus a parlé à une nouvelle passagère, qui est montée à bord, lors d’un ravitaillement à la station orbitale de prométhium d’Éclipse 4. Nommée Zinitra, cette vieille dame, habillée de noir, à la chevelure de vieille sorcière n’apprécie guère la foule. Elle est accompagnée d’un étrange animal de compagnie, un petit ouistiti à la fourrure léopard. Elle raconta à Castus qu’elle voyait l’avenir, et que son avenir était de mourir à la vente aux enchères sur Solomon ! Elle est convaincue que quelque chose de terrible va se tramer à cette vente et qu’elle y rencontra la mort, rien et ni personne ne pourra l’éviter… Castus en bon samaritain, arriva à la convaincre qu’il pourrait changer son destin, qu’il a protègerait contre la mort ! Persuadée de ces dires, elle finit par accepter que Castus l’accompagne à la vente !

- Garvel se prit d’amitié pour le riche Historiographe Cisten Lahnus, il se proposa d’être son garde du corps, au vue de la menace qui pesait sur son existence. Cisten se laissa tenter et proposa à Garvel de l’accompagner à la vente aux enchères. Il lui expliqua qu’il souhaitait posséder des objets personnels de la vie d’Haarlock, une auto-plume, un plumier, un chapeau pourrait l’intéresser… Garvel essaya de le convaincre qu’il était un garde du corps très fortuné, voir millionnaire…

- Lucy réussie à séduire Octavia. Elle fit un gros effort sur elle-même malgré sa piteuse sociabilité. Le plan drague fut assez maladroit, néanmoins flatteur. Octavia se montra peu farouche, et même assez émoustillée par une expérience lesbienne avec une tueuse de Moritat. La nuit d’ivresse charnelle fut consommée en présence des gardes d’Octavia, impassible et silencieux ! Lucy connue d’une certaine manière, son premier repos réparateur depuis pas mal de mois. Entre deux ébats, elle arriva à se faire inviter à la vente aux enchères par sa maîtresse. Néanmoins, elle connue quelques pertes de connaissances, qu’elle mit sur le compte de l’extase passionnelle ! Par ailleurs, Lucy essaya de faire, ami à ami avec le Magos Thyrel. Cela fonctionna quand elle lui dévoila ses modifications cybernétiques. Au vu de son expertise, Thyrel comprit que ces modifications n’étaient pas conventionnelles, voir quelque peu radicales ! De plus, avec la discussion qui s’en suivit, Lucy lui démontra qu’elle était prête à subir des tests et même à poursuivre de telles expérimentations ! Thyrel lui expliqua que l’inquisiteur Varaak ne serait pas des plus magnanimes, s’il venait à apprendre cette petite discussion…


Dernière édition par fredraider le Dim 16 Mai 2010 - 7:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fredraider.blogspot.com/
fredraider
Le Primordial
avatar

Association : T&C
Nombre de messages : 1767
Age : 45
Localisation : Lavit de Lomagne

Feuille de personnage
Jeu de Rôle:
Nom du Perso:

MessageSujet: Re: LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Premier)   Dim 16 Mai 2010 - 7:52

LE GRAND CATAFALQUE DE SOLOMON
(1ère partie)



L'héritier d'Haarlock revient de l'enfer et le soleil noir brûle sur son sillage

- Après bien des tribulations dans le voyage vers Solomon dont une attaque de pirates voués à Khorne. Le Martyr Cygeanais arrive en approche de la lune artificielle connue sous le nom du Grand Cimetière de Solomon.

- Le Grand Cimetière de Solomon appelé aussi en Haut Gothique, la Maison des Cendres Amères, est une lune artificielle en pierre granitique d'une vingtaine de kilomètres de diamètre. Cette étrange construction spatiale, vieille de quatre millénaire, gothique à souhait impose le respect vu de l'espace.

- Les acolytes y rencontrent le prévaut Hiram Bland, le Premier Pleureur Greel et assistent à la réception officielle de la vente des objets Haarlock. Mais les ténèbres, le feu et le sang vont entraîner l'enfer sur la lune. Ils ont treize heures avant d'être consumer par le feu, treize heures pour découvrir l'unique chance de survie qui s'offre à eux, avant que la lune ne s'écrase sur la planète de Solomon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fredraider.blogspot.com/
fredraider
Le Primordial
avatar

Association : T&C
Nombre de messages : 1767
Age : 45
Localisation : Lavit de Lomagne

Feuille de personnage
Jeu de Rôle:
Nom du Perso:

MessageSujet: Re: LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Premier)   Dim 23 Mai 2010 - 12:08

LE GRAND CATAFALQUE DE SOLOMON
(Suite et fin)




Purifier par le feu, les ennemis de l'Imperium

- Les choses vont mal et ne font qu'empirer au fur et à mesure des treize heures de tourment programmées par Haarlock. Lucy, Garvel et Dariel se retrouvent bloqués dans les vastes salles de réception, faute de parler convenablement à l'Esprit de la Machine. Ils affrontent quelques pleureurs et décident de retourner dans la salle des ventes. Là encore, ils combattent des pleureurs et fouillent les lieux.

- Lucy récupère quelques objets hérétiques oubliés par les vandales. Elle passe l'in-folio et le psautier à Garvel et garde la petite statuette démoniaque. Les trois acolytes parlent pas mal avec la Veuve d'Or et apprennent la véritable chance de survie, trouver et amener un héritier d'Haarlock auprès d'elle.

- De leur côté, Sévérus et Castus combattent l'abbé Talas, un psyker fou qui se révèle être un terrible adversaire. Le combat est épique, ils arrivent à le pourfendre après quelques frayeurs. Par la suite, ils se réfugient dans l'Administratum, apprennent quelques indices et décident de se rendre dans le Mausolée d'Haarlock.

- L'ensemble des acolytes se retrouvent dans le labyrinthe de caveaux et s'aperçoivent bien vite que le Mausolée est protégé par plus de 200 pleureurs. Ils abandonnent et demande à Zinitra de retrouver le Scribe Cisten qui doit posséder des indices sur la lignée Haarlock !

- Ils retrouvent Cisten dans un entrepôt près des docks. Celui-ci est protégé par un groupe d'acolytes appartenant à l'Inquisiteur Soldevan de l'Ordo Hereticus. Ils remarquent la présence de Malléor, et apprennent qu'il joue double jeu avec Soldevan et Varaak. Soldevan est un visionnaire et propose aux acolytes de le rejoindre dans sa lutte contre la malfaisance d'Haarlock. Les acolytes comprennent à son discours qu'il soutient des thèses radicales que Varaak ne saurait cautionner. Si Lucy, Garvel et Dariel se montrent timidement intéresser, Sévérus le Primus de Varaak se devait de réagir et leur indique qu'il ne peut suivre ce chemin dangereux. Néanmoins, après une âpre discussion, ils calment le jeu et décident de tracer une alliance de circonstances pour l'instant... Lucy, Garvel et Dariel se proposent dans l'avenir d'aider éventuellement Soldevan...

- Après un accord, les acolytes peuvent consulter la Veuve d'Or qui se trouve sous la garde des acolytes de Soldevan. La Veuve obtient le sang de Sévérus, héritier malgré lui d'Haarlock, ce qui provoque une transformation stupéfiante. L'enveloppe d'or se diffuse, libérant une belle femme dont Dariel comprend qu'elle est une psyker d'une puissance phénoménale, nullement bridée par aucune assermentation.

- La Veuve d'Or écoute les ordres de Sévérus et sauve le Grand Crématorium, le plaçant sur une orbite haute autour de Solomon. Dans un flamboiement d'énergie psychique, elle se téléporte, libre de l'influence des Haarlock... Les acolytes purent ensuite fuir la lune le plus vite possible grâce au navire du capitaine Shadrack, avant que la vaste cohorte de Pleureurs ne leur tombent dessus.

- Les acolytes prient un navette orbitale en direction du spatioport de Solomon, ils réussirent à s'en sortir, en emportant quelques objets hérétiques présentés à la vente. Ils vont avoir une sacré histoire à raconter à l'Inquisiteur Varaak. Ils sont également en possession d'importants renseignements sur des hérétiques attirés par la vente, dont la charmante Octavia, Myghar l'émissaire de la Maison de la Bête. Ils ont obtenu une information cruciale pour la sécurité toute entière du secteur Calixis : Eramus Haarlock n'est pas mort et des forces terrifiantes depuis longtemps endormis sont à nouveau en mouvement...

- La question est de savoir qu'elles sont les intentions d'Haarlock ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fredraider.blogspot.com/
fredraider
Le Primordial
avatar

Association : T&C
Nombre de messages : 1767
Age : 45
Localisation : Lavit de Lomagne

Feuille de personnage
Jeu de Rôle:
Nom du Perso:

MessageSujet: Re: LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Premier)   Mar 1 Juin 2010 - 19:13

LES ANGES DE MOEBIUS


- Sur la décrépite planète Solomon, les acolytes s’installent à la « Pension du Solitaire » de la Ruche Thalys, niveau intermédiaire, près de la Grande Faille, le seul axe de communication vertical et longitudinal de la ruche. Alors que les semaines passent sans nouvelle de Varaak, les acolytes font leurs emplettes en armes, armures et équipement divers. Castus achète une épée tronçonneuse et un traitement mono-moléculaire, Severus se trouve un viseur laser, Garvel renfloue ses munitions de lance-flammes… Alors qu’ils se décidaient à lire le Codex Malefictum, Malléor le Mécamancien, frappe à leur porte.

- Malléor leur explique que l’Inquisiteur Soldevan a découvert le site du palais perdu de Moebius Haarlock. Malléor branche un Com. Vox et Soldevan lui-même leur demande d’intervenir sous son autorité inquisitoriale. Les acolytes ne peuvent désobéir à la convocation d’un Inquisiteur du Conclave Calixien. Le palais se situe dans la sous-ruche, dans une zone polluée, à l’atmosphère toxique. Un de ses meilleurs acolytes, la dénommée Phénix à découvert le palais de Moebius Haarlock, petit fils de Solomon Haarlock. Elle a pu enclencher une balise avant de ne donner plus aucun signe de vie. L’inquisiteur leur demande de fouiller le palais, de découvrir ce qui est arrivé à Phénix et de percer les secrets de Moebius. Malléor va les accompagner…

- Malléor les invite à monter à bord d’un Armadillo cabossé mais bien étanche puis il s’enfonce dans la Sous Ruche de Thalys. Un brouillard grisâtre et une pluie de cendres accueillent les acolytes à la descente de l’Armadillo, ils se trouvent à 800 mètres sous le niveau de la mer. Equipés de respirateurs, ils affrontent cet environnement hostile jusqu’à atteindre un sas défoncé et des tunnels corrodés et glacés.

- Ils atteignent une immense salle métallique qui offre une vision lugubre autant qu'étrange, entre ses murs se dresse un palais autrefois élégant mais aujourd'hui abandonné et décrépit, au milieu d'un jardin de poussière grisâtre et d'arbres desséchés. Un énorme lumiglobe brisé laisse filtré une faible lumière depuis le sommet de la voûte où il est accroché. En s'approchant, les acolytes découvrent quatre imposantes statues d’anges, à la silhouette féminine et semblant affligés d’un terrible mal, leurs mains de pierre cachant leur visage. A l'intérieur du palais vide, l'opulente demeure n'est plus que ruine. Dans un grande salle à manger, un squelette monstrueusement grand et vêtu d'un costume seigneurial est assis devant une longue table dont le festin est tombé en poussière. Ils foullièrent d'autres pièces et remarquèrent d'autres statues d'anges...

- Dans la cave, ils trouvent un vieux cylindre en fer, cacheté de cire, qui renferme un vieux parchemin jauni. Il est écrit par Phénix qui les met en garde du danger des statues angéliques. Qu’il ne faut pas fermer les yeux en leur présence. Malléor scanne le papier qui semble être vieux de 150 années. Les acolytes comprennent rapidement que ces statues ne sont pas normales. Garvel abat un grand coup sur l’une d’elle, même pas une égratignure. Malléor isolé à l’étage, crie une dernière fois sur le Com. Vox et semble avoir disparu !

- Dariel, Garvel et Lucy tentent un stratagème pour écarter les mains des visages des statues. Ils comprennent que quand ils ne regardent pas les statues, celles-ci se déplacent… Quand ils ferment les yeux, Garvel subit une violente attaque d’une statue et survit grâce au destin. Les acolytes n’ont plus aucun doute sur la dangerosité des statues. Un mono crâne filant à toute vitesse arrive sur place et délivre un message holographique de Malléor, celui-ci leur explique que les sœurs du Halo, sont les gardiennes du secret de Moebius, elles ne se sont jamais vues entre-elles. Ce message est vieux de 800 années, Malléor semble l’avoir envoyé, il y a des siècles et des siècles dans le passé. Le pouvoir des statues est d’envoyer leur proie dans le passé !

- Les acolytes visitent l’étage du palais mais ne remarquent que des pièces en ruines, un vieil observatoire astronomique et un vieux planétarium. Les statues sont toujours là, à chaque fois aux limites de leur champ de vision. Ils décident alors de réfléchir à un plan pour qu’elles soient dans l’obligation de se voir entre-elles. Après bien des réflexions, ils passent à l’action et arrivent à bloquer le regard des statues entre-elles.

- Enfin, soulagé de la menace des anges de Moebius, ils découvrent dans la crypte du palais, un passage secret sur un puits profond. Des marches en pierre sortent une à une de la paroi et ouvrent une voie d’accès. Des fresques ciselées sur les murs dépeignent des corbeaux sortant de magnifiques calices. Dariel et Severus pensent à des images dépeignant une des divinités de la Déchéance, le duc du changement. Arrivé cinquante mètres plus bas, ils découvrent un mausolée, enfermant un humanoïde ténébreux dans un cercle de glyphes pentagrammiques. Celui-ci se nomme Uraka et propose de pactiser avec les acolytes en échange de sa liberté. Bien entendu, aucun des acolytes n’est tenté (peut-être bien Castus du moins en pensée.)

- les acolytes appellent Soldevan, se disant qu’ils n’ont pas la force de frappe pour vaincre un tel possédé. Le prêtre noir mystérieux et Soldevan arrivent sur les lieux et indiquent qu’ils vont tous deux régler le problème du possédé. Par contre, les acolytes doivent rester à l’extérieur de la crypte. Au bout d’un moment, ils remontent sans rien laisser apparaître et indiquent que le problème a été réglé. Par la suite, Soldevan place les acolytes devant un choix, soit ils rejoignent ces services, soit ils quémandent de l’aide auprès de Varaak. Les acolytes tiennent un conciliabule et décident de rejoindre Soldevan (en espérant de ne pas attirer la vindicte de Varaak et de ne pas sombrer dans le radicalisme féroce.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fredraider.blogspot.com/
fredraider
Le Primordial
avatar

Association : T&C
Nombre de messages : 1767
Age : 45
Localisation : Lavit de Lomagne

Feuille de personnage
Jeu de Rôle:
Nom du Perso:

MessageSujet: Re: LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Premier)   Dim 20 Juin 2010 - 8:46

LA VOIE DU RADICAL


- Soldevan invitent les acolytes à rejoindre son vaisseau, l'Oiseau de Proie, une frégate de Class Sword, longue de 1.6 km, comptant 26 000 serfs ! Ils comprennent vite que le vaisseau a subi des améliorations hérétiques. Les aupex le détectent difficilement dans l'espace étoilé.

- Soldevan leur présente ses acolytes :

  • Kardin, un desperado métallicain, bien que muet selon les dires de l'Inquisiteur, c'est un as de la gâchette.
  • Saron Anticus, un prêtre noir maccabéen, sinistre à souhait, toujours à proximité de Soldevan. Il porte une robe noire, pue la cendre des bûchers, et manie un eviscerator cendré. Il pratique un humour noir corrosif égal à son apparence affreuse (brûlures, meurtrissures et terminaisons corticales suintantes et glougloutantes)
  • Alaric Yeshar, le Navigateur de Soldevan, un homme à la peau glabre et translucide aux veines bleutées. Il dégage une aura déplaisante et un aspect hautain.
  • Allectus Ebbesen, un praticien medicae, l'érudit particulier de l'inquisiteur. Il a subi une amélioration cybernétique, lui octroyant une paire de bras supplémentaire en fer noir, aux mains griffues.


- Après avoir pris leurs quartiers, les acolytes sont invités à un repas somptueux à la table de Soldevan. Il leur présente sa philosophie, celle des Xanthites et sa lutte continuelle contre Vaarak. Son discours est sulfureux et prône la domination et l'asservissement du Warp.

- A la fin du repas, après un dialogue âpre entre Severus et Soldevan, l'inquisiteur expose sa mission. Il veut se rendre sur le monde AFG 218, un monde placé sous blocus impérial, pour y rencontrer une prophète eldar. Par un jeu d'influence, il a pu négocié une audience avec une prophète Eldar du vaisseau monde Kaelor. Le monde AFG 218 est un monde spore, un monde ou la biocénose ambiante atteint des pics vertigineux ! Il ne craint aucunement le blocus impérial grâce à son vaisseau camouflé.

- Les jours de translation Warp s'écoulent, les acolytes ont la détestable impression que le vaisseau est hanté par une présence qui les épient ! Ils arrivent à destination et prennent un cotre de combat en direction de la planète. AFG 218 est très singulière avec ses forêts de champignons géants, sa végétation luminescente, ses énormes dinosaures paresseux et ses nuages de spores aériens !

- Le cotre en fait les frais en plongeant dans l'atmosphère, ses moteurs et ses ailes sont couvertes de grappes fongiques bleutées et durcies ! Repartir avec cet appareil semblait assez hypothétique... A la nuit tombée, une énorme nuée de minuscules ptérodactyles bicéphales tournent inlassablement autour de leur vaisseau. Leur piaillement incessant donnait une angoissante migraine ! Ces oiseaux paraissaient étranges comme guidés par une sourde entité.

- L'inquisiteur Soldevan attend un groupe d'une dizaine d'Eldar, des Vengeurs de la Voie du Guerrier commandés par une troublante Exarque à la voix insolite et chantante ! Les acolytes sont inquiets de faire une telle rencontre des plus interdites. Serevus est plongé dans de sombres pensées, ces amis sont bien loin de l'esprit puritain de Vaarak. Soldevan plonge un appareil étrange dans sa gorge, après quelques affreux spasmes, il arrive à parler l'étrange langage de ces xénos à l'apparence presque humaine ! A la suite des Vengeurs, ils s'enfoncèrent dans l'épaisse jungle enténébrée et vibrante de vie singulière...


Dernière édition par fredraider le Ven 2 Juil 2010 - 17:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fredraider.blogspot.com/
fredraider
Le Primordial
avatar

Association : T&C
Nombre de messages : 1767
Age : 45
Localisation : Lavit de Lomagne

Feuille de personnage
Jeu de Rôle:
Nom du Perso:

MessageSujet: Re: LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Premier)   Dim 27 Juin 2010 - 11:54

LA VOIE DU RADICAL
(Deuxième partie)





- La champignonnière géante n'est pas de tout repos. Un gros chat noir, friand de psykers tombe sur Dariel. Lucy a tôt fait de le découper proprement et de prendre son crâne en trophée. Après cet intermède sanglant, le groupe s'enfonce dans une cité en ruines Eldar.

- Émergeant de la singulière jungle fongique, une large avenue traverse les ruines du nord au sud. Les colonnes et les bâtisses sont pitoyables à voir. Les acolytes atteignirent une grande place, au milieu des décombres de constructions. Quatre statues de valeureux Eldars se dressent autour d'un immense puits s'enfonçant dans le sol. Des volutes de vapeur s'en échappent. Tous les bâtiments entourant la place n'ont pas échappé à la décrépitude. Un calme pesant et impressionnant règne autour du puits. Une silhouette fragile et singulière, se tient sur une terrasse érodée par le temps et les intempéries. Les acolytes font la connaissance de la prophétesse Ydranelle du Vaisseau Monde de Kaelor.

- A peine que Soldevan a commencé à discuter avec elle, Severus remarque sur son auspex, de nombreux déplacements en direction de la prophétesse Eldar. des arcoflagellants de l'Inquisition font irruption par les nombreux balcons et bondissent sur l'assistance. L'arco-flagellation est une pénitence qui peut être ordonnée envers tous ceux qui ont été jugés hérétiques vis à vis de l'Empereur. Une fois activé, le corps d'un Arco-flagellant est transformé en une mortelle machine de guerre frénétique. Ils sont alors chirurgicalement modifiés et leur esprit reconditionné. Leur corps se voit implanter une collection effrayante d’armes blanches et d’injecteurs de drogues diverses. Leur crâne est ceint d’un casque pacificateur qui remplit l’esprit de l’Arco-flagellant d’images sacrées et de visions de saints qui le calment et le maintiennent dans un état semi-léthargique. Une fois les injecteurs activés, le corps de l’Arco-flagellant est saturé de stimulants de combat qui le transforment en une machine à tuer immunisée à la douleur et presque insensible aux coups, n’ayant pas la moindre notion de peur ou d’auto-préservation.

- Les Vengeurs Eldar font pleuvoir un déluge de shurikens sur eux, si les premiers rangs se clairseme, les autres arcoflagellants en pourfendent rapidement la moitié. Alors que la prophétesse allait répandre des éclairs psychiques dans les rangs des fanatiques, le mur se trouvant derrière elle explose !

- Tout à coup, un énorme arcoflagellant, d'une taille gigantesque en jaillit et saisit la prophétesse. En sa présence, les pouvoirs psychiques semblent être soufflé comme une bougie. Cette énorme brute est un Intouchable ! Des Rédemptionnistes Rouges se manifestent sur les balcons et font pleuvoir un feu nourri de leurs armes automatiques. Grâce à l'aide de Lucy, Castus par une pirouette aérienne tombe nez à nez avec le chef des Rédemptionnistes. Mais celui-ci armé de deux pistolets lance-flammes l'inonde de flammes. Son corps brûle par vagues, Severus grâce à sa capeline ignifugée parvient à éteindre les flammes dévorant la silhouette de Castus. Dariel le Biomancien, parvient peu à peu à soigner ces blessures. L'énorme arcoflagellant s'enfuit avec sa prophétesse sous le bras, le chef des Rédemptionnsites et sa troupe couvre le replis du colosse dans les ruines...

- Peu après, l'exarque des Vengeurs menace Soldevan et somme les acolytes de partir récupérer la prophétesse des mains de l'Inquisition. Ils n'ont plus le choix et partent sur les traces des Rédemptionnsites. Lucy part à l'avant, suivi des autres, ils atteignent un gigantesque champignon effondré qui enjambe une gorge profonde. Derrière les broussailles, deux Rédemptionnistes couvrent les arrières. Lucy et Castus ont tôt fait de les occirent avec l'appui psychique de Dariel.

- Par la suite, en suivant les empreintes des Rédemptionnistes Rouges, ils atteignirent des mares au milieu des immenses champignons de cette jungle. Il y a d'énormes œufs sur le bord des mares, les acolytes assistent à un combat entre cinq Rédemptionnsites et un énorme T-Rex. En gardant la distance, ils aident le T-Rex a gobé les pauvres fanatiques. Par la suite, ils découvrent une base discrète des Rédemptionnistes Rouges...

- Après un plan d'attaque, ils parviennent à rentrer dans la base et à trouver le repère des ravisseurs. Ils affrontèrent la brute épaisse et parvinrent à libérer la prophétesse Eldar. Castus fit les frais du terrible combat contre l'énorme Arcoflagellant mais Dariel le sauva une nouvelle fois, à l'aide de sa biomancie... Alors qu'ils venaient de trouver un passage dérobé, vers un réseau de cavernes, ils hésitèrent sur le chemin à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fredraider.blogspot.com/
fredraider
Le Primordial
avatar

Association : T&C
Nombre de messages : 1767
Age : 45
Localisation : Lavit de Lomagne

Feuille de personnage
Jeu de Rôle:
Nom du Perso:

MessageSujet: Re: LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Premier)   Sam 3 Juil 2010 - 8:31

LA VOIE DU RADICAL
(suite et fin)



- Les acolytes prirent l'option de la porte dissimulée et du long tunnel de deux cent mètres se trouvant derrière elle. Les parois étaient recouvertes de pictogrammes Eldar, les acolytes comprirent bien rapidement qu'il faudrait des centaines d'heures de travail pour commencer à comprendre les concepts de ces écritures murales.

- Le tunnel déboucha sur le fond d'un cratère, aux parois vitrifiées et abruptes. Le sol était parsemé de petites mares, au liquide bleuté et fumant. Ils remarquèrent même des crânes et des ossements surnageant de temps en temps de ces mares. Ils louvoyèrent entre-elles et parvinrent au centre du cratère. Il était occupé par une énorme hémisphère géodésique à la consistance métallique et brillante. Deux préfabriqués impériaux en acier trempé, sur pilotis reposaient au sommet de cette curieuse géode. Un escalier en fer noir permettait de rejoindre la porte blindée de ce petit fortin. La prophétesse Eldar se dissimula sous des brumes psychiques et resta muette malgré l'insistance de Severus !

- Castus d'un tir adroit, eut tôt fait de tuer un molosse assoupi, au blindage renforcé, qui gardait l'escalier. Néanmoins, son unique aboiement de mort, sonna l'alerte. Deux Rédemptionnistes Rouges sortirent de la structure impériale. Le premier lança avec maladresse, une grenade à fragmentation qui finit sa course dans les pieds de Lucy. Grièvement blessée par l'explosion, celle-ci gravit rapidement l'escalier et se retrouva face à un Rédemptionniste plus que surpris de cette vélocité. Le deuxième Rédemptionniste, armé d'un fusil de chasse, parvint à blesser mortellement Dariel (-1pt de destin), avant d'être soigneusement éviscéré par Lucy. A peine, les deux Rédemptionnistes abattus, qu'un arco-flagellant déboula dans le combat. Lucy le découpa d'un geste dextre en quatre morceaux sanguinolent qui tombèrent dans le vide.

- A l'intérieur du petit fortin, les Rédemptionnistes craignaient pour leur vie mais néanmoins invectivaient les acolytes qu'ils traitèrent de traîtres, d'hérétiques de la pire espèce. Severus en profita pour toucher la géode, une conscience millénaire pénétra sauvagement dans son esprit, lui imprimant des images de planètes, de nébuleuses connues et inconnues. Lucy et Castus abandonnèrent l'idée d'abattre les pilotis quand ils touchèrent la géode, leur corps se couvrit de chair de poule à répétition !

- Les acolytes préférèrent se cacher et attendirent des réactions de la part des défenseurs. Quelques minutes s'écoulèrent et deux acro-flagellants déboulèrent du petit fortin. Lucy et Castus sortirent de leurs cachettes et les affrontèrent... Lucy fit la douloureuse expérience de leurs griffes acérées mais parvint à les occire avec l'aide de Castus aidé de son Evisérator ronronnant à souhait !

- Severus décida de tenter une intrusion dans le réseau défensif en bidouillant un port de connections sur une entrée du fortin. Il convaincs l'Esprit de la Machine d'ouvrir l'ensemble des portes. A cet ordre, les acolytes foncèrent dans l'antre des Rédemptionnistes. Le combat contre Konrad Benten, le chef de cette cellule de la Rédemption Rouge et ses deux lieutenants fut assez rapide. Dariel noya d'énergie Warp, leurs armes déclenchant des enrayements multiples, permettant à Castus et à Lucy de trancher les chairs. Mortellement blessé, Konrad préféra activer son collier explosif, espérant entraîné les hérétiques dans la mort ! L'explosion les meurtrit grièvement mais Dariel soigna les blessures d'un clin d'œil. Sacré Biomancien, de plus en plus apprécié par le groupe, les 9 sont excusés !

- Les acolytes apprirent en farfouillant, que cette cellule guerrière de la Rédemption Rouge avait été envoyée par l'Inquisition pour capturer une prophétesse Eldar dont son rapt révèlerait l'existence de traitres qui seraient à pourfendre. Le réseau d'agents de Soldevan avait au moins un traite à la solde des mono-dominants. Des plans précis de la géode indiquèrent que la Rédemption Rouge souhaitait la détruire avec des explosifs bien placés, qui n'étaient pas encore arrivés sur place. Selon les écrits de Konrad, la géode semblait être liée aux énergies Warp, du cosmos et aux constellations du secteur Calixien.

- Par la suite, ils ramenèrent la prophétesse Eldar, dans les ruines de la cité. Soldevan put discuter en aparté avec elle et les Eldars leur permirent de rejoindre l'Oiseau de Proie grâce au prêt d'un magnifique Dragon du Vide Eldar...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fredraider.blogspot.com/
fredraider
Le Primordial
avatar

Association : T&C
Nombre de messages : 1767
Age : 45
Localisation : Lavit de Lomagne

Feuille de personnage
Jeu de Rôle:
Nom du Perso:

MessageSujet: Re: LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Premier)   Jeu 15 Juil 2010 - 9:53

LES TÉNÈBRES DU BASTION ORPHEUS



- L'Inquisiteur Soldevan dirige l'Oiseau de Proie vers le système Maccabeus Quintus. Il veut s'entretenir avec son ami inquisiteur, nommé Andros Bray, conservateur général des archives de Braise de l'astéroïde forteresse du Bastion Orpheus.

- Une fois à bord de la station, l'Inquisiteur abandonne les acolytes qui ont quartier libre. Un vieux serf, mortellement blessé, meurt dans les bras de Severus en lui remettant des parchemins dissertant sur l'Astre Tyran. Désemparé, les acolytes décident de cacher le corps. Lucy, la bouchère s'occupe de cette tracasserie sanglante. Peu après, ils décidèrent d'aller manger au mess des officiers des troupes de choc de l'Inquisition.

- C'est alors que l'Esprit de la Machine se met à soliloquer, les portes de l'ensemble de la forteresse se verrouillent et dans le mess, le filtre anti-radiations s'étiole pour brûler l'ensemble des convives... Les acolytes doivent leur survie à un caporal nommé Wilhem qui disposait d'un Fuseur, leur permettant de quitter la pièce brûlante. Préoccupé par le sort de leur Inquisiteur, les acolytes décident de partir à sa recherche.

- Peu à peu, ils constatent que l'Esprit de la Machine semble être en catatonie plongeant le Bastion Orpheus dans le froid sépulcral de l'espace. Ils croisent un groupe de mécamanciens qui sont désemparés, ils ont perdu la trace d'un Technaugure dans les entrailles de la machinerie du Bastion. Voyant les évènements prendre une tournure désespérante, les acolytes se décident de retrouver le Technaugure.

- Le voyage dans l'immense machinerie du Bastion se révèle mortelle, des serviteurs de la machine décérébrés, au regard de flammes blafardes bloquent leur avancée dans les boyaux ronronnant et à l'odeur métallique. Quelque chose de malveillant semble avoir pris le contrôle de ces marionnettes de chair et de fer. Garvel par des tirs adroits, parvient en abattre quelques uns, sans qu'aucun risque ne soit pris...

- Dans une vaste centrale énergétique, une nuée de Hante-Pénombre (de curieuses chauve souris lamproie) assaillent le groupe. Grâce à l'intervention de Garvel et de son lance-flammes, la nuée fut promptement abattue. Enfin, au cœur de cette centrale, les acolytes purent discuter avec le Technaugure. Celui-ci leur expliqua qu'il plaçait volontairement l'Esprit de la Machine dans le coma pour le sauver d'une attaque malveillante visant à corrompre son équilibre mécanique.

- Le Technaugure avait perçu que l'Esprit de la Machine avait été grièvement blessé à partir de la salle de cogitation de l' hangar B26 situé à deux kilomètres de là. Il proposa aux acolytes d'aller jusqu'à cet hangar par la voie spatiale en revêtant des combinaisons. Après 80 minutes de marche hagarde, engoncé dans des combinaisons spatiales aux bottes magnétisées, les acolytes parvinrent à l'entrée de l' hangar B26.

- Ce petit hangar désaffecté n'était pas vide mais bien occupé par un vaisseau civil à l'aspect modifié. Une fois, que les acolytes furent retourner dans la station, ils constatèrent que les entrepôts du dit hangar avait été l'objet d'un véritable carnage. Du sang séché avait été répandu sur bien des objets. Dans un entrepôt enténébré et glauque à souhait, ils furent attaquer par un démon, un sanguinaire de Khorne. Le combat fut terrible, Castus parvint à l'occire grâce à des coups monstrueux de son Eviserator fétiche.

- La salle des cogitateurs de l' hangar B26 bourdonnait d'une indicible malveillance. De pauvres ouvriers gigotants, étaient meurtris d'une myriade de câbles s'enfonçant dans leur crâne ensanglanté, reliés aux cogitateurs. Ils hurlaient dans un état de délire avancé et leur plainte collective s'élevait, pitoyable et déchirante. Le bloc mémoriel d'engrammes de l'Esprit de la Machine était parcouru de courants d'énergies immatérielles. La banque de données était rehaussée d'un puzzle de corps et de membres entremêlés, se tordant d'agonie et reliés entre eux par quelque sombre sorcellerie.

- Dariel comprit que le voile était plus que ténu dans cette pièce. Il percevait très facilement les courants de l'Empyrean. Alors que les acolytes sentaient leur haine forcir envers ce lieu impie, une énorme silhouette tomba du plafond à quelques mètres d'eux. Il apparaissait comme un Technoprêtre ayant reçu de nombreux implants cybernétiques. Sa tête n'était plus qu'un masque uniforme argenté, un visage de chair était riveté sur celui-ci. Se tenait devant eux, un Heretek de la pire espèce. Il se présenta comme le maître du Chirurgien logomancien abattu sur Iocanthus. Il était désireux de faire connaissance avec ceux qui avait tué son apprenti talentueux. Le combat fut épique mais rien ne semblait affaiblir ce monstre. Calmement, il se présenta comme le Magos Vathek, et une fois les présentations achevées, il les invita à le retrouver au Palais d'Haarlock lors de la 13ème heure qui sonnerait la venue de l'Hereticus Tenebrae. Vathek brisa la verrière de la salle et s'échappa dans le vide spatial pour rejoindre son vaisseau. Les acolytes faillirent bien être aspirer dans le vide à sa suite. Par chance, une porte de sécurité s'enclencha in-extrémis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fredraider.blogspot.com/
fredraider
Le Primordial
avatar

Association : T&C
Nombre de messages : 1767
Age : 45
Localisation : Lavit de Lomagne

Feuille de personnage
Jeu de Rôle:
Nom du Perso:

MessageSujet: Re: LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Premier)   Jeu 5 Aoû 2010 - 7:52

LA MORT SUR LE CLOCHER
(1ère Partie)




- A peine que le sas blindé se soit enclenché, sauvant les acolytes d'une mort glacée. Le Technaugure Sollax Valérios parvient à atteindre la salle de contrôle du Hangar B26. En examinant les auspex fonctionnels, Sollax explique aux acolytes que l'Heretek Vathek a élaboré ignoblement un dispositif psi qui a envoyé un message dans une zone stellaire enténébrée. A peine ses paroles tenues, que d'étranges signatures Warp tremblotantes apparaissent sur les auspex pour aussitôt disparaître...

- Après une petite discussion, les acolytes décident de rejoindre la basilique du Bastion Orpheus pour retrouver Soldevan, Sollax se propose de réaliser les rituels permettant de tirer l'Esprit de la Machine de sa léthargie sur la route des acolytes. Après avoir atteint l'une des grandes avenues de la station orbitale, Sollax regarde un cogitateur et montre aux acolytes, l'arrivée d'un énorme vaisseau, long de cinq kilomètres. Celui-ci approche et envoie une myriade de nacelles d'abordage en direction du Bastion Orpheus.

- L'Analyticus du cogitateur est formel, c'est un vaisseau ork et ils semblent vouloir prendre le bastion par le combat, vu qu'aucun tir ne se fit ressentir. Les auspex décelaient plus de 500 000 orks à bord de cet énorme navire impérial modifié par la technologie rustique des peaux vertes ! Les acolytes pressèrent le pas en direction de la basilique, quand ils entendirent les premiers tirs d'armes à feu et les premières explosions. Ils virent pas mal de troupes de choc de l'Inquisition convergeant vers les points d'abordages. Cette avenue traversant la station, allait bientôt devenir le théâtre âpres combats !

- Les acolytes pressent le pas, le long de cette avenue dantesque et baroque, mesurant 8 kilomètres de long. Grâce à leur étonnante vigilance, ils remarquent un groupe de Kommando Orks qui les suivent dans la pénombre de la galerie supérieure. Le combat fut rapide et furieux, le biomancien encore au charbon, tant que les Fling' rustique des Kommandos pouvaient s'avérer mortel...

- Un peu plus loin, ils tombèrent sur une excavation faite dans un mur à l'aide de charges de démolition. Le métal était encore surchauffé et craquait dans l'air chaud. Dariel détecta plusieurs formes de vies, dont une, en embuscade, une nouvelle fois cachée dans les hauteurs de la galerie. Cet à ce moment que les acolytes voient deux regards de braise en provenance des ombres proches devant eux, avant de voir deux énormes chiens du Warp bondirent dans leur direction. Les molosses se jettent sur les acolytes, vu le peu de subtilités dont ces créatures sont capables...

- Le combat fut aussi violent que rapide, les engeances de l'Immaterium ne firent pas long feu, mais cela se solda pas quelques blessures. Profitant de l'attaque des molosses, la présence située sur la galerie se révèle, un Eldar Noir de la Cabale des Chagrins Pourpres. De vieux ennemis rencontrés sur le Twilight... Que font les Eldars Noirs ici ? Que manigancent ils ? Les Eldars Noirs sont vieux et rusés...

- L'Eldar Noir ouvre le bal en lançant une grenade Terrofex en plein milieu des acolytes, avant de dégainer son pistolet éclateur... Le grenade fait fuir de terreur Castus, qui ne pourra intervenir lors de ce combat. Le pillard eldar se bat pour tuer, et délivre de mortelles pluies de lames acérées du haut de la galerie. Dariel et Garvel se mettent à couvert. Severus dans un élan de bravoure, s'élance avec son grappin dans les hauteurs ! Mais il est mortellement fauché par une grêle de projectiles, le Primus de Varaak meurt sur le coup, son corps haché menu par la myriade d'éclats tranchants... A sa suite, Lucy accède à la galerie, l'Eldar Noir redouble d'efforts quand l'assassin impérial entre dans la danse. Lorsque l'Eldar noir prend la mesure de ses ennemis, il adopte une posture défensive mais finit par mourir sous les assauts de Lucy... Le tunnel semble être bien protégé... Tout à coup et venant du tunnel, deux silhouettes véloces et hurlantes approchent dans leur direction. Garvel jette prestement un grenade ork qu'il avait récupéré, celle-ci fait mouche et mutile à mort ces assaillants d'une seconde...

- Très curieux, les acolytes s'aventurèrent dans le tunnel et découvrir que celui-ci s'enfonçait dans la roche. Le Bastion Orpheus avait été édifié sur un astéroïde, la température chuta brutalement, les murs se couvrant d'une fine pellicule de glace. Après la descente d'un long escalier tournoyant, les acolytes atteignirent une très ancienne crypte, baignant dans un liquide argenté, l'air était chargé d'une parfum entêtant... Le liquide n'était ni plus ni moins, que du prométhéum sous forme liquide. La pièce s'avérait être particulièrement mortelle... Un gisant érodé, se trouvait sur une estrade émergeant au milieu du liquide. Les acolytes utilisèrent leurs grappins pour se frayer un chemin jusqu'au sarcophage sans prendre de risques... Le tombeau était glacé mais ils parvinrent en redoublant d'effort à faire tomber le gisant et découvrir l'intérieur de la tombe. Il y avait une Claymore étrange, semblant faite de glace dure et polie, même le tranchant paraissait curieusement acéré ! Lucy n'hésita pas bien longtemps et pris la lame glacée. Des murmures envahirent le temps d'un battement de cils son esprit qui resta sourd à ces soliloques diaboliques... Lucy fit quelques moulinets avec cette épée démon, comprenant que cette lame était d'une qualité exceptionnelle !

- Ce tombeau devait appartenir à un Rogue Trader mais sans l'Adepte Severus, le Haut Gothique ne pouvait plus être compris... Les acolytes remontèrent sur l'avenue et partirent de nouveau en direction de la basilique. Là haut, ils firent la rencontre d'un des acolytes de Soldevan, un peu perdu, cherchant à retrouver l'Inquisiteur. Il se nommait Bruul et semblait un as de la gâchette. Devant la monumentale entrée, deux Eldars Noirs embusqués les attendait. Lucy les repéra et les attaque fort discrètement. Lors de ce combat, elle expérimenta l'épée démon, la létalité de l'arme était manifeste. les murmures furent plus insidieux mais Lucy garda un esprit clair et ferme ! Les Eldars Noirs n'avaient aucune chance face à une arme Warp qui se moquait des armures, les traversant comme si elles n'existaient pas !

- Après ce combat, le Technaugure déverrouilla une petite entrée. De l'autre côté, ils tombèrent nez à nez avec un bataillon de troupes de choc de l'Inquisition. Les gardes les mirent en joue, Castus décrispa la situation, expliquant qu'ils étaient au service de l'Inquisition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fredraider.blogspot.com/
fredraider
Le Primordial
avatar

Association : T&C
Nombre de messages : 1767
Age : 45
Localisation : Lavit de Lomagne

Feuille de personnage
Jeu de Rôle:
Nom du Perso:

MessageSujet: Re: LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Premier)   Dim 8 Aoû 2010 - 11:25

Les Chroniques des Ténèbres

LE BAPTÊME DU FEU




- Au même moment, où les acolytes de Soldevan peinaient à atteindre la basilique du Bastion Orpheus. La frégate impériale, Le Vaillant, reçu l'appel à l'aide de la place forte spatiale de l'Inquisition. Le capitaine Haltreme dérouta son navire pour porter secours aux assiégés. Quatre Space Marines de la Deathwatch sont envoyés par module d'atterrissage en direction de la station.

Frère Elyas, Marine d'assaut Dark Angel joué par Anima,
Frère Gregor, Marine tactique Storm Warden joué par Greg,
Frère Lucian, Apothicaire Ultramarine joué par Armadeus,
Frère Sepheran, Devastator Blood Angel joué par Math.

- Le module parvint à s'enfoncer dans le blindage de la station et presque immédiatement les harnais de sécurité se sont libérés et les portes de la nacelle se sont ouvertes. Les lourdes silhouettes des Space Marines, guerriers élus de l'Empereur émergent dans une salle dépressurisée mais leurs bottes magnétiques sont déjà bien utile et bien entendu leurs armures énergétiques Aquila. Après avoir traversé, quelques salles glacées par le vide spatial, l'équipe d'extermination passe un sas de pressurisation et longent des coursives esseulées. A proximité, le bruit des tirs d'armes et celui sourd des explosions annoncent une bataille en cours...

- Ils atteignent l'avenue gothique de la station en proie en un terrible combat... Une centaine d'hommes, vraisemblablement de la 117e Compagnie de choc de l'Inquisition, sous l'assaut d'un fort contingent de boyz ork, de facilement plusieurs centaines. Les troupes de choc ont mis en place une barricade de fortune au milieu d'une place, faites de décombres, de soldats morts, et même d'une sentinelle brûlée, créant une position fortifiée d'environ 50 mètres de large. Au-delà de la barricade, l'avenue a été transformée en un no-man's land de près de 100 mètres de long ; au-delà se tient une barricade ork.

- Ils eurent à peine le temps de parler au capitaine Angelos Bastary que les boyz décidèrent de passer à l'offensive. Lucian dynamisa les troupes, Gregor prit quelques vétérans avec l'intention de ramener des munitions, Sepheran se plaça pour administrer un châtiment d'acier aux orks. Alors que Lucian et une poignée de soldats se planquaient dans un amas de débris et qu'Elyas se préparait à tomber sur la première ligne d'orks, Sepheran fit pleuvoir les projectiles désorganisant la première attaque. Alors qu'un court répits s'annonçait, des pilleurs orks firent exploser un sas blindé sur la galerie supérieure avec l'intention d'abattre un déluge d'acier sur l'arrière des lignes impériales. Elyas lança une attaque aérienne et atterrit dans leurs rangs, Gregor en profita pour sulfater au bolter les pilleurs. Même Sepheran tourna son bolter lourd dans leur direction. L'attaque des pilleurs orks fut arrêter aussi soudainement qu'elle aurait du être lancée !

- A peine que le dernier pilleur s'écroulait, une nouvelle troupe de boyz s'élançait de la barricade ! Elyas fit un bond aérien pour de nouveau se replacer en situation d'attaque. Lucian invectiva les troupes impériales à tenir la ligne. Sepheran fit cracher son bolter lourd en direction des boyz, dont la première ligne fut fauchée comme les blés ! Néanmoins, il dut prendre un temps certain à recharger son arme lourde. Quand les orks furent à portée, Elyas se lança dans la mêlée, dont le gantelet énergétique écréma les orks proches en pulpe sanglante. Une nouvelle fois, les orks furent poussés à la fuite vers leurs lignes. Elyas préféra se repositionner que de les poursuivre ! Par contre Gregor, emprunta le chemin ouvert par les pilleurs orks. Gregor et sa petite équipe de soldats firent détaler une autre troupe de boyz qui voulaient les prendre à revers. Il s'attaqua même à une troupe de démolisseurs qui fut vite mise en déroute... Gregor était quasiment derrière les lignes ennemis quand la troisième attaque des boyz s'élança. Les Space Marines remarquèrent rapidement la présence d'un énorme Nobz dans la troupe ork, qui invectivait les peaux vertes à plus de courage. Lucian ordonna aux troupes impériales de charger elles aussi, Elyas quand à lui, s'envola pour atterrir aux pieds du Nobz ork.

- Elyas bondit à l'aide de ses réacteurs dorsaux sur le Nobz, deux claques de gantelet énergétique eurent raison de la cible. Bien avant, la mêlée, la charge des orks fut une nouvelle fois désorganisée. Gregor put lancer une grenade à l'arrière des lignes déstabilisant grandement la charge des orks. L'équipe d'extermination poursuivit les fuyards jusqu'à ne laisser qu'une toute petite poignée de survivants fuirent dans les coursives...

- Ils avaient gagné une bataille mais pas la guerre... Angelos leur précisa ses difficultés du moment. Après une âpre discussion entre frères de bataille, ils optèrent pour la chapelle de St Drusus qui semblait être en danger... Un tel édifice sacré ne pouvait tomber aux mains des xenos. L'équipe d'Extermination partit prestement à travers les coursives pour porter assistance au Ministorum.

- Arrivé sur les lieux, la chapelle était pris d'assaut par trois contingents d'orks protégeant chacun d'eux, une position de bolter lourd. La façade de la Chapelle avait essuyé de nombreux tirs, la lourde porte d'entrée était salement amochée ! Des gardes se cachaient derrière les nombreux vitraux et tentaient de tenir la position. L'arrivée d'Elyas fut tonitruante. En trois bonds aériens, il saccagea prestement les armes lourdes à l'aide de son gantelet énergétique, il fut néanmoins la cible de nombreux tirs, il reçut quelques blessures superficielles lors de ses frappes chirurgicales. Si ses frères n'eurent pas trop de difficultés à désorganiser les troupes de boyz, le dernier combat contre les forces restantes de ces assauts fut plus difficile. Les frères de bataille essuyèrent pas mal de blessures pour désorganiser le dernier carré d'orks... Après le combat, l'Apothicaire Lucian fut à pied d'œuvre pour soigner quelques unes des blessures... Il aida même les soldats grièvement blessés. Les frères de bataille parlèrent avec les prêtres du Ministorum et les rares soldats qui défendaient la place.

- Le prélat Gracchus de la Chapelle indiqua aux Space Marines que plusieurs sites proches étaient en situation critique. Ils firent le choix, de porter assistance à un centre technique de l’Adeptus Mechanicus. Le centre était aux prises avec une horde de Gretchins qui s’attelait à modifier un énorme réacteur à plasma. Des Techno-prêtre, salement torturés par les affreuses bestioles allaient être mis à mort sous une presse hydraulique.

- Les Space Marines eurent tôt fait de désorganisés cette horde piaillante, un petit reliquat de Gretchins parvinrent néanmoins à battre en retraite dans les coursives. Ils libérèrent les techno-prêtres qui s’unirent prestement à réparer le réacteur mis à mal. Ce réacteur gérait l'ensemble des conditions atmosphérique de l'Aile Prime. Sa destruction aurait été terrible pour les défenseurs du Bastion. L’un d’eux, leur indiqua les soucis qu’il avait repérer sur les auspex du centre technique.

Points stratégiques acquis 4/10.


Dernière édition par fredraider le Lun 16 Aoû 2010 - 13:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fredraider.blogspot.com/
fredraider
Le Primordial
avatar

Association : T&C
Nombre de messages : 1767
Age : 45
Localisation : Lavit de Lomagne

Feuille de personnage
Jeu de Rôle:
Nom du Perso:

MessageSujet: Re: LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Premier)   Lun 16 Aoû 2010 - 12:46


LA MORT SUR LE CLOCHER
(Suite et fin)



- Les acolytes suivirent un Lexamancien jusqu’au cœur de la basilique du bastion, ils y rencontrèrent Soldevan et Andros Bray. Ils comprirent que Soldevan fut l’acolyte d’Andros Bray avant son accession à la rosette inquisitoriale. Après avoir tenu un compte rendu des derniers évènements, il fut décidé par Soldevan que les acolytes devaient revenir sur le site du Tombeau de Morkatus Haarlock.

- Andros leur raconta que le Bastion Orpheus fut construit sur le palais astéroïde de la lignée des Haarlock. Une légende raconte que le tombeau du libre-marchand Morkatus ne fut jamais découvert et renfermerait l’ensemble des connaissances stellaires de cette lignée maudite… Soldevan nomma Castus comme Primus du groupe d’acolytes.

- Donc, les acolytes repartirent en direction du Tombeau. Ils affrontèrent un Eldar noir embusqué dans la pièce au prométhéum. La partie d’escalade au-dessus d’une mare enflammée, associée à des déluges de shurikens acérés, se révéla mortelle ! Castus évita le bain brûlant grâce à la perte de son dernier point de destin. Même Lucy frôla de périr dans les flammes. Malgré sa posture défensive, l’Eldar Noir ne put résister à l’assaut des acolytes. Garvel revêtit même le casque du xéno pour voir, s’il y pouvait y tirer quelques avantages…

- Après le cheminement le long de coursives corrodées, ils atteignirent un sas blindé qu’ils purent ouvrir en récupérant la main d’un cadavre tout proche. Ils comprirent que la main appartenait à leur ancien Primus Severus. Ils pénétrèrent dans un temple impie à la gloire de Slaanesh. Le temple était baigné par un brouillard surnaturel, une immense statue blasphématoire trônait tout au fond de ce lieu. Un énorme holo-litique montrait des systèmes stellaires inconnus. Puis, le visage d’un affreux Eldar Noir apparut, celui-ci se présenta comme le Tourmenteur Avatos de la Cabale des Chagrins Pourpres. Celui-ci connaissait les acolytes pour les avoir combattu déjà sur le « Twilight. » Il va personnellement les affronter pour définitivement régler ce problème. Deux démonettes sortent des brumes. Lucy charge l’un des démons. Dans un rire dément, Garvel utilise son lance-flammes sur ces cibles. A la vision de ces monstruosités, Bruul vacille et s’écroule. Dariel les pointe de ses pouvoirs psychiques. Alors que la première démonette s’étiole dans les airs, pourfendue par l’épée démon de Lucy. Avatos se dévoile et lâche une salve d’acide en direction de Dariel et de Garvel. Si Dariel s’en sort plutôt bien, Garvel est brûlé jusqu’à l’os et s’écroule dans un dernier râle. Voyant çà, Castus se rut sur Avatos et le découpe proprement à l’aide son Evisérator.

- Le combat sur le Bastion Orpheus fut terrible pour le groupe d’acolytes, Severus et Garvel n’échappèrent pas vivant de cet événement. Les acolytes récupérèrent le bloc mémoriel de l’holo-lithique et un artéfact xéno qui était connecté à celui-ci. Peu de temps après, Soldevan leur expliqua que le bloc de données, fort ancien, énumérait toutes les routes stellaires de la lignée Haarlock et leurs divers héritages. Cet équipement avait une valeur ahurissante, dont la portée était encore inquantifiable ! L’artéfact xéno fut catalogué et placé dans un entrepôt blindé pour confinement, il semblerait à premier vue, qu’il devait copier le bloc de données et traduire les informations récoltées en langage Eldar Noir. Cet artéfact pourrait s’avérer fort utile dans la lutte de ces perfides xéno où du moins contre la Cabale des Chagrins Pourpres…

- Au final, Soldevan avait une source de données fiables sur la lignée maudite des Haarlock… Il allait pouvoir dorénavant s’atteler à soulever les mystères entourant la survenue diabolique du Voyageur…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fredraider.blogspot.com/
fredraider
Le Primordial
avatar

Association : T&C
Nombre de messages : 1767
Age : 45
Localisation : Lavit de Lomagne

Feuille de personnage
Jeu de Rôle:
Nom du Perso:

MessageSujet: Re: LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Premier)   Lun 16 Aoû 2010 - 13:03

Je tenais à remercier et à féliciter l'ensemble de mes joueurs, pour ce premier chapitre de la Campagne des Ténèbres, dans l'univers gothique et ténébreux de Dark Heresy...

Ainsi s'achève cette plongée dans les ténèbres, il n'y a pas de répit parmi ces étoiles mortelles et moqueuses...

La Loge Logomancienne et l'Archi-Heretek Vathek n'ont pas dit leurs derniers mots... Octavia non plus !

Le Voyageur maudit annonce la survenue de la nuit éternelle pour le Secteur Calixis. Soldevan est convaincu que la lignée Haarlock est liée au Tenebrae Hereticus...

Les acolytes survivants s'enfoncent peu à peu dans le radicalisme, en suivant les pas de Soldevan, ennemi de Varaak... Il est certain que le puritain règlera tôt ou tard les comptes de cet abandon...

A bord de l'Oiseau de Proie, Soldevan va envoyé ses acolytes percés les mystères du bloc mémoriel de la lignée Haarlock...

Pendant deux années, ses acolytes vont se disperser au quatre coins du secteur Calixis pour mener à bien ces investigations...

---

Je déverrouille le sujet, pour vos éventuels commentaires...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fredraider.blogspot.com/
krugger
PrésiTroll
PrésiTroll
avatar

Association : T&C
Nombre de messages : 6126
Age : 39
Localisation : ne te retourne pas ...

Feuille de personnage
Jeu de Rôle: la Vie
Nom du Perso: Prési'Troll

MessageSujet: Re: LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Premier)   Lun 16 Aoû 2010 - 20:15

/Clap

/Clap

/Clap

_________________
"Dans la vie il y a des hauts et des bas.
Et on s'en sort grâce a l'autre ! "


« Personne n'éduque autrui, personne ne s'éduque seul, les hommes s'éduquent ensemble par l'intermédiaire du monde. » Paulo Freire. (1974)

Krugger - Maitre Jedi


Mes campagnes D&D3.5 avec l'association Trollistes et Compagnie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Premier)   

Revenir en haut Aller en bas
 
LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Premier)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Deux)
» LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Premier)
» Recrute tacticiens pour campagne de russie 1812
» Lion El'Jonson:Primarque des Dark Angels 1 Légion/Chapitre
» [D&D4] La Campagne Parangonique par Fredraider

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Trollistes & Compagnie :: JEUX DE RÔLE :: JdR Inactifs pour le moment :: Dark Heresy-
Sauter vers: